Mettre sur pause et prendre des notes au calme

10.11.2020 | Vie sur le campus | Leander von Stetten, Com'meet

 

UNINE_BLOG_teletravail.jpgDepuis le 2 novembre, c’est sommeil, bouffe et taff dans le même coin.

Avec le confinement 2.0, la communauté estudiantine se retrouve, à nouveau, en confinement universitaire.

Mais comment vit-elle cette situation ?      

 

 

Oh non, pas encore !

L’inévitable situation du travail à distance est revenue. Bien que la mise en place du travail à distance ait été moins abrupte que celle du semestre passé, elle ou il se retrouve devant son écran à suivre les cours depuis son lit.

Cette situation apporte des questions, dont on peut tirer un résumé en 5 points :

1. Motivation

Difficile d’en trouver, elle reste cependant essentielle pour le travail comme le précise Maude.* : « Pour être honnête, au gymnase j'avais complétement arrêté de travailler. Alors que là j'arrive encore à me motiver. » Alors qu’un manque de motivation amène du retard, comme explique Justine.* : « J’ai beaucoup de peine à me motiver, je regarde donc beaucoup les cours en différé. »

2. Liberté

La liberté à l’université est appréciée car il est possible de s’organiser pour les cours plus ou moins à sa guise mais elle n’est pas sans danger. Fabio.* témoigne : « En classe, on ne peut pas mettre sur pause et dire « stop, t’endez, j’prends des notes » donc c’est un avantage. On n’a pas la pression de devoir tout comprendre à l’instant même ». Mais attention, comme le dit Theo.* : « Tu te retrouves très vite avec 5-6 cours à rattraper, il faut s’accrocher » ;

3. Concentration / Distraction

Pas facile de rester concentré-e sur son ordinateur chez soi quand tout semble plus attrayant que le cours. Lisa.* (2ème année de bachelor) détaille: « Il y a tellement de perturbateurs chez soi : les bruits, le chat, la sœur, etc. ».

4. Problèmes techniques

Difficile de poser des questions, à distance ! Lisa* le souligne : « En cours, t’es avec des gens et t’as plus envie de communiquer. Donc tu poses plus facilement des questions ». Et c’est encore plus compliqué si la technique nous joue des tours, entre déconnections, mauvais haut-parleur, ordinateur qui rame…

5. Contacts sociaux

Restreints au maximum, les étudiant-e-s tendent vers la déprime. Être en classe est bien différent que se trouver derrière un écran.  « Sourires, blagues, ou simples regards pendant les cours ne sont pas possible à distance ».« J’ai besoin de voir des gens, de discuter, de rencontrer et d'apprendre en groupe, etc… » ajoute Justine.*

Pas très positif tout ça. Mais bon, pour en sortir plus fort prenons de l’élan. Les aspects positifs sont peu nombreux et ne contrebalancent pas vraiment le poids des contraintes que pose cet enseignement à distance. Il nous faut donc trouver des alternatives pour trouver un équilibrer et être créatives et créatifs pour garder des liens, garder le moral et garder espoir!

Liens

*Noms connus de la rédaction


Avez-vous trouvé cet article utile ? Merci de nous faire part de vos commentaires !
Nous cherchons également des étudiantes et étudiants pour contribuer au blog.
Ecrivez-nous ! contact.sep@unine.ch

Biographie

UNINE_BLOG_commeet.jpg

Leander von Stetten

Étudiant en sciences de l’information et de la communication et histoire

Association Com'meet

 

Posts en relation

UNINE_BLOG_ensemble.jpg (Colleagues giving a fist bump)

| 22.09.2020 | Méthodes de travail

A distance mais pas seul-e! - Lire le post >

UNINE_BLOG_etudier_video.png

| 29.09.2020 | Méthode de travail

Etudier avec des vidéos - Lire le post >