Fermer

UNINE_coronavirus_info.jpg

Contenu mis à jour le 1er juin 2021

L’Université de Neuchâtel suit avec attention la situation de la propagation de la maladie à coronavirus. Le rectorat est en contact avec les autorités sanitaires cantonales, il applique les recommandations du médecin cantonal et de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). L’Etat de Neuchâtel, par le médecin cantonal et une cellule de crise, suivent de près cette situation.

01.06.2021 - Révision du plan de protection
English see below

Suite aux modifications de l’ordonnance fédérale COVID-19 situation particulière entrées en vigueur 31 mai, quelques changements ont été apportés au plan de protection UniNE, en particulier pour ce qui concerne l’organisation de manifestations (section 4 du plan de protection).

La limite de participation, qui était jusqu’à présent fixée à 15 personnes, est relevée à 50 personnes pour les événements internes. Il est possible d’aller jusqu’à 100 personnes pour les manifestations publiques. Une liste des personnes participantes doit être établie et conservée 14 jours puis détruite. Le port du masque et le respect de la distance requise (sièges verts, voire jaunes une fois que les verts sont occupés) restent en vigueur.

L’organisation d’apéritifs, collations, lunches, etc. est en principe exclue. Elle est possible pour les événements organisés par une faculté ou un service, sur autorisation du rectorat via le Service des bâtiments, de la sécurité et de l’environnement (SBES). Il convient alors d’appliquer, selon le droit fédéral, les mêmes conditions que celles qui sont applicables aux restaurants : les participant-e-s doivent être assis-e-s à des tables de 4 personnes à l’intérieur et de 6 personnes à l’extérieur. Les personnes en charge de l’organisation de l’événement recueillent les coordonnées des participant-e-s pour chaque table, les conservent et les détruisent après 14 jours.

Les réunions de travail ne sont pas des manifestations et peuvent être organisées dans le respect du plan de protection.

Quelques autres adaptations ont également été apportées du plan de protection. Elles tiennent compte de la vaccination lorsqu’il s’agit de prendre des mesures spécifiques de protection pour les personnes vulnérables et de renoncer à une quarantaine obligatoire pour les personnes qui ont été en contact avec une personne malade ou sont de retour d’un séjour à l’étranger.

Pour l’heure, le travail à distance reste de mise partout où il est possible et la dernière semaine de cours du semestre de printemps se déroule selon le modèle introduit à partir du 19 avril.

Summary in English​

The protection plan has been modified: the maximal limit is now 50 people for the internal events and can be upgraded to 100 in case of public events. Aperitifs and lunches are forbidden, except if the event is organized by a faculty or a central service. In that case an authorization is needed from the Rectorate (please ask the SBES) and people have to sit around tables (4 people by table inside, 6 outside, like in restaurants). Quarantine is not requested anymore for vaccinated people who have been in contact with an ill person. The rules for home office and teaching are not modified yet.


26 mai 2021 - Situation à partir du 31 mai
English see below

Suite aux annonces du Conseil fédéral du 26 mai 2021, le régime actuellement en vigueur à l’UniNE est maintenu au-delà du 31 mai, tant pour ce qui concerne les enseignements que pour le travail à distance.

Le système présentiel, hybride ou à distance qui a été défini pour chaque cours depuis le 19 avril restera en place jusqu’à la fin des cours du semestre de printemps. En ce qui concerne le travail à distance, même si l’on passe d’une obligation à une recommandation sous conditions, les entités UniNE sont priées de continuer à l’organiser de manière à limiter la présence du personnel sur site partout où c’est possible, et ce jusqu’à nouvel avis.

Le rectorat va analyser plus en détails les différents assouplissements annoncés en vue du 31 mai, notamment les questions de dépistage et de limite de la fréquentation autorisée en cas de manifestations. Le cas échéant, il procédera aux adaptations du plan de protection.

Summary in English

Even if the Federal Council has softened the protective measures since May 31 (see press release), there will be no urgent modification regarding the organization of teaching and home office next Monday : the existing measures are extended. The rectorate will study if modifications have to be introduced in the protection plan.


11.05.2021 - Examens in situ

Les personnes qui ont des problèmes de matériel ou de connexion, ou d’autres mauvaises conditions à leur domicile, ont la possibilité de venir passer un ou plusieurs examens de la session de juin dans les locaux de l’Université, avec leur matériel ou sur un poste fixe mis à leur disposition. Elles peuvent faire la demande de réservation d’une place via un formulaire.


05.05.2021 - Mesures d’accompagnement pour la session de juin

Le rectorat, en coordination avec les doyen-ne-s et en réponse à des demandes de la FEN, a décidé des mesures supplémentaires d’accompagnement en vue de la session de juin 2021. Ces mesures concernent la marche à suivre en cas de problème technique, la durée maximale des études, le traitement des absences et les modalités d’évaluation.

Deux pages web en français et anglais donnent aux étudiant-e-s et aux enseignant-e-s des informations et conseils (pédagogiques, techniques, psychologiques, etc.) utiles pour préparer la prochaine session.

Le rectorat a aussi décidé d’étendre aux étudiant-e-s qui commenceront leurs études l’automne prochain les mesures extraordinaires d’extension des possibilités de bénéficier d’une aide financière par le Bureau social.


03.05. 2021 – Vaccination dans le canton de Neuchâtel

La vaccination est ouverte à l’ensemble de la population domiciliée dans le canton de Neuchâtel et âgée de plus de 16 ans.


20.04.2021 - Session d'examens de juin 2021 à distance
English see below

La session d’examens de juin 2021 a lieu à distance, sauf pour de rares exceptions telles que la médecine ou la pratique du sport.

Les modalités propres à chaque faculté sont sur les sites web des facultés:

Pourquoi une session à distance ?

Contrairement aux enseignements, où le 19 avril a vu le retour d’une solution mixte entre du présentiel à 100%, du présentiel par cohortes et des enseignements qui restent à distance, les examens doivent offrir une solution unique applicable à l’ensemble des étudiantes et des étudiants.

Cette égalité de traitement est importante pour tenir compte des personnes qui ne pourraient pas venir sur place à cause d’une quarantaine imposée en raison de symptômes ou de leur provenance d’une région étrangère soumise à restrictions d’entrée sur le territoire suisse, ou simplement d’une impossibilité de se loger suite à la résiliation de leur bail à Neuchâtel. Il y a aussi eu des retours d’étudiant-e-s qui, n’ayant jamais passé d’examen en présentiel ou n’en ayant plus passé depuis un certain temps, sont plus à l’aise avec une session qui aura lieu grâce aux outils informatiques auxquels la communauté universitaire est habituée aujourd’hui.

L’autre élément relève de la sécurité de la planification: même si l’UniNE peut se réjouir des récents assouplissements pour l’enseignement, au moment de la décision à prendre mi-avril, les scénarios de l’évolution de la pandémie restent incertains et la vaccination de la population, notamment des plus jeunes, ne sera vraisemblablement pas terminée d’ici l’été.

Cette décision assure que les examens auront lieu quelle que soit l’évolution de la pandémie.

Inscription aux examens

Comme il s’y était engagé, le rectorat a attendu d’avoir le plus d’indicateurs possibles à sa disposition tout en communiquant sa décision suffisamment tôt pour permettre aux étudiant-e-s de se faire à l’idée que la session aura lieu à distance et d’avoir assez de temps avant l’échéance du délai d’inscription, fixée au 25 avril.

Cela permettra aussi aux enseignant-e-s d’utiliser au mieux les semaines de cours restantes pour préparer leurs étudiant-e-s en tenant compte des conditions désormais définies. Il est à noter que les facultés avaient déjà anticipé et que les modalités d’une évaluation à distance des enseignements sont déjà connues depuis plusieurs semaines. 

Possibilité de venir sur place

La possibilité de venir passer les examens sur place restera acquise comme en janvier dernier, soit avec son propre matériel pour profiter du réseau wifi de l’Université et/ou d’un environnement de travail plus adéquat qu’à son domicile, soit pour se faire mettre à disposition un ordinateur équipé d’une webcam dans une salle dédiée.

Les bibliothèques et salles de révision restent ouvertes. Pour rappel, leur ouverture est conditionnée au respect du plan de protection, c’est-à-dire au port du masque, et que les autorités cantonales peuvent à tout moment ordonner leur fermeture si les règles ne sont pas respectées. L’UniNE appelle à la solidarité entre les membres du corps estudiantin qui fréquentent ces endroits.

Conditions de la session

Une directive avec des commentaires a été édictée. Elle reprend les principes de la session de janvier dernier, c’est-à-dire que les résultats seront comptabilisés comme pour une session ordinaire, que les outils seront Moodle et Webex qui sont particulièrement adaptés au respect de la protection des données, qu’il n’y aura pas de surveillance biométrique ni d’enregistrement mais uniquement une surveillance visuelle via la webcam, que les problèmes techniques seront considérés comme des absences justifiées et qu’il sera possible de venir sur place si l’on n’est pas confiant dans son matériel ou sa connexion.

Le rectorat est conscient que cette décision relative à la session sera vue comme avantageuse par une partie des étudiant-e-s et moins par une autre partie. Il n’en demeure pas moins qu’une session en présentiel aurait aussi ses désavantages en plus de l’insécurité qui resterait concernant sa tenue effective en fonction de l’évolution de la pandémie. La manière dont s’est déroulée la session de janvier dernier est rassurante en même temps qu’elle a permis d’accumuler une expérience supplémentaire qui sera utile en juin.

Bonne chance à tout le monde pour les examens.

20.04.2021 - Remote exam session June 2021

The June 2021 exam session will take place remotely, except for rare exceptions such as the exams in medicine or sports.

Please look at the modalities on the Facutlies’ webpages:

Why a remote session ?

Whereas it was possible to adopt a mixed solution for teaching as of April 19, with different modalities for different courses, ranging from 100% presence mode and biweekly cohorts to courses that fully remain at a distance, we prefer a unified solution for the exams. That solution will be applicable to all students in the same way.

Equality of treatment is a central factor in this decision. The UniNE needs to take into consideration that some students may not be able to come to campus due to quarantine, because of restrictions on international travel, or simply because it may be impossible to find affordable accommodation in Neuchâtel at short notice. In addition, there has also been feedback from students who have never taken a face-to-face exam, or who have not taken one for some time, and who are therefore more comfortable with a session that will take place online, via the IT tools that have become very familiar to the community.

The other element that guided the analysis relates to the planning security: although the recent relaxation measures in higher education are good news, the scenarios for the evolution of the pandemic remain uncertain at the moment of the decision about the exam session (mid-April). This concerns in particular the vaccination campaign, which is unlikely to be completed by the summer, especially with regard to younger people. In short, the decision ensures that the exam session will take place exactly as planned, regardless of how the pandemic progresses. 

Exam registration

It was important for the rectorate to announce the remote exam session some time in advance of the exam registration deadline which is April 25. During the remaining weeks of the semester, teachers will be able to prepare their students for the conditions of the online exams. The faculties have actively prepared themselves for this scenario, and the evaluation modalities of a remote exam session have already been announced.

Taking an online exam on campus

As in January, students will have the opportunity to take their exams on campus if they wish to do so. Students may bring their own equipment to take advantage of the university's wifi network and / or a more suitable working environment than at home. It will also be possible to use a webcam-equipped computer in a dedicated room. Libraries and study halls remain open. Everyone should be aware in this regard that their use is conditional on compliance with the protection plan. Wearing of a mask is obligatory. The cantonal authorities may order the closure of libraries and study halls at any time if the rules are not respected. The rectorate strongly call on the solidarity between all students who use these resources.

Conditions of the remote exam session

The rectorate has issued a directive with comments that specifies how the remote exam session will take place. That directive adopts the general principles of the session that has been organized in January 2021. Most importantly, the results will count just as in an ordinary session, the tools will be Moodle and Webex, which are particularly useful to ensure data protection, there will be no biometric surveillance or recording but only visual surveillance via the webcam, technical problems will be considered as justified absences, and it will be possible to take online exams on campus.

The rectorate is aware that the decision for a remote exam session will be seen as advantageous by some of the students, but not by others. The fact remains that a face-to-face session would also have its disadvantages. Since the evolution of the pandemic is difficult to predict, the planning for a face-to-face session would be facing many uncertainties. The UniNE tried to put everything in place to ensure that the remote exam session can function smoothly. The remote exam session that took place last January worked well and at the same time allowed students and teachers to learn from the experience, which will be useful in June.

Best of success for the exams !

  • 15.04.2021 - Organisation de l’enseignement dès le 19 avril

    15.04.2021 - Organisation de l’enseignement dès le 19 avril
    English see below

    Dès le 19 avril, l’enseignement en présentiel peut reprendre sous trois conditions: maximum 50 personnes par salle, utilisation réduite des capacités à un tiers, mesures de protection.

    Le principe général est de revenir à plus d’enseignement en présentiel, sans qu’il soit possible de le généraliser. Les cours qui respectent les trois conditions peuvent avoir lieu en présentiel intégral. Pour les cours de 51-100 personnes inscrites, le présentiel peut être repris sur le système à deux cohortes mis en place au début du semestre passé, pour autant que l’affluence n’excède pas le tiers de la salle. Pour les autres cours qui ne respectent pas les conditions, des solutions ad hoc sont à définir par les facultés, par exemple en ayant davantage de cohortes ou en maintenant l’enseignement complètement à distance.

    Modalité du système à deux cohortes

    En cas d’enseignement selon un système à deux cohortes, les étudiant-e-s dont le numéro d’immatriculation est pair pourront venir la semaine du 19 au 23 avril, puis ce sera au tour des numéros impairs du 26 au 30 avril, etc.

    • 19-23 avril - numéros pairs
    • 26-30 avril - numéros impairs
    • 03-07 mai - numéros pairs
    • 10-14 mai - numéros impairs
    • 17-21 mai - numéros pairs
    • 24-28 mai - numéros impairs
    • 31 mai-04 juin - numéros pairs

    Le système des places en couleur reste en vigueur. A leur arrivée dans la salle, les étudiant-e-s s’installent d’abord sur les places vertes. Si le nombre d’étudiant-e-s dépasse le nombre de place vertes, il convient de s’asseoir sur les places jaunes dans un deuxième temps, en se répartissant dans la salle et en évitant les effets de regroupement.

    Autres modalités, restrictions, exceptions, semaine de transition

    La possibilité des deux cohortes n’est pas applicable aux grands cours de plus de 100 personnes. Dans ces cas-là, les facultés décideront si le cours est maintenu à distance ou si elles mettent en place un système de cohorte sur une périodicité plus longue, voire un autre système. Les facultés peuvent aussi faire des exceptions pour des cours dont la tenue en deux cohortes pose des problèmes majeurs d’organisation, en particulier sur le plan didactique, avec toutes les modalités allant du maintien de l’enseignement à distance à un enseignement présentiel à 100%.

    L’important est que chaque enseignant-e puisse donner la priorité autant que possible au présentiel en tenant compte de la limitation à 50 personnes et à un tiers de la capacité de la salle.

    Diffusion et enregistrement vidéo des cours

    Tous les enseignements continueront d’être diffusés en streaming et enregistrés, même ceux qui pourront être donnés intégralement en présentiel, afin de tenir compte des étudiant-e-s qui n’ont pas la possibilité de venir sur place et de limiter les présences sur le campus si des étudiant-e-s préfèrent suivre les cours à distance.

    Respect du plan de protection – port du masque

    Ces assouplissements pour l’enseignement ne sont possibles que dans le respect du plan de protection: distance de 1.5 mètre entre les personnes, port du masque en toutes circonstances, pas de regroupements spontanés dans les parties communes, notamment les couloirs.

    Les étudiant-e-s sont invité-e-s à ne pas rester dans les locaux entre les cours et durant la pause de midi. C’est la bonne saison pour profiter des alentours de l’UniNE quand la météo le permet. A tout moment, les autorités cantonales peuvent décréter la fermeture des bâtiments si des problèmes surgissent par rapport au plan de protection. Des inspections sont régulièrement menées, la dernière il y a quelques semaines.

    Le port du masque est crucial et il convient de rappeler que le non-respect du plan de protection expose à des sanctions disciplinaires qui peuvent aller jusqu’à l’exclusion.

    Personnel et travail à distance

    L’obligation de travail à distance partout où c’est possible restant en vigueur sur le plan fédéral, celle-ci doit être néanmoins assouplie pour que le personnel enseignant puisse venir sur place les jours de cours.

    Pour le reste du personnel, la pratique établie depuis le mois de janvier reste inchangée: les demandes d’exceptions au travail à distance sont adressées au SRH par les doyen-n-e-s et chef-fe-s de service. Les autorisations accordées jusqu’à présent restent valables. Il convient de limiter d’autres exceptions tout en tenant compte du fait que l’enseignement en présentiel peut nécessiter le retour partiel de certaines collaboratrices ou collaborateurs fournissant des prestations complémentaires.
     

    15.04.2021 - Organization of university courses

    The Federal Council decided on April 14 to allow a resumption of face-to-face university teaching under three conditions (maximum 50 people per room, use of capacities reduced to one third, protective measures).

    As a consequence, a relaxation of current security measures take effect from Monday April 19. The general principle is to return to more face-to-face teaching, but it is not possible to hold all classes completely in presence mode. The week of April 19 to 23 is a transition week. Courses that fulfil the three conditions stated by the Federal Council can take place in presence mode. For courses with 51-100 registered students, face-to-face teaching can resume via the two-cohort system that was set up at the start of the last semester, as long as the attendance does not exceed one third of the room. For other courses that do not meet these conditions, ad hoc solutions are to be defined by the faculties, for example by having more cohorts or by maintaining distance learning.

    Two-cohort system modality

    If a course meets the three conditions set out by the Federal Council, it can take place in full presence mode. For courses with fewer than 100 registered students and sufficient capacities in the lecture hall, the two-cohort system applies. For the rest, ad hoc arrangements are necessary. As a reminder, in the two-cohort system, students whose registration number is even will be authorized to come to campus the week of April 19 to 23, then it will be the turn of the odd numbers from April 26 to 30, etc.

    • April 19-23 - even numbers
    • April 26-30 - odd numbers
    • May 03-07 - even numbers
    • May 10-14 - odd numbers
    • May 17-21 - even numbers
    • May 24-28 - odd numbers
    • May 31-June 04 - even numbers

    The color-coding system for seating remains in effect. Upon arrival in the room, green places have to be taken first. If the number of students exceeds the number of green places, the yellow places are chosen. Students have to stay at a distance and avoid the formation of groups.

    Other modalities, restrictions, exceptions, transition week

    As indicated above, the two-cohort system is not applicable to large courses of more than 100 people. In these cases, the faculties will decide if the course is maintained at a distance or if a different cohort system is adopted. The faculties can also make exceptions for courses for which the two-cohort system poses major organizational problems, in particular at the didactic level. Possible modalities range from the maintenance of distance education to complete presence mode.

    Broadcasting and video recording of lessons

    All lessons will continue to be streamed and recorded, even those that can be given in full presence mode. This is done in order to meet the needs of students who do not have the opportunity to come to campus. Attendance on campus is further limited by allowing students to attend courses at a distance if they prefer to do so.

    Compliance with the protection plan - wearing a mask

    The relaxation measures in higher education are only possible if all members of the community are in compliance with the protection plan: a distance of 1.5 meters between people has to be maintained, masks have to be worn in all situations, the formation of groups in common areas, especially corridors, is not allowed.

    Students are encouraged not to stay on the premises between lessons and during the lunch break. At any time, the cantonal authorities can order the university buildings to be closed if problems arise in relation to the protection plan. Inspections are carried out regularly, the last one a few weeks ago.

    Wearing a mask is crucial, and it should be remembered that failure to comply with the protection plan can lead to disciplinary sanctions which may go as far as exclusion.

    Staff and work from home

    The obligation to work remotely wherever possible remains in force at the federal level. The practice is however relaxed so that teaching staff can come to campus on teaching days. For the rest of the staff, the practice established since January remains unchanged: requests for exceptions from the general rule of remote work are to be addressed to Human Resources by the deans and department heads. The authorizations granted so far remain valid. Other exceptions should be limited, but it should be taken into account that face-to-face teaching may require the partial return of certain employees.

     
  • 15.03.2021 - Sports universitaires

    15.03.2021 - Sports universitaires

    Les activités sportives en extérieur jusqu’à 15 personnes sont à nouveau possibles dans le respect des mesures de protection. Le SUN propose donc à nouveau, dès le 15 mars, des cours remplissant ces conditions, comme par exemple le tennis ou certaines activités du centre nautique.

  • 09.03.2021 - Scénarios pour le 22 mars et après

    09.03.2021 - Scénarios pour le 22 mars et après

    See English below

    Le 24 février dernier, le Conseil fédéral a fixé la date du 22 mars pour une nouvelle série d’assouplissements des mesures de lutte contre la maladie à coronavirus. Dans son communiqué de presse, il a mentionné des possibilités d’assouplissement concernant l’enseignement dans les hautes écoles ainsi que l’obligation du travail à distance partout où c’est possible.

    Le Conseil fédéral doit encore définir, parmi toutes ces mesures évoquées le 24 février, lesquelles il proposera de mettre en œuvre. Il les mettra ensuite en consultation auprès des cantons le vendredi 12 mars. Enfin il décidera de celles qu’il retient le vendredi 19 mars. Rappelons que pour décider de certains assouplissements, le Conseil fédéral tiendra compte de quatre indicateurs:

    • taux de positivité inférieur à 5 %;
    • nombre de lits aux soins intensifs occupés par des patient-e-s atteint-e-s de la maladie à coronavirus inférieur à 250;
    • taux de reproduction moyen des sept derniers jours inférieur à 1;
    • incidence sur les quatorze jours inférieure à ce qu’elle était le 1er mars.   

    Le rectorat a décidé que, même si des assouplissements en matière d’enseignement et de travail à distance devaient être possibles à partir du 22 mars, l’Université de Neuchâtel attendra que la semaine de Pâques soit passée avant de procéder à des modifications importantes du plan de protection. Autrement dit: il n’y aura en principe pas de changement dans l’organisation de l’enseignement et du travail à distance jusqu’au lundi 12 avril au moins et pour autant que la situation épidémiologique évolue favorablement.

    Que va-t-il se passer si l’interdiction de l’enseignement en présentiel est levée dans les hautes écoles et si l’obligation de télétravail est également supprimée ?

    Les mesures de protection, en particulier le respect de la distance, le port du masque et la restriction du nombre de personnes pouvant se trouver au même endroit vont perdurer. Quelle que soit la date à laquelle il y aura un assouplissement, cela impliquera vraisemblablement un retour à une situation comparable à celle du début du semestre d’automne passée: enseignements donnés de manière hybride (avec une taille des cohortes qui dépendra de l’impact des prescriptions fédérales et cantonales) et travail à distance qui restera recommandé sur la base de plans de présence.

    Peut-on envisager d’organiser des manifestations en cas de retour au présentiel, même partiel ?

    Il est trop tôt pour se prononcer avec certitude. Une chose est néanmoins assurée: tant que nous ne connaîtrons pas un retour au présentiel intégral, les manifestations continueront d’être soumises à des restrictions. On peut imaginer dans ce domaine un assouplissement en deux phases: le présentiel ou l’hybride concerneront d’abord les événements académiques organisés dans le cadre des missions de base de l’enseignement et de la recherche, ensuite les autres événements constitutifs de la vie universitaire tels que les événements associatifs.

    Et la session d’examens de juin ?

    Comme il l’a déjà mentionné dans son message en vue de la rentrée, le rectorat met une priorité sur une session en présentiel. Cela signifie que la session aura lieu en présentiel s’il n’y a pas d’interdiction fédérale ou cantonale et si les mesures de protection le permettent matériellement (le nombre de salles nécessaires et disponibles sera un élément décisif). Rappelons aussi que les enseignements qui seront évalués lors de la session de juin prévoiront deux modalités: la modalité en présentiel telle que déjà annoncée et une modalité à distance s’il n’est pas possible d’organiser la session autrement.

    Les activités sportives proposées par les Sports universitaires (SUN) pourront-elles aussi reprendre ?

    Les assouplissements qui sont déjà effectifs depuis le 1er mars permettent les activités sportives en extérieur jusqu’à 15 personnes et dans le respect des mesures de protection. Le SUN va donc proposer à nouveau, dès le 15 mars, des cours remplissant ces conditions, comme par exemple le tennis ou certaines activités du centre nautique. Informations sur le site du SUN.

    Les pages Etudier à distance, Enseigner à distance et Travailler à distance du site Info coronavirus ont été complétées et entièrement remises à jour pour la rentrée. Elles vous donnent des conseils utiles pour traverser la situation que nous vivons. Le Service des ressources humaines a également créé une page Conseils pour le travail à distance.

    Liens

    09.03.2021 - Prospects for March 22 and beyond

    On February 24, the Federal Council set the date of March 22 for a new round of easing the protective measures against the coronavirus disease. A press release mentions the possibility of greater flexibility with regard to remote work and teaching in higher education.

    The Federal Council has yet to define which of the measures mentioned on February 24 will eventually be implemented. A consultation with the cantons has been scheduled for Friday, March 12, a decision will be taken on Friday, March 19. The Federal Council will consider the choice of relaxing measures on the basis of four indicators:

    • a test positivity rate below 5%;
    • less than 250 intensive care beds occupied by COVID patients;
    • an average reproduction rate of less than 1 for the last seven days;
    • and a 14-day incidence value that is inferior to what it was on March 1.

    The rectorate has decided that, even if the terms of distance learning and remote work were to be relaxed from March 22 onward, the University of Neuchâtel will wait until after the Easter holidays before making major changes to the protection plan. In other words, there will be no change in the organization of distance learning and remote work until at least Monday April 12 and only if the epidemiological situation should develop favorably.

    What will happen if face-to-face education is again permitted in universities and if the obligation to work from home is removed?

    Current safety measures, in particular social distancing, wearing a mask and restricting the number of people in the same place will continue. As soon as it will be possible to relax the current situation, that will imply a return to a situation comparable to that of the beginning of the last autumn semester: Courses will be given in a hybrid format (with a size of cohorts that will depend on federal and cantonal regulations). Remote work will continue to be recommended and it will be organized on the basis of attendance plans.

    Will it be possible to organize public events in the event of a partial return to face-to-face activities?

    While it is too early to make reliable predictions, one thing is certain: until we make a complete return to face-to-face activities, the organization of events will continue to be restricted. A possible return to activities on campus will happen in two phases. In a first phase, teaching and research will be privileged as core academic activities. In a second phase, it will be permitted to organize other events, including activities of university associations.

    And the exam session in June?

    In its message for the start of the school year, the rectorate has made clear that it gives priority to an exam session on campus. This means that the session will take place face-to-face as long as there are no federal or cantonal restrictions and if all necessary safety measures can be implemented (for example, the number of lecture halls that are available will be a decisive factor). For all courses that will be evaluated during the June session, two exam modalities will be announced: a face-to-face session is planned, but a remote modality will serve as an alternative if it is not possible to organize the session otherwise.

    Will the sports activities offered by University Sports (SUN) also resume?

    The relaxed regulations that have been in effect since March 1 allow outdoor sports activities for up to 15 people, as long as they are in compliance with protective measures. As of March 15, the SUN will offer courses that meet these conditions, including tennis and certain activities at the aquatic center. More information can be found on the SUN webpage.

    Information on distance learning, distance teaching and remote work can be found on the university's Info coronavirus webpages, which have been fully updated for the new semester. On the pages, you will find practical advice that will hopefully be of use to you in the current situation. The Human Resources Department has also created a page with Tips for remote work.

    Links

  • 11.02.2021 - Déroulement du semestre de printemps 2021

    11.02.2021 - Déroulement du semestre de printemps 2021
    See English below

    1. Organisation de l’enseignement

    Les cours reprennent le 22 février sur le modèle de la fin du semestre précédent. C’est-à-dire à distance, sauf les exceptions permises pour raisons pédagogiques particulières.

    Les facultés informent avant la rentrée sur les cours faisant l’objet de telles exceptions. Les bibliothèques et salles de révision restent ouvertes comme au semestre précédent et le port du masque est toujours obligatoire dès que deux personnes sont dans une même pièce, indépendamment de la distance qui les sépare. Les salles de cours restent fermées pour le moment, sauf à des fins d'enregistrement pour les enseignantes et enseignants qui en font la demande, ainsi que pour les enseignements en présentiel qui feront l’objet des exceptions susmentionnées.

    L’UniNE n’est pas en mesure de faire des pronostics mais elle souhaite rendre possible un retour progressif au présentiel au cours du semestre. Elle a pris les mesures organisationnelles qui le rendront possible. Ainsi les enseignements seront planifiés comme pour un semestre normal, selon un horaire qui permettra de structurer au mieux les journées d’études et de basculer vers un enseignement mixte (système de cohortes), voire présentiel, à partir du moment où les conditions sanitaires, et donc les règles fédérales et cantonales, le permettront.

    Les enseignements continueront d’être enregistrés et mis à disposition des étudiant-e-s. Même en cas de retour au présentiel intégral, les enregistrements se poursuivront jusqu’à la fin du semestre et seront disponibles jusqu’à la session d’examens d’août-septembre.

    2. Travail à distance

    Pour le personnel, les pratiques qui règlent le travail à distance restent également en vigueur et seront adaptées selon l’évolution de la situation sanitaire ainsi que des règles fédérales et cantonales qui en découlent.

    En cas de besoin d’un soutien spécifique, il convient de s’adresser à sa ou son responsable hiérarchique et à sa personne de référence RH.

    3. Session d’examens de juin

    Les examens de la session de juin auront lieu, dans toute la mesure du possible, en présentiel plutôt qu’à distance.

    Les facultés prévoient avant le 19 mars, date de l’inscription définitive aux cours, un système à deux modalités d’évaluation. Outre la modalité de base pour des examens sur place, une deuxième modalité « à distance » est introduite dans les plans d’études et/ou descriptifs de cours, selon les pratiques propres à chaque faculté. De cette manière, même si l’UniNE devait être contrainte d’organiser des examens à distance, les modalités seront d’ores et déjà validées et connues des étudiantes et des étudiants.

    La modalité à distance ne pourra pas être choisie librement. Elle sera applicable uniquement si la situation sanitaire et les impossibilités légales obligent le rectorat à décider d’une session à distance. Le cas échéant, des exceptions pourront être admises pour la médecine et la pratique du sport si les autorités le permettent, comme lors des précédentes sessions à distance.

    4. Mesures de soutien

    L’UniNE continue de proposer des mesures de soutien à ses étudiant-e-s et à son personnel.

    Les réunions UniNE Ensemble du lundi midi se poursuivent. En outre, les règles pour bénéficier d’une aide financière que le Bureau social peut accorder aux étudiant-e-s ont été assouplies. Il est important de préciser que le Bureau social traite les demandes de manière confidentielle, qu’il s’agisse d’un soutien matériel ou psychologique.

    12.02.2021 - Spring Semester 2021

    1. Organization of university courses

    The beginning of the spring semester follows the model of the end of the previous semester. Remote teaching is the general rule, exceptions are possible for courses with special pedagogical requirements.

    By the start of the semester, each faculty announce the courses that are granted an exception. Libraries and study halls remain open, as in the previous semester. Wearing a mask is still compulsory, as soon as two people are in the same room, regardless of the distance between them. Classrooms remain closed for the moment. Exceptions will be made for teachers who wish to record their classes, as well as for those courses that will involve face-to-face teaching. While it is hard to make predictions, the best-case scenario under favorable circumstances would be a gradual return to face-to-face during the semester.

    The organizational measures that have been taken so far will facilitate such a return. Thus, courses will be scheduled just as for a normal semester, according to a time table that will make it possible for students to structure their working days as best as possible. As soon as the sanitary conditions improve, and with them federal and cantonal regulations, courses will switch to a mixed teaching model (the cohort system), or even to general face-to-face teaching. Just as before, courses will be video-recorded and made available to the students. Even in the event of courses returning to face-to-face teaching, this practice will continue until the end of the semester, and the recordings will be available until the exam session in August-September.

    2.  Work from home

    For the staff, the current practices that regulate work from home will remain in force.

    Depending on the development of the health situation, these practices will be adapted in accordance with federal and cantonal regulations. People who need specific support are encouraged to contact the direct supervisor and HR contacts.

    3. Organization of the June exam session

    The exams for the June session will be held face-to-face rather than remotely, to the extent that this is possible.

    The faculties are preparing a system with two modalities, that is, a face-to-face modality and a remote modality. Details will be communicated before March 19, the date of final registration for courses. In addition to the default modality for on-site exams, a second "remote" modality will be specified in the study plans and / or in the course descriptions, according to the practices of each faculty. In this way, even if a switch to remote exams becomes necessary, the modalities of the remote exams will already be validated and known to the students.

    The remote modality cannot be freely chosen. It will only be applicable if the sanitary and legal conditions require the rectorate to decide on a remote session. As in previous remote sessions, exceptions may be granted for medicine and sports if the authorities allow it.

    4. Support measures

    The UniNE Ensemble meetings that take place on Mondays at lunchtime will continue after the start of the semester, at least until the Easter holidays. If the situation evolves favorably, we might move from a weekly basis to one meeting every other week.

    In addition, the rules for receiving financial aid that the Social Office can grant to students have been relaxed. The Social Office treats all requests confidentially, regardless of whether the requests concern material or psychological support.

    • Bureau social - www.unine.ch/social (in French, but people of the Bureau also answer to requests in English)
  • 18.01.2021 – Travail à distance obligatoire

    18.01.2021 – Travail à distance obligatoire

    Du 18 janvier au 28 février 2021, le travail doit être réalisé à distance pour les personnes dont la nature de l’activité le permet. S’il y a des impossibilités, elles sont à discuter avec les responsables hiérarchiques. Les doyen-ne-s, directions d’instituts et chef-fe-s de service renseignent le Service des ressources humaines (SRH) sur les exceptions au travail à distance. Le SRH est habilité à demander qu’une personne pratique le travail à distance même si sa ou son responsable hiérarchique l’a autorisée à venir sur place.

    Une attention particulière est accordée aux personnes vulnérables au sens de l’annexe à l’ordonnance fédérale COVID 3 qui bénéficient en dernier recours d’un droit de congé si le travail à distance ou l’aménagement de leur place de travail n’offrent pas un degré de protection suffisant.

    Les personnes qui travaillent depuis leur domicile ont le droit de venir ponctuellement sur leur lieu de travail, par exemple si elles ont besoin d’avoir accès à un document qu’elles ne peuvent pas consulter ou se procurer à distance.

    Si deux personnes ne peuvent pas pratiquer le travail à distance et partagent le même bureau, la priorité est de planifier leur présence de manière à ce qu’elles alternent les jours de travail au bureau et à distance. Si ce n’est pas possible, le respect de la distance couplé à l’obligation de port du masque, qui est déjà la règle de longue date selon le plan de protection UniNE, est une option conforme aux dispositions fédérales.

    L’accueil de personnes externes à la communauté universitaire sur le campus est interdit, sauf en cas de nécessité telle que dépannage, livraison, etc. Les réunions de plus de cinq personnes restent interdites et la visioconférence reste recommandée en-dessous de cinq personnes.

    Au travers des plans de présence introduits en octobre de manière à encourager le travail à distance, l’ensemble des facultés, instituts, chaires et services connaissaient déjà un régime de présences réduites au bureau mais aussi, très souvent, des jours de présence réguliers pour les collaboratrices et collaborateurs. Avec ces nouvelles mesures fédérales, les plans de présence ne sont en principe plus nécessaires.

    Port du masque
    Porter le masque est obligatoire devant l’entrée des bâtiments, au moment d’y pénétrer et, une fois à l’intérieur, partout où la distance de 1.5 mètre entre les personnes ne peut pas être respectée ni garantie en tout temps, et en toute circonstance dès qu’au moins deux personnes se trouvent dans un même espace fermé (bureau, salle de réunion ou de pause, etc.).. La dispense du port du masque nécessite la présentation d’un certificat médical auprès du SRH.

    Support technique
    La page "Travailler à distance" et le site du SITEL offrent de nombreuses informations pour installer ou optimiser ses moyens de travail à distance – VPN-Webaccess, visioconférence Webex, déviation du téléphone fixe, etc…

    Au cours des derniers mois, le personnel UniNE a fourni de nombreux efforts d’adaptation pour bien travailler à distance et les moyens technologiques sont en place. C’est donc un défi que l’Université saura relever. Toutefois, il revient à chaque responsable de bien appuyer et encadrer son équipe, de définir les modes de collaboration qui permettront de travailler efficacement, de garder le lien avec chaque collègue ainsi que de continuer à assurer toutes les prestations de l’UniNE aux standards de qualité habituels.

    Le SRH se tient à disposition pour accompagner le personnel dans la mise en œuvre de ces nouvelles mesures.

  • 15.12.2020 – Possibilité de passer ses examens à l’UniNE

    15.12.2020 – Possibilité de passer ses examens à l’UniNE

    English see below

    Bien que la session de janvier ait lieu essentiellement à distance, les étudiant-e-s qui n’ont pas un matériel ou un environnement adéquats à leur domicile (matériel défectueux, impossibilité de s'isoler, problèmes de connexion etc.) peuvent venir passer leurs examens sur des postes informatiques à l’UniNE.

    Les demandes sont à renvoyer jusqu'au lundi 4 janvier 2021 à l’adresse contact.event@unine.ch et à partir de son adresse personnelle UniNE (les formulaires provenant d’une autre adresse ne seront pas pris en compte).

    Un formulaire doit être remis pour chaque examen (s’il existe un besoin d'une place de travail pour plusieurs examens, veiller à renvoyer le nombre de formulaires correspondants). Les attributions de places seront communiquées entre le 4 et le 8 janvier 2021. Le plan de protection devra être respecté (masque + distance entre les personnes).

    15.12.2020 – Exams with a computer at the UniNE

    Work places will be available for students who have practical difficulties in taking their exams remotely from their home (e.g., defective equipment, inability to work undisturbed, connexion issues, etc.). Places will be allocated based on the attached form.

    The forms must be returned by Monday January 4, 2021 at noon, using the e-mail address contact.event@unine.ch and sent from the UniNE personal address (if they are sent from another address, they won’t be taken in consideration).

    One form corresponds to one exam (if someone needs a workspace for several exams, she or he has to make sure you return the corresponding number of forms. Answers will be given between January 4 and January 8, 2021. The protection plan will be available (masks and distance between the people).

     

  • 04.12.2020 – Directive pour la session de janvier 2021

    04.12.2020 – Directive pour la session de janvier 2021

    Suite à l’annonce du 17 novembre 2020 que la session de janvier 2021 aurait lieu à distance, une directive a été rédigée pour régler diverses questions allant de la surveillance à la manière d’agir en cas d’éventuels problèmes techniques, en passant par le traitement des cas de quarantaine et la mise à disposition de places à l’UniNE pour les personnes n’ayant pas l’environnement ou le matériel adéquats.

    La directive est accompagnée de commentaires revenant sur des cas de figure possibles. Il s’agir de répondre à des questions qui sont venues de la part des étudiant-e-s (par exemple : comment cela se passera pour moi si j’ai un problème technique, si je suis en quarantaine, etc. ?) et des facultés (par exemple : comment traiter le cas d’un examen non-remis pour cause de problème technique ou d’un-e étudiant-e qui ne peut pas venir parce que mis-e en quarantaine ?). Ces commentaires entendent aider les étudiant-e-s à se préparer au mieux en leur donnant des indications claires sur plusieurs points, tout comme ils aideront les facultés à appliquer des principes assurant une égalité de traitement

    Où trouver la directive ?

    D’autres supports sont encore en préparation pour soutenir la communauté universitaire dans la préparation de la session d’examens, en particulier:

    • Un guide de bonnes pratiques pour proposer un examen à distance de qualité, à destination des enseignant-e-s.
    • Un guide de conseils pour se préparer à passer des examens à distance, à destination des étudiant-e-s.
    • Un formulaire d’inscription, qui permettra aux étudiant-e-s qui ne disposent pas de matériel ou d’un environnement adéquats à leur domicile de venir passer les examens dans les locaux de l’UniNE.

    Besoin de conseils supplémentaires pour approfondir la thématique des examens ?

  • 18.11.2020 - Session d’examens de janvier 2021

    18.11.2020 - Session d’examens de janvier 2021

    La session d’examens de janvier 2021 aura lieu à distance, sauf pour de rares exceptions telles que la médecine ou la pratique du sport. Elle comptera comme une session normale et les dispositions usuelles pour la comptabilisation des résultats, les retraits après inscription ou les sanctions en cas de fraude seront appliquées conformément aux règlements facultaires d’étude et d’examens.

    Deux autres différences par rapport à la session de juin seront introduites.

    Premièrement, les examens écrits auront lieu dans une version sécurisée de Moodle: cela ne changera rien à l’environnement dans lequel les étudiant-e-s ont l’habitude de travailler mais durant le temps de l’examen, le système ne permettra pas d’accéder à d’autres applications sur l’ordinateur.

    Deuxièmement, Webex devra être enclenché et la webcam allumée pendant l’examen. Ceci afin d’améliorer la communication entre l’étudiant-e et l’enseignant-e via le chat si quelque chose n’est pas clair (simplification par rapport au système de hotline mis en place en juin dernier, qui s’est révélé insatisfaisant) ainsi que de permettre la surveillance comme si les gens étaient dans une salle en présentiel.

    Le rectorat renonce par contre à introduire un processus d’identification des personnes par des moyens biométriques, estimant que les systèmes actuels ne sont pas satisfaisants au regard de la protection des données. La surveillance via la webcam sera en outre effectuée par du personnel de l’UniNE, c’est-à-dire les mêmes personnes qui seraient engagées pour la surveillance d’un examen en présentiel. Les sessions ne seront pas non plus enregistrées ni les images conservées. Un soutien technique sera mis en place pour les étudiant-e-s qui ne disposent pas d’un matériel ou d’un environnement adéquats pour passer un examen à distance.

  • 05.11.2020 – Accès aux bâtiments

    05.11.2020 – Accès aux bâtiments

    L’accès sans contrôle de personnes externes à la communauté universitaire n’est pas possible dans les bâtiments qui sont fermés au public et accessibles uniquement avec la carte Capucine.

    Le port du masque est obligatoire à l'intérieur et dans le périmètre des bâtiments universitaires (salles d’étude, bibliothèques…). En cas de refus sans motif valable, une interdiction de périmètre peut être prononcée.

  • 29.10.2020 – Généralisation de l’enseignement à distance dès le 02.11

    29.10.2020 – Généralisation de l’enseignement à distance dès le 02.11

    A partir du lundi 2 novembre, tous les enseignements seront donnés à distance, sauf les exceptions concernant les activités didactiques indispensables pour les filières de formation et pour lesquelles la présence sur place est nécessaire. Le cas échéant, ces exceptions seront communiquées par les facultés.

    A la différence de ce printemps, où de nombreux cours ont été préenregistrés et mis en ligne, l’expérience de l’enseignement hybride depuis la rentrée a montré l’importance du streaming et des enseignements donnés aux heures prévues par les horaires des cours, depuis les salles de cours, les bureaux ou le domicile. Même si un cours est donné en streaming, il doit être enregistré et rendu accessible depuis Moodle. L’accès aux enregistrements doit être laissé jusqu’à la fin de la session d’examens de janvier.

  • 29.10.2020 - Mesures du Service des sports - SUN

    29.10.2020 -  Mesures du Service des sports - SUN

    Le 28 octobre 2020, le Conseil fédéral a durci les conditions pour la pratique du sport en groupe. En conséquence :

    • les centres de fitness d'Unimail et de la Patinoire sont fermés
    • les cours organisés par le SUN sont supprimés

    Un programme de cours de sport à distance est en préparation.

  • 23.10.2020 - Manifestations / réunions

    23.10.2020 - Manifestations / réunions

    Les manifestations réunissant plus de 10 personnes sont interdites, elles ne peuvent plus être organisées ou doivent être annulées. Cela concerne notamment les cafés scientifiques et les leçons inaugurales.

    Les réunions de travail (séances des services, rendez-vous académiques liés aux activités de recherche, assemblées des organes et commissions universitaires, etc.) ne sont pas des manifestations.

    Au-delà de 10 personnes, elles doivent sauf exception être organisées par vidéoconférence. Si ce n’est pas possible, le port du masque est obligatoire. Pour les réunions de moins de 10 personnes, la vidéoconférence est recommandée, de même que le port du masque. Dans tous les cas la distance doit être respectée (places vertes, sinon vidéoconférence).

  • 21.10.2020 – Rappel des mesures d’hygiène et de collecte des coordonnées

    21.10.2020 – Rappel des mesures de base en matière d’hygiène et de collecte des coordonnées

    Les personnes fréquentant les bâtiments universitaires sont encouragées à faire usage des distributeurs de désinfectant et à scanner les codes QR en entrant dans les salles de cours.Ce sont deux mesures simples et peu contraignantes, mais qui peuvent aider énormément à lutter contre la propagation de la maladie et contre le risque que des mesures plus drastiques doivent être prises.

    Les coordonnées collectées avec les codes QR sont stockées sur des serveurs de l’UniNE et pas à l’extérieur, qu’elles ne servent pas à contrôler les présences et qu’elles sont automatiquement détruites après 14 jours.

  • 19.10.2020 – Port du masque

    19.10.2020 – Port du masque

    Outre la généralisation du port du masque dans les salles de cours, les bibliothèques et dans tous les déplacements à l’intérieur des bâtiments universitaires, le port du masque sera aussi obligatoire pour les personnes qui se trouvent devant l’entrée des bâtiments (pour rappel, il existe par ailleurs une limitation fédérale à 15 personnes en cas de rassemblement spontané dans l’espace public).

    Dans les cafétérias et les salles de pause, le masque est également obligatoire pour les personnes qui ne sont pas en train de consommer des aliments ou des boissons

  • 23.10.2020 - Enseignement à distance et mesures jusqu'au 01.11.2020

    23.10.2020 - Enseignement à distance (jusqu'au 30.10.2020)

    La présence des étudiant-e-s sur le campus doit être réduite au-delà de ce qui a été consenti jusqu’ici. Les principes suivants valent, sauf exception accordée par le rectorat :

    • Tous les enseignements doivent pouvoir être suivis à distance, ils sont donnés en streaming et à l’horaire prévu.
    • Les étudiant-e-s sont encouragé-e-s à suivre tous les cours à distance.

    Si un-e étudiant-e vient suivre sur place un cours qui a été donné en hybride depuis le début du semestre, elle ou il ne peut le faire que les semaines qui lui sont attribuées en vertu du système des cohortes (semaines paires/impaires). S’il s’agit d’un cours qui est entretemps passé au présentiel intégral, l’étudiant-e peut y assister indépendamment du système des cohortes. L’encouragement à suivre le cours à distance reste valable dans les deux cas.

    Les bibliothèques ainsi que les salles d’études et de travail réservées aux étudiant-e-s restent ouvertes et accessibles.


    23.10.2020 - Sport universitaire

    Les salles de fitness sont fermées. Une partie des cours organisés par le SUN est annulée, en particulier les sports de contact (notamment football, basketball, hockey, volleyball, sports de combat) ainsi que les danses de salon. Pour connaître la liste exacte des cours maintenus et supprimés, se référer aux informations données par le SUN.

  • 18.10.2020 – Nouvelles mesures fédérales et cantonales

    18.10.2020 – Nouvelles mesures fédérales et cantonales dès le 19.10.2020

    Suite aux mesures annoncées par le Conseil d’Etat neuchâtelois et le Conseil fédéral afin de réduire la progression de la maladie à coronavirus parmi la population, les mesures urgentes suivantes entrent en vigueur le 19 octobre :

    Port du masque

    Le port du masque est obligatoire dans tous les espaces clos où le public circule librement. En outre :

    Déjà obligatoire dans les couloirs et autres espaces de circulation des bâtiments ouverts au public où se déroulent des activités d’enseignement, le port du masque devient aussi obligatoire dans les auditoires et salles de cours pendant les enseignements, quelle que soit la fréquentation. Le système de fonctionnement par cohortes reste en place afin de ne pas augmenter le nombre de personnes présentes sur le campus. Les codes couleurs sont également maintenus: il convient de respecter une distance la plus grande possible entre les personnes, donc il faut s’asseoir d’abord sur les places vertes et ensuite sur les places jaunes. La grande différence par rapport à ce qui a été mis en place depuis la rentrée est donc que même si seules les places vertes sont occupées, le masque est désormais obligatoire pour l’ensemble des étudiant-e-s présent-e-s dans un cours. Les enseignant-e-s ne portent pas obligatoirement de masque si la distance minimale de 1,5 mètre est respectée.

    Le port du masque est également obligatoire dans toutes les zones des bibliothèques, indépendamment du fait que les personnes soient assises ou en train de se déplacer. En ce qui concerne les cours de sport, il faut se référer aux instructions des enseignant-e-s. Le masque est dans tous les cas obligatoire dans les vestiaires.

    Le port du masque n’est pas obligatoire dans les bureaux administratifs lorsque les personnes sont à leur poste de travail. Il est par contre fortement recommandé lors des déplacements vers d’autres bureaux ou parties du bâtiment. S’agissant des bureaux qui font aussi office d’espace d’accueil pour des personnes externes ou des étudiant-e-s, le masque n’est pas obligatoire si des mesures conformes au plan de protection ont été prises (distance, plexiglas, etc.). Néanmoins, après discussion avec le personnel chargé de cet accueil, les responsables d’entités (facultés, instituts, services, etc.) peuvent décider de le rendre obligatoire pour les personnes accueillies. Il convient alors de marquer clairement cette obligation à l’entrée du bureau.

    Pour les réunions de travail, la situation ne change pas et le port du masque dépend des codes couleurs. C’est-à-dire qu’il n’est pas obligatoire si tout le monde occupe une place verte, obligatoire dès qu’une personne se trouve sur une place jaune. Le masque est obligatoire si plus de 15 personnes sont présentes dans la même salle.

    Travail à distance

    Suite à la recommandation du Conseil Fédéral de recourir au travail à distance lorsque celui-ci est possible, les responsables hiérarchiques sont invité-e-s à définir un plan de présence pour leurs équipes, dans le but de réduire le nombre de collaboratrices et collaborateurs présent-e-s en même temps sur leur place de travail, tout en garantissant le bon fonctionnement de l’ensemble de nos services et prestations.

    En conséquence, les responsables hiérarchiques peuvent accorder des plages de travail à distance aux personnes dont la fonction le permet et si cela ne perturbe pas le fonctionnement normal de leur entité. En planifiant les plages de travail à distance, il faut faire en sorte d’optimiser l’occupation des bureaux partagés par un grand nombre de personnes, afin de réduire le nombre de collaboratrices et collaborateurs présent-e-s en même temps dans la même pièce.

    Côté estudiantin, le système des cohortes est maintenu partout là où il est en vigueur. Les procédures permettant aux facultés d’autoriser un retour au présentiel intégral pour de nouveaux cours et sous de strictes conditions sont suspendues.

  • 29.09.2020 - Manifestations

    29.09.2020 - Manifestations

    Le canton de Neuchâtel soumet à annonce obligatoire toutes les manifestations privées qui se déroulent à partir du 1er octobre et réunissent au-delà de 30 personnes. Cette annonce doit intervenir au moins 5 jours avant via un formulaire à adresser au Service cantonal de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV).

    Une manifestation privée réunit des personnes dont l’identité est connue, qui ont en général été invitées à titre individuel et dont la présence a été annoncée et est documentée (inscription ou tenue d’une liste de présence).

    Dans le cadre universitaire, cela peut par exemple concerner des colloques et conférences sur inscription, des réunions d’associations ou assemblée générales, des événements d’entreprise (à l’exception des réunions de travail, donc un Conseil de faculté par exemple n’est pas concerné). Les enseignements inscrits aux plans d’études ne sont pas considérés comme des manifestations et ne sont donc pas concernés par cette procédure d’annonce.

    Pour les manifestations publiques, c’est-à-dire ouvertes à des externes dont on ne peut pas présumer de l’identité avant leur venue (exemples: café scientifique, conférence publique), la procédure prévue par le plan de protection reste en vigueur (demande d’autorisation à adresser au SCAV si l’affluence attendue dépasse 30 personnes, collecte des coordonnées des personnes présentes quel que soit le nombre de participant-e-s, etc.)

    En ce qui concerne les événements à caractère scientifique, éducatif, associatif, culturel, etc., le rectorat invite les organisatrices et organisateurs à peser le pour et le contre avant de lancer ou maintenir un tel événement, et à examiner si d’autres pistes peuvent répondre aux besoins (par exemple si l’événement peut valablement se tenir par vidéoconférence). Si la manifestation a lieu en présentiel, il convient de se conformer au plan de protection UniNE, voire d’élaborer un plan de protection ad hoc pour les éléments qui ne sont pas couverts par le plan de protection UniNE.

    Les événements festifs (fêtes d’étudiant-e-s, apéritifs, etc.) continuent de ne pas être autorisés dans les locaux universitaires. Le rectorat déconseille la tenue de tels événements réunissant des membres de la communauté universitaire hors de l’enceinte de l’UniNE. Par souci de cohérence, il a décidé de ne pas donner accès aux supports usuels de communication institutionnelle (écrans, agenda, affichage, etc.) pour des événements de ce genre.

  • 07.09.2020 - Semestre d'automne 2020: nouvelles règles dès le 9 septembre

    07.09.2020 - Semestre d'automne 2020: nouvelles règles dès le 9 septembre

    En prévision de la rentrée universitaire, qui aura lieu le 14 septembre, et des journées d’accueil à partir du 9 septembre, le rectorat a décidé d’adapter le plan de protection en ce qui concerne le port du masque dans et hors des salles de cours et auditoires.

    Il a aussi adopté les principes pour réguler la présence des étudiant-e-s sur le campus ainsi que dans les cours donnés simultanément à deux cohortes (l'une en présentiel, l'autre à distance, avec alternance hebdomadaire).

  • 18.08.2020 - Comportement en cas de maladie ou de quarantaine

    18.08.2020 - Comportement en cas de maladie ou de quarantaine

    Les membres de la communauté universitaires atteints de la maladie à coronavirus ou devant observer une période de quarantaine ou d’isolement ont l’interdiction de venir dans les bâtiments universitaires.

    Si une collaboratrice ou un collaborateur reçoit une injonction de se mettre en quarantaine de la part d’une autorité sanitaire ou médicale après un contact avec une ou des personnes atteintes de la maladie à coronavirus, la personne en informe sa ou son responsable hiérarchique ainsi que le service des ressources humaines. Elle pratique ensuite le travail à distance durant la quarantaine ou, si cela n’est pas possible, prend contact avec sa ou son responsable et le SRH pour définir la marche à suivre.

    Si un-e étudiant-e ou un étudiant est placé en quarantaine, elle ou il poursuit ses études à distance tant que la quarantaine n’est pas levée.

  • 18.08.2020 - Voyages dans des pays et zones à risque

    18.08.2020 - Voyages dans des pays et zones à risque élevé d’infection

    L’UniNE déconseille aux membres de la communauté universitaire de voyager dans un pays ou une région figurant sur la liste OFSP des pays et zones à risque élevé d’infection.

    Les voyages professionnels et académiques restent soumis à la directive sur les séjours dans les zones à risque. Un pays ou une zone à risque élevé d’infection selon la liste OFSP est considéré comme orange au sens de cette directive.

    Si une collaboratrice ou un collaborateur doit partir, pour des raisons professionnelles ou privées impératives, dans un pays ou une région figurant, au moment de son départ, dans la liste OFSP des endroits au retour desquels une quarantaine est obligatoire, elle ou il reste en congé à son retour jusqu’à l’expiration de la mesure de quarantaine et la possibilité de revenir sur le lieu de travail, sauf si un accord de travail à distance avait été défini au préalable avec sa cheffe ou son chef de service pour le PATB domaine central, ou avec la doyenne ou le  doyen de sa faculté pour le personnel académique et le PATB facultaire.

  • 18.08.2020 - Informations concernant les femmes enceintes

    18.08.2020 - Informations concernant les femmes enceintes

    Depuis le 5 août 2020, l’OFSP inclut les femmes enceintes dans la catégorie des personnes vulnérables. A ce titre, elles ont droit aux mêmes mesures spécifiques de protection.

    Le souci de l’UniNE est d’apporter un appui particulier aux femmes enceintes, qui sont invitées à prendre contact avec le service des ressources humaines pour que les mesures adéquates puissent être prises.

  • 17.08.2020 - Session d'examens d'août-septembre 2020

    17.08.2020 - Session d'examens d'août-septembre 2020

    La session d’examens commence en FLSH, FS et FD le lundi 17 août, ce sera le 24 août en FSE. A cette occasion, le rectorat rappelle que la présence dans l’Université de Neuchâtel, quelle qu’en soit la raison, est encadrée par un plan de protection. Le principal élément en est le respect des distances : elles doivent être de 1,5 mètre entre les personnes. Dans les espaces assis (auditoires et salles de cours, salles d’études, espaces de pause, etc.), il convient de respecter une distance d’au moins un siège sur deux (ou un espace correspondant à un siège sur deux dans les espaces où les chaises peuvent être déplacées).

    Les étudiant-e-s ne doivent pas se regrouper dans les couloirs et cafétérias. Le rectorat leur recommande de se présenter suffisamment tôt dans les salles d’examens afin d’éviter les attroupements de dernière minute à l’entrée. Et aussi de penser à se nettoyer les mains à leur arrivée, soit en utilisant du gel hydro-alcoolique disponible aux entrées des bâtiments et des salles d’examens, soit en se lavant les mains à l’eau chaude et au savon.

    En ce qui concerne le masque, la recommandation est faite aux étudiant-e-s de venir avec un exemplaire et de le porter par précaution dans les couloirs et autres espaces communs avant et après leur examen.

    Dans les salles d’examens, les places sont disposées de manière à respecter les distances minimales requises. Sauf contre-indication des personnes responsables de l’examen, il n’est pas obligatoire que les étudiant-e-s portent un masque pendant l’examen.

    Chaque étudiant-e qui le souhaite pourra se voir remettre un masque de protection UniNE, réutilisable sur la longue durée, d’ici la rentrée du 14 septembre. Des détails sur leur utilisation et sur la manière de se les procurer seront donnés après la session.

    Bonne chance pour les examens!

  • Juillet 2020

    06.07.2020 - Déplacements et coronavirus

    Étant donné l’obligation du port du masque dans les transports publics dès le 6 juillet ainsi que l’établissement par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) d’une liste des pays et territoires présentant un risque élevé d’infection, une nouvelle page web "Se déplacer" a été ouverte.

    Les masques, qui augmenteront la sécurité sanitaire des usagères et des usagers des transports publics, seront remboursés par l’Université en cas de déplacements professionnels usant d’infrastructures soumises à l’obligation d’en porter un. Les voyages professionnels à l’étranger sont en tout temps soumis à un examen préalable du risque.

    La page "Se déplacer" contient un lien vers les mises à jour de l’OFSP relatives aux voyages dans des Etats et zones présentant un degré élevé d’infection. Elle contient également un lien vers la directive applicable en cas de voyage dans un endroit déconseillé par les autorités fédérales. Cette page donne aussi quelques indications au cas où une quarantaine est imposée au retour d’un séjour dans une zone à risque sanitaire élevé.


    06.07.2020 - Travail à distance

    Étant donné l’évolution de la situation épidémiologique en Suisse, la possibilité de travailler en partie à distance même en l’absence de convention de télétravail, est prolongée jusqu’au 31 août.

    Si une collaboratrice ou un collaborateur le demande et que le fonctionnement de l’entité puisse être assuré, les responsables hiérarchiques peuvent accorder des plages de travail à distance jusqu’à cette date pour autant que la garde des enfants soit assurée par des tiers. Les conventions au sens du règlement sur le télétravail restent applicables pour les personnes concernées.


    01.07.2020 - Préavis pour la rentrée de septembre

    En vue de la rentrée du semestre d’automne le 14 septembre, la volonté conjointe du rectorat et des facultés est de permettre une reprise d’un maximum d’enseignements en présentiel, tout en assurant également la possibilité de suivre de nombreux cours à distance, également de manière hybride dans certains cas (enseignement donné en présentiel et à distance).

    Si la situation sanitaire se dégrade d’ici à la rentrée, nous serons à même de basculer vers un enseignement intégral à distance, comme cela a été le cas ce semestre de printemps. Ce n’est toutefois pas la volonté de l’UniNE à ce jour, car la proximité dans la prise en charge du corps estudiantin est notre raison d’être: même si l’Université de Neuchâtel a montré qu’elle est capable d’assurer des formations à distance de qualité, même si l’expérience des derniers mois aura une influence sur les enseignements à venir, l’UniNE n’est pas et ne veut pas être une université de la distance et du tout-à-l’écran.

    Le rectorat en appelle à la responsabilité individuelle de chacune et chacun afin de respecter les règles permettant d’assurer la protection du plus grand nombre.


    01.07.2020 Nouvelles règles pour les membres de la communauté universitaire en contact avec le coronavirus et les manifestations (mise à jour du plan de protection)

    Le plan de protection UniNE a été mis à jour. La grande nouveauté est la distance à respecter entre les personnes qui passe de 2 mètres à 1,5 mètre. Dans les espaces où les gens sont assis, c’est le principe d’occupation d’un siège sur deux qui s’appliquera. Cela accroît quelque peu les capacités maximales des salles de l’Université.

    À la lumière des récentes décisions fédérales et cantonales, ainsi que des Lignes directrices de swissuniversities pour le prochain semestre, deux procédures ont été revues :

  • Juin 2020

    23.06.2020 - Nouveaux délais pour l’inscription à la session d’août-septembre

    Etant donné la procédure spéciale de communication des résultats de la session de juin qui aura lieu en deux temps (communication provisoire dans le délai prévu par le calendrier, suivie de la communication définitive dans un délai de 10 jours), le rectorat a approuvé les propositions de modification du calendrier académique faites par les doyen-ne-s afin de revoir les délais pour la session d’août-septembre, à savoir :

    1. La période d'inscription aux examens de la session d'août‐septembre est nouvellement fixée du 6 au 12 juillet 2020 (au lieu du 27 juin au 5 juillet 2020).

    2. Pour la Faculté de droit, déplacement de la publication des horaires des examens au vendredi 31 juillet (au lieu du lundi 27 juillet 2020).


    20.06.2020 – Retour à la gouvernance ordinaire de l’UniNE

    Quelques chiffres sur la période de fonction de la Task Force Coronavirus:

    480 - en litres, le désinfectant utilisé à l’UniNE durant ces presque quatre mois (270 litres pour les mains, 210 pour les surfaces). Ont également été assurées la distribution de 1250 masques ainsi que l’installation de 57 distributeurs de désinfectant et 38 protections en plexiglas.

    61 - le nombre de séances de la task force (12 en présentiel, 49 à distance) durant 108 jours d’activité.

    38'277 - le nombre de minutes de connexion des étudiant-e-s pour passer des examens écrits ou oraux lors de la 2e semaine de la session, du 8 au 12 juin. Le record a été établi lundi 8 juin : ce jour-là, 1'022 étudiant-e-s ont passé 33 examens écrits (884 personnes évaluées) et 18 examens oraux (138 personnes évaluées), et ont envoyé 17 courriels Urgence examen.


    17.06.2020 - Dissolution de la Task Force Coronavirus le 20 juin

    Au mois de février dernier, une task force a été mise en place au titre de l’article 21, al. 2, lettre c LUNE qui permet au recteur de prendre en cas d’urgence les mesures nécessaires au maintien du bon fonctionnement de l’Université. Avec la fin prochaine de la session d’examens et au vu de l’évolution de ces dernières semaines, il est temps de sortir de cette situation d’exception et de revenir à une gouvernance ordinaire. C’est ainsi que le rectorat vous informe que la Task Force Coronavirus cessera ses activités le 20 juin, à l’issue du dernier examen du dernier jour de cette session particulière organisée à distance.

    Si la manière de fonctionner de notre institution redeviendra normale, la situation ne le redeviendra pas pour autant: des questions importantes se poseront encore afin d’accomplir les missions de l’Université dans le respect des dispositions introduites pour faire face à la maladie à coronavirus. Les travaux ont déjà commencé afin de préparer la rentrée du semestre d’automne, qui offrira vraisemblablement des enseignements partiellement en présentiel et partiellement à distance si la situation sanitaire reste ce qu’elle est actuellement.

    A partir de la semaine prochaine, les facultés, les services centraux et la direction de l’Université répondront, en fonction de leurs champs de compétences légales et règlementaires, aux questions jusqu’à présent adressées à la task force. Le plan de protection UniNE sera mis à jour au gré de l’évolution de la situation et les prochaines décisions importantes relevant du fonctionnement de notre Université vous seront communiquées par le rectorat ou les services centraux si elles concernent l’ensemble de l’Université, et par les décanats si elles concernent une faculté.

    Le rectorat tient à remercier les membres de la task force ainsi que toutes les personnes qui ont rendu possible la traversée des derniers mois en assurant un enseignement à distance, en s’organisant pour faire son travail depuis le domicile, en adaptant les procédures afin de permettre la continuité des prestations de service, en contribuant à maintenir les liens entre les membres de la communauté universitaire, en appuyant le rectorat et la task force dans la conduite de notre Université.

    Le rectorat remercie aussi les étudiantes et les étudiants pour leur soutien, leur engagement et leur compréhension dans une période difficile. L’Université de Neuchâtel a fait de son mieux pour leur permettre de poursuivre leur formation dans les meilleures conditions possibles et elle leur souhaite le meilleur pour la suite de vos études.


    08.06.2020 - Réouverture de l’Université

    Les bâtiments sont à nouveau accessibles aux étudiant-e-s et aux tiers. Les guichets d’accueils, les salles d’étude, les bibliothèques et autres espaces communs sont ouverts selon les horaires habituels. Les personnes qui entrent dans les bâtiments sont priées de respecter les mesures sanitaires et de se conformer au plan de protection UniNE.

  • Mai 2020

    28.05.2020 - Reprise des activités présentielles à l’UniNE dès le 8 juin

    Summary in English below

    Le Conseil fédéral a confirmé hier la phase 3 de son plan de déconfinement, dont l’un des points concerne les universités. Sur la base des révisions apportées à l’ordonnance fédérale ainsi que des dispositions prises jusqu’à présent pour assurer la protection de votre santé, la task force vous informe des décisions suivantes:

    Dès le lundi 8 juin, l’Université de Neuchâtel pourra à nouveau organiser des activités présentielles. Les bâtiments, ouverts pour le moment uniquement aux membres du personnel, redeviendront accessibles aux étudiant-e-s et aux tiers selon les horaires habituels qui ont prévalu avant le 16 mars. Les limites de capacité des salles de cours, d’étude ou de réunion ainsi que des autres espaces communs devront être respectées, de même que la distance de 2 mètres entre les personnes.

    Les examens de la session agendés à partir du 8 juin resteront organisés à distance, sauf les exceptions déjà communiquées concernant la médecine et la partie pratique du sport.

    Les services offrant des prestations impliquant l’accueil d’étudiant-e-s ou de membres du personnel rouvriront. Cela concerne en particulier l’accueil du bâtiment principal, les bibliothèques, les secrétariats de faculté, le bureau d’assistance informatique, les espaces d’auto-apprentissage, etc. Les responsables des entités concernées sont prié-e-s de se référer au plan de protection UniNE valable dès le 8 juin. S’il n’est pas possible de mettre en place les éventuelles mesures de protection requises d’ici la date du 8 juin, les prestations devront être assurées en usant de voies alternatives, par exemple sur rendez-vous. Les cafétérias resteront fermées.

    Les collaboratrices et collaborateurs qui pratiquent le travail à distance pourront reprendre leurs activités de bureau. Afin de rester dans la ligne d’un retour progressif, si une collaboratrice ou un collaborateur le demande et pour autant que le fonctionnement de l’entité puisse être assuré, les responsables hiérarchiques ont le droit d’accorder des plages de travail à distance jusqu’à fin juin pour autant que la garde des enfants soit assurée par des tiers. Les conventions au sens du règlement sur le télétravail restent applicables pour les personnes concernées. Les personnes attestant médicalement d’une vulnérabilité au sens de l’annexe 6 à l’ordonnance fédérale continueront de pratiquer le travail à distance.

    Summary in English

    From June 8th, the UniNE premises and services will be accessible again to students and visitors. As announced previously, exams will take place remotely. Employees who have worked remotely over the past weeks, can come back to their workplaces, with the exception of people with health vulnerabilities. Please make sure to stick to the maximal capacity of the rooms and libraries and to maintain the two-meter distance between people. We are looking forward to seeing you again in person on our premises.


    20.05.2020 - Organisation du travail du 25 mai au 7 juin et évolution à partir du 8 juin

    Selon le plan de déconfinement du Conseil fédéral, la phase 3 prévue pour le 8 juin signifiera la reprise des activités présentielles dans les universités. Voici quelques informations sur les prochaines étapes et la manière dont nous allons nous préparer :

    1. Dès lundi 25 mai, avec la réouverture complète des écoles obligatoires, la prise en charge institutionnelle des enfants va revenir à la situation qui prévalait avant le 16 mars. Le travail à distance reste encouragé pour les personnes dont la fonction le permet ou qui présentent des vulnérabilités face à la maladie. Il est toutefois possible de revenir travailler dans vos bureaux en accord avec vos responsables hiérarchiques et dans le respect du plan de protection UniNE.

    S’agissant du décompte du temps de travail, les heures accomplies à distance sont à indiquer comme du travail externe. En cas de difficulté à accomplir les heures prévues par votre contrat, il faut vous approcher de votre personne de référence RH et de votre responsable hiérarchique afin de discuter des mesures à mettre en place, qu’il s’agisse par exemple de s’organiser différemment par rapport à votre horaire de référence et/ou de prendre des heures compensatoires ou de vacances.

    2. Mercredi 27 mai, il est attendu que le Conseil fédéral décide si, conformément à ses intentions affichées depuis la mi-mars, confirme que les activités présentielles seront à nouveau autorisées dès le 8 juin dans les universités. Nous vous tiendrons informé-e-s suite à cette décision afin que vous puissiez, le cas échéant, préparer votre retour au bureau de la meilleure des manières possibles.

    3. A partir du 8 juin et sous réserve de la confirmation du Conseil fédéral mentionnée au point précédent, les activités présentielles reprendront (presque) comme avant. Toutefois, le chemin vers la nouvelle normalité se fera progressivement: des mesures de protection de la santé de chacune et chacun resteront nécessaires en application du plan de protection UniNE.

    4. Avec le retour progressif sur le lieu de travail, un rappel des principes de précaution vis-à-vis de la maladie à coronavirus :

    a. Les personnes qui développent les symptômes de la maladie à coronavirus sont priées de se mettre en isolement pendant la durée de leur maladie + 48 heures. Un certificat médical est requis à partir d’une absence de 3 jours.

    b. Si une personne proche développe les symptômes de la maladie (c’est-à-dire une personne vivant dans votre ménage ou avec qui vous avez des relations étroites), il convient de vous mettre en quarantaine. En cas de confirmation qu’il s’agit de la maladie à coronavirus, la quarantaine doit se poursuivre jusqu’au 10e jour suivant le dernier contact avec la personne malade, et si vous n’avez pas développé de symptômes durant cette période de 10 jours, vous pouvez revenir au travail. Lors de la quarantaine, le travail s’accomplit obligatoirement à distance. Selon les principes édictés par l’OFSP et le SEFRI, le fait de partager un bureau avec une autre personne n’est pas considéré comme une relation étroite si les mesures prévues par le plan de protection ont été appliquées.

    c. Le fait qu’un membre de votre ménage ou un-e collègue de bureau doive observer une quarantaine suite à un contact avec une personne malade (et donc que vous n’avez pas eu de contact direct avec la maladie) n’implique pas que vous deviez faire de même.


    14.05.2020 - Examens juin 2020: phase de test et informations importantes en vue de la session

    English see below

    La session 2020 aura lieu dans des conditions particulières. Il nous importe de tout mettre en œuvre pour vous y préparer au mieux. C’est pourquoi une phase de test est lancée à partir d’aujourd’hui. En outre, quelques conditions et aménagements spécifiques importants seront introduits pour la durée de la session afin de promouvoir des conditions équitables entre les étudiant-e-s, tout en apportant le meilleur soutien possible aux personnes qui passeront et feront passer des examens.

    Outils pour les examens à distance

    La page « Evaluer à distance » présente les outils qui seront utilisés pour les examens à distance (Moodle « Devoir » pour les évaluations de type contrôle continu, Moodle « Test » pour les examens écrits sur table, Webex pour les examens oraux). Vous y trouvez aussi toutes les informations nécessaires fixant le cadre règlementaire de la session, ainsi que des conseils pour la planification et la réalisation d’un examen.

    Phase de test ouverte dès aujourd’hui

    Afin d’éviter d’être pris de court le jour de l’examen, il est fortement recommandé de se préparer en testant les procédures ainsi que sa connexion Webex. Nous demandons à chaque enseignant-e responsable d’un examen d’organiser, avant la session, un test « à blanc » avec les étudiant-e-s inscrit-e-s à cet examen. Nous recommandons aussi aux étudiant-e-s de procéder à des tests pour les procédures qui les concernent (connexion Webex, déposer un travail écrit, etc.). Que vous soyez enseignant-e ou étudiant-e, la page « Evaluation en ligne du SITEL » dresse la liste des éléments que nous vous recommandons de tester. En cas de besoin durant la phase de test, le support aux enseignant-e-s est assuré par les correspondants SITEL et le support aux étudiant-e-s par la hotline du SITEL.

    Déclaration sur l’honneur

    Pour chaque examen, l’étudiant-e sera invité-e à déclarer sur l’honneur n’avoir pas eu recours à la fraude, avec la phrase-type suivante :

    « Je déclare sur l’honneur que le travail rendu est le fruit de mon effort personnel et qu’il a été effectué sans aide extérieure sur la base de ma propre préparation à l’examen. » 

    Pour Moodle « Devoir », la déclaration sera intégrée directement dans le système par le SITEL et apparaîtra automatiquement juste avant de soumettre le travail.

    Pour Moodle « Test », la personne chargée d’organiser l’examen doit intégrer la phrase-type, soit sur la page d’introduction (Exemple : « En cliquant sur Commencer le test, je déclare sur l’honneur que… », soit comme une question initiale ou finale dans la donnée de l’examen sur laquelle les étudiant-e-s inscriront leurs réponses.

    Pour Webex (examen oral), l’enseignant-e demandera à l’étudiant-e de procéder oralement à une déclaration sur l’honneur s’inspirant de la phrase-type.

    Surveillance des examens écrits de type Moodle « Test »

    Peu avant un examen écrit organisé avec Moodle « Test », les étudiant-e-s se retrouveront avec leur enseignant-e sur une session Jitsi ou Webex, afin de recevoir oralement le mot de passe qui permet d’accéder à la donnée de l’examen. Il leur sera demandé d’allumer leur webcam durant toute la durée de l’examen à des fins de lutte contre le risque de fraude. Les données ne seront pas enregistrées.

    Support technique / communication entre enseignant-e et étudiant-e durant un examen (hotline Examens)

    D’ici à la session d’examen, les étudiant-e-s sont prié-e-s d’entrer dans leur profil Moodle un numéro de téléphone où elles ou ils seront atteignables pendant la durée de l’examen. Ceci permettra à l’enseignant-e responsable de contacter un étudiant-e en cas de problème afin d’en définir la nature, par exemple en cas de rupture de la connexion.

    Une hotline sera aussi mise en place au Tél. 032 718 11 00 pendant toute la session. Si durant un examen, un-e étudiant-e a des problèmes techniques ou souhaite poser une question à un-e enseignant-e, la hotline mettra l’étudiant-e en contact avec l’enseignant-e ou avec la personne du service informatique qui saura lui répondre. La hotline servira aussi de point de contact entre l’enseignant-e et le SITEL en cas de problème technique. Les facultés sont priées de fournir à la task force, d’ici le 27 mai, un tableau avec l’ensemble des enseignant-e-s responsables de l’organisation d’un examen écrit ou oral, accompagné de leur numéro de téléphone qui sera transmis à la hotline et leur permettra d’être atteignables durant l’examen. 

    En cas de problème technique durant une activité « Test » ou pour soumettre un examen via Moodle

    Si une rupture temporaire de connexion survient au cours d’une activité « Test », l’étudiant-e peut reprendre sa tentative à la dernière question non traitée en cliquant sur « continuer la tentative » et en entrant à nouveau le mot de passe (toutes les réponses précédentes auront été automatiquement sauvegardées). Lorsqu’un examen est soumis via Moodle, le système permet de vérifier qu’il a bien été transmis : une fois l’activité « Devoir » ou « Test » terminée et envoyée, l’étudiant-e peut vérifier son statut de remise en cliquant à nouveau sur l’activité Moodle concernée.

    Si un problème technique survient et ne permet pas de soumettre dans Moodle une activité « Devoir » dans les délais requis, l’étudiant-e peut l’envoyer par courriel à urgence.examen@unine.ch. Si un problème survient au cours d’une activité « Test » et ne permet pas de remettre l’examen, ou que le délai expire avant d’avoir pu remettre l’examen, le système garde les données dans leur dernière version. Il convient alors de signaler immédiatement le problème sur urgence.examen@unine.ch afin que l’examen puisse être pris en compte.

    14.05.2020 - June 2020 exams: Testing phase; important information for the upcoming session

    The June 2020 session will take place under special circumstances. It is important for us to do everything we can to help you prepare for it. Therefore, we are launching a testing phase today. Some specific conditions and accommodations will also be introduced to promote equal conditions for students. We wish to provide the best possible support for the people who take the exams and for those who organize the exams.

    Tools for remote assessments

    The page « Distance grading » presents the tools that will be used for remote assessments (Moodle « Assignment » (French: Devoir) for continuous evaluations, Moodle “Quiz” (French: Test) for written, on-table, assessments/exams, Webex for oral exams). On this page you also find all the necessary information about the regulatory framework for this session as well as advice about the planning and carrying out of an exam.

    Testing phase starting today

    To avoid problems on the day of the exam, it is highly recommended to test the procedure and the Webex connection in advance. We ask all teachers responsible for an exam to organize a test with students enrolled in their class, prior to the exam. We also recommend that students test the tools and procedures in advance (Webex connection, upload a written assignment to Moodle, etc.).

    Whether you are a teacher or a student, the SITEL webpage “Evaluation en ligne du SITEL” (in French) lists the items we recommend that you test.

    If necessary during the testing phase, teacher support is provided by your SITEL contact person and student support is provided by the SITEL hotline

    Pledge of honor

    For each exam, students make a pledge of honor to ensure that they do not cheat, using the following statement, or one similar to this:

    “I declare on my word of honor that this work is the result of my personal effort and that it was done without any third-party assistance on the basis of my own exam preparation.”

    For Moodle « Assignment » (« Devoir » in French), the statement will be integrated directly into the system by SITEL and will automatically appear just before submitting the work.

    For Moodle « Quiz » (« Test » in French), the teacher in charge of organizing the exam must integrate the statement, either on the introductory page (for example: “By clicking Start the test, I declare on my word of honor that…”), or as the first or last question of the actual exam.

    For Webex (oral exam), the teacher will ask the student to pronounce a pledge of honor similar to the example cited above.

    Proctoring of a written Moodle “Quiz” type exam

    Shortly before a written exam organized with Moodle “Quiz” (“Test” in French), students will meet with their teacher on a Jitsi or Webex session to orally receive the password to access the exam on Moodle. Students will be asked to turn on their webcam for the duration of the exam to avoid cheating. This video will not be recorded.

    Technical support / communication between teacher and student during an exam (hotline Exams)

    Between now and the exam session, students are asked to enter a phone number on their Moodle profile where they can be reached during the exam. In this way, the teacher in charge can contact the student in case of a problem, for example in case the connection is lost during the exam.

    A hotline will be available on Tel. 032 718 11 00 during the exam session. If a student has technical problems during an exam or wants to ask the teacher a question, the hotline can help put the student in contact with the teacher or with an IT person to try to resolve the problem. The hotline is also available to teachers in the event of a technical problem. Before May 27, faculties are asked to provide the Task force with a complete list of phone numbers to all teachers responsible for the organization of a written or oral exam. This list of phone numbers will be shared with the hotline so that they can reach teachers during the exam if necessary.

    In case of technical problems during the Moodle « Quiz » or when uploading an exam via Moodle

    If there is a short loss of connection during a Moodle “Quiz” activity, the student can resume the attempt at the last non-answered question by clicking “continue the attempt” (“continuer la tentative”) and by entering the password again (all previous answers will have automatically been saved).

    When an exam is submitted via Moodle, students can confirm that it has been completed: once the “Assignment” or “Quiz” activity is finished, students can click on the respective Moodle activity and verify their status.

    If there is a technical problem and it is not possible to complete or upload a Moodle “Assignment” activity within the time frame, the student can send it via email to urgence.examen@unine.ch. If there is a problem during a “Quiz” activity and it is impossible to finish the exam, or if the time expires before the exam is finished, the system saves the latest version of the exam. Therefore, the problem should be announced immediately on urgence.examen@unine.ch so that the exam can be taken into account.


    12.05.2020 - Places de travail pour les examens

    English see below

    Des places de travail seront mises à disposition des personnes rencontrant des difficultés pratiques majeures pour passer leurs examens à distance (matériel défectueux, impossibilité de s'isoler, etc.). La répartition des salles se fera sur la base de formulaires dûment complétés et motivés.

    Si vous êtes concerné-e-s, merci également de prendre connaissance des éléments suivants :

    • Les formulaires sont à renvoyer jusqu'au dimanche 24 mai à minuit, à l’adresse hotline.etudes@unine.ch et à partir de votre adresse personnelle UniNE​
    • Un formulaire correspond à un examen (si vous avez besoin d'une place de travail pour plusieurs examens, veillez à renvoyer le nombre de formulaires correspondant)
    • Les places étant limitées, veuillez n'utiliser cette possibilité qu'en dernier recours
    • Vous recevrez en principe une réponse entre le 28 et le 29 mai

    12.05.2020 - Work places for the exam session

    Work places will be available for those who have major practical difficulties in taking their exams remotely ( e.g., defective equipment, inability to work undisturbed, etc.). Rooms will be allocated based on a form, duly completed and justified.

    If you are concerned, please note of the following points :

    • The form must be returned by Sunday 24 May at midnight, using the e-mail adress hotline.etudes@unine.ch and sent from your UniNE personal address
    • One form corresponds to one exam (if you need a workspace for several exams, make sure you return the corresponding number of forms)
    • Places are limited, so please use this option only as a last resort
    • You will receive an answer in principle between May 28 and 29

    11.05.2020 - Bibliothèques: réouverture du service de prêt

    English see below

    A partir du lundi 11 mai, il sera à nouveau possible d’utiliser le service de prêt dans les six bibliothèques principales de l’UniNE (FLSH, FS, FD, FSE, ETHNO, PAM7). Dans un premier temps, l’accès sera possible avec la carte Capucine selon un horaire limité de 9 à 12 heures.

    La consultation sur place et à titre individuel de documents sera également à nouveau possible, mais sur rendez-vous pris 24h à l’avance et pour max. 5 personnes en même temps.

    Consulter les horaires des bibliothèques ou prendre rendez-vous afin de consulter un document - www.unine.ch/bibliotheque​

    Les salles de lecture restent fermées. Le service de scannage à distance reste en place pour les personnes empêchées de venir consulter sur place les documents qui ne peuvent pas sortir de la bibliothèque. Toutefois, vu la réouverture du service de prêt, les priorités du personnel font qu’aucune garantie ne peut être donnée quant aux délais de traitement des demandes de scannage. Le prêt à distance avec envoi des documents reste possible.

    Les personnes qui se rendent dans une bibliothèque sont invitées à se conformer au plan de protection UniNE et à tenir compte des instructions qui seront données par les bibliothécaires. Les bibliothèques UniNE appliquent les directives de Bibliosuisse prévoyant la désinfection des documents ou leur mise en quarantaine à leur retour.

    Il est demandé aux personnes qui se rendent dans une bibliothèque de ne pas s’attarder dans les autres locaux universitaires une fois la prestation de prêt délivrée. Outre les salles de lecture, les cafétérias, salles de travail, guichets d’accueil et autres espaces communs restent fermés et leur sont interdits d’accès.

    11.05.2020 - Libraries reopen on May 11

    Next Monday lending service reopens in the six main UniNE libraries between 9 and 12 AM (faculties’ libraries + ETHNO + PAM7). No access to reading rooms or other study rooms at the UniNE. If you wish to consult a document which cannot be borrowed, it’s possible with restrictions (max 5 persons/library, please ask for appointment 24 hours before).

    • Information on each library’s daily opening hours and e-mail address for appointments on www.unine.ch/bibliotheque
  • Avril 2020

    30.04.2020 - Informations importantes concernant la session de juin 2020

    English see below

    1. Les examens auront lieu à distance. Feront exception le concours pour le passage en 2e année de médecine et les examens pratiques de la formation en sport.

    2. Tous les examens sont maintenus en juin et la possibilité vous sera donnée de valider vos crédits dans les délais prévus par vos plans d’études et descriptifs de cours. Un examen prévu en juin ne sera pas reporté à la session d’août-septembre. Si la modalité d’évaluation est modifiée parce que l’examen est à distance, le résultat vous sera communiqué dans le même délai qu’avec la modalité initiale.

    3. Sur la page Evaluer à distance, vous trouvez la directive précisant les règles spécifiques pour cette session. Nous attirons votre attention sur l’article 3 et sa note explicative indiquant quelles évaluations (examens, contrôles continus, mémoires de master) sont concernées par les dispositions extraordinaires applicables à la session.

    4. Les facultés vous communiqueront d’ici ce soir le résumé de tous les examens dont les modalités auront été modifiées. Cette liste fera foi au sens de l’article 2 de la directive. S’il est nécessaire d’apporter des précisions complémentaires sur la manière de réaliser l’examen, vos enseignant-e-s sont invité-e-s à vous les transmettre via Moodle.

    5. Merci de porter également attention à l’article 4 de la directive, qui concerne les résultats entrant dans le calcul d’une moyenne pour un module ou un cursus. Si votre résultat est insuffisant et que vous souhaitez quand même le conserver, vous aurez un temps très limité pour le demander après communication du résultat. Pour d’autres informations, voir aussi la FAQ sur la session.

    6. Pour vous aider à vous préparer aux aspects techniques d’une session à distance, le SITEL a ouvert une page web dédiée qui va encore s’enrichir de tutoriels durant le mois de mai. Une phase de tests « à blanc » sera aussi proposée prochainement à vos enseignant-e-s et à vous-mêmes, afin de vous exercer et de vous habituer à l’environnement informatique qui sera utilisé lors des examens.

    7. La task force travaille afin que, au sein de l’Université, des postes de travail informatiques puissent être mis à disposition des personnes rencontrant des difficultés pratiques majeures pour passer leurs examens à distance (matériel défectueux, impossibilité de s’isoler dans une colocation où plusieurs personnes passent un examen en même temps, etc.). Nous vous tiendrons au courant, mais notez d’ores et déjà que les places seront limitées. Nous vous demanderons de ne solliciter cette possibilité qu’en dernier recours.

    30.04.2020 - Important information related to the June 2020 exam session

    1. Exams will be held online, with two exceptions where attendance is needed : the competitive examination for the access to the second year of medicine and the practical exams in sport education.

    2. All exams will take place during the June session, enabling you to validate your credits on time, according to your study curricula and courses descriptions. No exam will be delayed to the August-September session. The results will be given to you within the same deadline, regardless of modality changes.

    3. On the webpage Distance grading, you’ll find the directive (in French), with the rules for the June session. Please pay close attention to article 3 and its explanatory notice. You’ll see which assessments (exams, “contrôles continus”, Master thesis) are affected by the extraordinary rules.

    4. Your faculty will send you before the end of the day the list of all exams where the modality changes, referring to the article 2 of the directive. If necessary, your teachers will provide you additional explanations on the exams using the Moodle platform.

    5. Please also have a look at article 4. It addresses the situation when an insufficient rating can be compensated in a module or curriculum. If you need more information about the session, please refer to the FAQ (in French).

    6. A webpage dedicated to the technical aspects of an online session is also available (in French). Additional information and tutorials will be added soon. The SITEL is also preparing ‘blank tests’ for your teachers to help them make sure that you get prepared to the digital environment which will be used during the exams.

    7. The task force is assessing how to give access to computers inside the UniNE during the session, for those facing major practical difficulties to get evaluated remotely (defective hardware, several students taking an exam at the same time in a colocation with shared rooms, etc.). Further information will follow, but we already request you to ask for this opportunity only in extreme cases, because available spaces will be limited.


    23.04.2020 - Directive sur la session d'examens de juin 2020

    Une note explicative détaille l’application de l’article 3, al. 1 de la directive sur la session de juin. Elle précise dans quels cas la disposition de transformation d’un échec ou d’un retrait en absence injustifiée est applicable s’il s’agit d’un examen, d’une autre forme d’évaluation de type contrôle continu ou évaluation interne, ou d’une soutenance de mémoire.


    20.04.2020 - Cours à distance jusqu’à fin mai

    Au vu des décisions communiquées par le Conseil fédéral, qui ne prévoit pas de reprise des activités d’enseignement en présentiel dans les hautes écoles avant le 8 juin au plus tôt, les cours continueront d’être donnés à distance jusqu’à la fin du mois de mai.

    Les bâtiments restent inaccessibles pour les étudiant-e-s jusqu’à la date du 8 juin au moins, et les services mis en place à leur attention restent inchangés. Concernant les modalités d’organisation de la session d’examens, notamment la question de savoir si elle aura lieu à distance ou dans les locaux de l’Université, la décision sera communiquée, comme annoncé préalablement, d’ici le 30 avril au plus tard.

    En ce qui concerne les membres du personnel, le travail à distance reste pour l’heure encouragé pour toutes les personnes dont la fonction le permet ou la situation l’exige. Nous informerons prochainement les personnes concernées au sujet des implications de la réouverture progressive des solutions d’accueil pour les enfants en âge préscolaire ainsi que des écoles, le temps d’analyser les dispositions d’application de la décision du Conseil fédéral qui seront prises par les cantons.


    07.04.2020 - Disponibilité des cours sur Moodle jusqu'au 6 septembre

    Lors du passage à l’enseignement à distance dans la première quinzaine de mars, le rectorat a émis des recommandations sur la durée pendant laquelle les enregistrements des cours devaient rester disponibles à partir de Moodle. Cette recommandation était de les laisser disponibles en principe jusqu’à la fin du semestre, mais au moins 30 jours.

    Entretemps, le rectorat a adopté des dispositions extraordinaires pour les examens de juin, afin de permettre à toutes et à tous de faire le meilleur usage possible d’un semestre d’études durement chamboulé. Nous avons aussi constaté une recrudescence des cas où des étudiant-e-s arrivent à suivre une partie des enseignements mais de manière incomplète, par exemple en raison de : mobilisation militaire ou civile, jeunes enfants à charge qui ne sont plus gardés par les crèches, autres charges de famille, accès à des moyens permettant de suivre les cours à distance différencié selon les conditions économiques des étudiant-e-s et de leurs familles (ce d’autant que de nombreux jobs d’étudiant-e-s sont suspendus du fait de l’arrêt total ou partiel d’une grande partie de l’économie), arrêts-maladie prolongés, etc.

    Dans ces conditions et par souci d’équité, le rectorat a décidé que l’ensemble des cours déjà enregistrés depuis le début du semestre et ceux qui le seront jusqu’à la fin de ce semestre de printemps devront obligatoirement rester disponibles pour les étudiant-e-s jusqu’à la fin de la session d’août-septembre. Nous remercions les enseignantes et les enseignants de renoncer à les rendre indisponibles avant la date du 6 septembre 2020.


    07.04.2020 - Résultats d’enquêtes de satisfaction auprès des étudiant-e-s et des enseignant-e-s

    Les enquêtes menées en parallèle auprès des étudiant-e-s et des enseignant-e-s ont montré un taux élevé de satisfaction sur la manière dont le défi du passage de l’enseignement dans les classes à l’enseignement à distance a été relevé. Par contre une augmentation de la charge de travail est constatée, tant du côté des étudiant-e-s que des enseignant-e-s. Le rectorat va encore procéder à l’analyse des nombreux commentaires.

  • Mars 2020

    31.03.2020 - Examens de la session de juin 2020

    Depuis quelques semaines, l’Université de Neuchâtel met tout en œuvre pour que les cours puissent être maintenus, de même que les contrôles qui y sont associés. L’objectif est de permettre aux étudiant-e-s de valider leurs crédits à la fin du semestre. La situation extraordinaire que nous vivons complique toutefois abondamment la préparation aux examens de la session de juin 2020.

    Ainsi le rectorat, après consultation des doyen-ne-s, a décidé cinq mesures visant à donner la possibilité aux étudiant-e-s de valider leurs crédits lorsque les modalités prévoient un examen ou une forme de contrôle continu qui n’est plus possible dans la situation actuelle (mesures 1 et 2), tout en ouvrant la possibilité d’étendre si nécessaire la durée de la session (mesure 3). Les étudiant-e-s bénéficieront d’un traitement exceptionnel en cas d’échec ou de retrait, de manière à ne pas compromettre leurs études (mesure 4). Des dispositions extraordinaires concernent également les éventuelles demandes de congé (mesure 5).

    1. Maintien des cours et des examens
    Tous les examens de la session de juin 2020 sont maintenus. Comme déjà indiqué au préalable, les cours sont assurés, en différé ou en téléconférence, et les enregistrements vidéo correspondants sont mis à disposition sur Moodle par toutes les enseignantes et tous les enseignants, en plus du matériel qu’elles et ils y déposent habituellement.

    2. Adaptation des modalités
    Dans de nombreux cas, les modalités d’évaluation devront être modifiées pour s’adapter à la nouvelle situation (par exemple remplacement des présentations orales par des rapports écrits ou remplacement des midterms par des examens en session). Les nouvelles modalités doivent être annoncées sans délai aux décanats des facultés. Une fois validées, elles seront communiquées aux étudiant-e-s d’ici le 30 avril.

    3. Ajustement des dates
    Selon l’évolution de la situation, le début et/ou la fin de la session de juin 2020 pourront être modifiés.

    4. Traitement exceptionnel des échecs et des retraits
    Afin de tenir compte des circonstances, les exceptions suivantes aux règlements d’études et d’examen sont autorisées par le rectorat et appliquées par les facultés :

    • Les résultats obtenus aux examens de la session de juin 2020 ne sont pris en compte que s’ils conduisent à l’acquisition des crédits correspondants.
    • Tout échec ou retrait à un examen de la session de juin 2020 est assimilé à une absence justifiée, c’est-à-dire qu’elle n’est pas considérée comme tentative de présenter cet examen.
    • La durée maximale des études peut être prolongée d'un ou deux semestres selon le cas envisagé.

    Ces mesures exceptionnelles ne s’appliquent qu’à la session de juin 2020.

    Le cas particulier des années propédeutiques en médecine et en sciences pharmaceutiques est actuellement à l’étude et reste réservé. Il fera l’objet d’une communication séparée de la Faculté des sciences.

    5. Demandes de congé
    Les demandes de congé liées à l’épidémie (mobilisation, services à la communauté, charges exceptionnelles, maladie, etc.) sont prises en considération même en dehors des délais habituels.


    27.03.2020 - Remerciements du rectorat au personnel


    24.03.2020 - Bâtiments universitaires fermés au public et aux étudiant-e-s

    L’accès aux bâtiments n’est plus autorisé aux étudiantes et aux étudiants. Seul le personnel peut encore y accéder moyennant le respect des directives sanitaires.

    Les bibliothèques sont fermées et un service à distance est mis en place :

    1. Les services de prêt et de retour de documents sont fermés. Les dates de retour sont automatiquement prolongées jusqu’au 3 mai.
       
    2. Les articles de périodiques et chapitres de livres peuvent être scannés et envoyés gratuitement par courriel pour un usage personnel. Pour passer commande, envoyer la référence à info.biblio@unine.ch. Merci de vous limiter au strict nécessaire et de faire preuve de patience si le traitement des demandes impose des délais.
       
    3. Les documents présents dans les bibliothèques UniNE peuvent être commandés et livrés par poste dans les limites des moyens disponibles. Ce service est offert gratuitement pendant la durée de l’interdiction d’accès. Pour passer commande, copier la référence du document dans le catalogue de la bibliothèque et l’envoyer à info.biblio@unine.ch. Merci de vous limiter au strict nécessaire et de faire preuve de patience si le traitement des demandes impose des délais.
       
    4. La bibliothèque continue d’offrir ses services en ligne, notamment l’accès aux ressources électroniques auxquelles l’UniNE est abonnée et les renseignements en ligne.

    20.03.2020 - Accès aux bâtiments

    En application de la décision du Conseil fédéral du 20 mars :

    1. Les réunions de travail de plus de cinq personnes sont interdites. Même pour des réunions de moins de cinq personnes, l’utilisation d’un système de vidéoconférence doit être privilégié (voir la page Travailler à distance). La distance de 2 mètres entre chaque personne doit être respectée dans tous les cas.

    2. La fermeture automatique des bâtiments universitaires est activée en permanence et l’accès n’est plus possible qu’avec la carte Capucine.


    20.03.2020 - Etudier et travailler à distance

    Des informations à propos des différents outils à la disposition de la communauté universitaire pour gérer au mieux le travail ou les études à distance sont disponibles sur les pages suivantes:

    Pour les étudiantes et étudiants, une nouvelle hotline sera ouverte à partir du 23 mars, qui permettra de recevoir des conseils de la part d’une assistante étudiante afin de gérer au mieux les apprentissages à distance: hotline.etudes@unine.ch.


    16.03.2020 - Les bibliothèques UniNE sont fermées au public

    Certaines de leurs prestations, notamment en lien avec les activités de recherche, restent accessibles aux seuls membres de la communauté universitaire, sur rendez-vous et en justifiant d’une raison impérative.

    (contenu mis à jour le 20.03.2020)


    13.03.2020 - Suspension des cours et enseignement à distance dès le lundi 16 mars

    Chères étudiantes, chers étudiants,
    Chères collaboratrices, chers collaborateurs,

    Par souci d’assurer la meilleure protection possible aux membres de la communauté universitaire contre les risques liés à la maladie à coronavirus, l’Université de Neuchâtel annule tous les enseignements donnés dans les salles de cours et les auditoires à partir du lundi 16 mars et jusqu’au dimanche 19 avril.

    Les enseignements continueront d’être assurés à distance grâce à l’extension du mécanisme qui a été mis en place depuis lundi dernier.

    Communication de Jean-Marie Grether, vice-recteur

     

    L’Université de Neuchâtel a toujours misé sur la proximité entre les enseignant-e-s et les étudiant-e-s. C’est sa grande force. Cette proximité ne va pas disparaître, mais pendant quelques semaines, elle va emprunter d’autres formes d’expression. L’expérience de cette semaine écoulée montre que, même si la situation est difficile, l’engagement de chacune et de chacun permettra de faire face à cette situation inédite.

    Les conséquences sont les suivantes :

    Corps estudiantin

    Pour les étudiantes et les étudiants, les enseignements seront enregistrés ou donnés sous forme de webinars, puis seront ensuite disponibles à partir de la plateforme Moodle.

    Vos enseignant-e-s vous informeront également sur les cours qui seront donné-e-s par des plateformes de vidéoconférence permettant des interactions en direct. Dans la plupart des cas, ces derniers jours ont montré que l’enregistrement d’un cours peut être disponible au plus tard le 2e jour après le moment où le il a été enregistré selon l’horaire. Avec la généralisation de l’enseignement à distance, des goulets d’étranglement ne sont pas exclus. Toutefois, si le cours n’est pas sur Moodle entre 48 et 72 heures après sa tenue, nous vous invitons à vous adresser directement à votre enseignante ou votre enseignant.

    Enseignantes et enseignants

    Pour les membres des corps professoral et intermédiaire assurant des enseignements, vous enregistrez l’intégralité de vos cours ou webinars, soit en les donnant dans les salles équipées d’UbiCast, soit depuis votre domicile ou votre bureau avec le système OBS Studio avec lequel vous avez pu vous familiariser depuis vendredi passé.

    Une page Enseignement est ouverte sur le site Info Coronavirus, avec les liens vers les ressources techniques et pédagogiques, ainsi que vers les entités (SITEL pour les questions techniques, Bureau qualité pour les questions pédagogiques) qui assureront le support. Vous trouverez aussi sur ce site des indications pour utiliser des logiciels permettant de donner des cours en direct au moment prévu par l’horaire (webinars), rendant ainsi possible des interactions renforcées avec les étudiant-e-s.

    Personnel UniNE - corps professoral, corps intermédiaire, PATB

    Les membres du personnel de l’UniNE qui font partie des personnes particulièrement à risque restent impérativement à domicile dès le 16 mars et pratiquent le travail à distance dans la mesure des possibilités.

    Les autres membres du personnel sont encouragés à pratiquer le travail à distance et discutent avec leurs responsables hiérarchiques de l’opportunité ainsi que des modalités là où c’est possible sans mettre en péril la poursuite des activités de l’Université. Les services prennent des dispositions pour que le personnel travaillant en front office soit si possible réaffecté à des activités de back office.

    Services à la communauté

    Les salles de travail et de lecture dans les bibliothèques ne sont de manière générale plus accessibles, sauf pour la consultation à titre individuel d’ouvrages qui ne peuvent pas être empruntés. Le service de prêt est maintenu. L’offre de sports universitaires (SUN) est suspendue et les cafétérias sont fermées.

    Conclusion

    En résumé, l’Université continue de fonctionner pour assurer ses missions d’enseignement et de recherche, mais selon des modalités tenant compte de la situation.

    Par avance, nous vous remercions de votre engagement. Nous connaissons vos qualités et c’est avec confiance que nous abordons les prochaines semaines.

    Kilian Stoffel, recteur
    Jean-Marie Grether, Olivier Guillod, Felix Kessler, Daniel Schulthess, vice-recteurs


    13.03.2020 - Diagnostic en ligne dans le canton de Neuchâtel

    Neuchâtel crée huit centres de tri infirmiers, répartis sur tout le canton, qui examineront les patient-e-s sur rendez-vous téléphonique.

    Une nouvelle ligne - Tél. 032 886 88 80 - est en place dès 12h00.


    12.03.2020 - Information au personnel: quand venir travailler et quand rester à la maison (remplace toute les directives précédentes concernant la présence sur le lieu de travail)

    Selon de nouvelles recommandations de l’OFSP, les membres du personnel présentant des symptômes de la maladie à coronavirus (toux combinée avec de la fièvre et/ou des difficultés respiratoires) observent un arrêt de travail tant que leurs symptômes durent et reviennent 24 heures après la fin des symptômes (auto-isolement). Un certificat médical doit être envoyé aux RH après 5 jours d’arrêt de travail (délai prolongé pour limiter l’engorgement des prestataires de santé).

    Les membres du personnel en contact direct et prolongé avec une personne diagnostiquée malade du coronavirus (conjoint-e, enfants, etc.) observent une période d’auto-quarantaine pendant 5 jours puis reviennent au travail en l’absence de symptômes. Par « diagnostiquée malade du coronavirus », il faut entendre un cas confirmé (test positif) ou une personne à qui une autorité médicale a préconisé une mesure d’isolement sans faire de test. Une personne en auto-quarantaine sans symptômes n’est pas en arrêt de travail et elle pratique le télétravail si sa fonction et les moyens à sa disposition le permettent.

    Les autres membres du personnel (pas de symptômes, pas de contact direct avec une personne infectée) peuvent continuer de venir sur leur lieu de travail.

    Les personnes faisant partie de groupes à risque doivent faire l’objet d’une attention particulière. Elles discutent avec leurs responsables hiérarchiques et leurs personnes de référence RH sur la meilleure des mesures à adopter.


    12.03.2020 - Recommandations aux étudiantes et aux étudiants concernant la présence aux cours

    Les autorités sanitaires recommandent à chacune et chacun d’analyser, selon le principe de responsabilité individuelle, s’il lui est possible de continuer à assister aux cours (un-e étudiant-e vivant chez ses parents âgés n’aura peut-être pas la même analyse qu’un-e étudiant-e vivant dans un studio).

    Elles préconisent des mesures de précaution pour les groupes à risque ainsi que des mesures d’auto-isolement ou d’auto-quarantaine uniquement pour les personnes atteintes de la maladie à coronavirus ou ayant eu un contact direct et prolongé avec une personne présentant des symptômes de la maladie.

    Sur cette base, la task force émet les recommandations suivantes :

    A. Toute étudiante ou étudiant ayant été en contact direct avec une personne infectée par le virus, ou ayant résidé avec elle dans un espace confiné :

    • Reste à la maison et prend contact avec sa faculté.
    • En l’absence de symptômes, suit les offres existantes d’enseignement à distance.
    • Dans le cas où une offre d’enseignement à distance n’est pas disponible, s’informe auprès des personnes qui dispensent les cours et/ou auprès des camarades.
    • Si les autorités sanitaires ne prononcent pas une mesure de quarantaine à son égard, reste éloigné-e de l’Université pendant 5 jours après le dernier contact (y compris les week-ends et jours fériés) et revient en cours si aucun symptôme ne s’est déclaré.

    B. Dans le cas d’un enseignement à présence obligatoire, si l’étudiante ou l’étudiant développe des symptômes, elle ou il s’annonce en arrêt-maladie et produit un certificat médical dans les cinq jours.

    C. Si l’étudiante ou l’étudiant n’a pas eu de contact direct avec une personne infectée dans les cinq derniers jours, elle ou il peut continuer à suivre les enseignements normalement.

    Vu les circonstances, les facultés ont reçu pour recommandation de ne pas pénaliser une étudiante ou un étudiant qui observe ces mesures et manque un enseignement.

     

    Salles équipées pour l’enregistrement de cours

    Breguet 1 Breguet 2 Lettres Mail Mars 26
    207 R 107 AJR B013 B32
    301 R110 RN02 B103 C45
      R113 RE48 B104 C46
          F-0100 C47
          F200 C49
          GGA C52
            C54
            D67

    10.03.2020 - Conditions de mise en quarantaine d'une collaboratrice ou d'un collaborateur 

    La Confédération a adapté le 9 mars ses recommandations relatives à la quarantaine, qui se voit nouvellement fixée à cinq jours. Seules les personnes ayant eu un contact direct avec des personnes infectées par le virus sont concernées.

    Le rectorat émet les directives suivantes pour les personnes qui doivent rester en quarantaine ou qui présentent des symptômes (toux et/ou fièvre et/ou difficultés respiratoires):

    A. Toute collaboratrice ou collaborateur ayant été en contact direct avec une personne infectée par le virus, ou ayant résidé avec elle dans un espace confiné:

    1. Reste à la maison et prend contact avec son institut ou service.
    2. En l’absence de symptômes, pratique le télétravail si elle ou il en a la possibilité.
    3. Informe sa personne de référence RH.
    4. Si les autorités sanitaires ne prononcent pas une mesure de quarantaine à son égard, reste éloigné-e de son lieu de travail pendant 5 jours après le dernier contact (y compris les week-ends et jours fériés) et revient à son poste si aucun symptôme ne s’est déclaré.
    5. Le salaire de la personne est assuré pendant cette période.

    B. Si la collaboratrice ou le collaborateur développe des symptômes
    Elle ou il s’annonce en arrêt-maladie et produit un certificat médical dans les cinq jours au lieu de trois, suivant en cela les recommandations fédérales.

    C. Si la collaboratrice ou le collaborateur n’a pas eu de contact direct avec une personne infectée dans les cinq derniers jours
    Elle ou il peut continuer son activité normalement.

    Précisions

    Si une personne qui habite avec un membre du personnel UniNE a été placée en quarantaine par son employeur de manière préventive parce qu’un-e de ses collègues a contracté le virus, le membre du personnel UniNE ne doit pas observer de quarantaine (contact indirect). Mais si la ou le conjoint-e ou un enfant qui partage son toit tombe malade (avec les symptômes du coronavirus, que sont la toux et/ou la fièvre et/ou des difficultés respiratoires), il faut alors observer les cinq jours de quarantaine. Si durant la quarantaine, la collaboratrice ou le collaborateur UniNE tombe malade, elle ou il doit se mettre en arrêt-maladie et présenter un certificat médical au bout de cinq jours.

    Ces directives tiennent compte des recommandations des autorités sanitaires telles qu’elles sont en vigueur depuis le 9 mars 2020. Elles pourront être adaptées selon l’évolution de la situation.


    06.03.2020 - A partir du lundi 9 mars, les cours seront enregistrés dans les
    vingt-deux salles équipées du système UbiCast et placés sur Moodle

    A partir du lundi 9 mars, les cours donnés dans l’une des vingt-deux salles équipées du système UbiCast seront systématiquement enregistrés et placés sur la plateforme Moodle afin de permettre leur consultation à distance. Les autres cours seront progressivement relocalisés dans ces salles permettant leur enregistrement.


    05.03.2020 - L’OFSP émet la nouvelle recommandation de garder ses distances

    Cette recommandation est à adapter en fonction de vos activités, tout en respectant votre mission. Les comportements préventifs doivent être fréquemment rappelés dans le cadre de vos fonctions.

    Par exemple :

    • Protéger les personnes âgées en maintenant une distance suffisante
    • Garder ses distances dans les files d’attente
    • Garder ses distances lors de réunions

    En cas de signe de maladie respiratoire

    Les personnes présentant des signes de maladie respiratoire sont invitées à ne pas fréquenter de larges audiences.


    04.03.2020 - Adaptation du dispositif cantonal contre le coronavirus

    Au vu des recommandations édictées par les autorités sanitaires - voir le Communiqué de presse du 04.03.2020 COVID-19: adaptation du dispositif cantonal contre le virus, les mesures suivantes sont prises à l'UniNE:

    • Plus aucune nouvelle manifestation ouverte au public non-académique ne doit être organisée jusqu’au 30 avril au moins.
       
    • Pour les manifestations déjà agendées, la recommandation est de les annuler ou de les reporter autant que possible si elles ne sont pas indispensables à l’exécution des missions d’enseignement et de recherche de l’Université. Dans tous les cas, une demande d’autorisation est à transmettre à la task force Coronavirus UniNE munie de l’évaluation utilisant la matrice de risques.
       
    • Les leçons inaugurales, les présentations publiques de thèse qui ne sont pas réglementairement obligatoires pour obtenir le grade de docteur-e et les activités de l’Université du 3e Âge sont reportées sine die.
       
    • Les soutenances de thèse et les conférences scientifiques peuvent continuer d’être organisées en respectant les règles fixées par les autorités sanitaires (voir la marche à suivre ci-dessous).
       
    • Les cours continuent d’être assurés selon les horaires.

    Si une manifestation est organisée, les règles suivantes sont à observer :

    1. Le formulaire de recensement doit être signé par chaque participant-e qui se présente pour assister à la manifestation.

    2. Par ce formulaire, chaque participant-e doit attester qu’elle ou il ne présente pas de risque pour les autres participant-e-s (retour d’un voyage dans une zone réputée à risque au cours des deux dernières semaines, symptômes grippaux, toux, fièvre, etc.). Les personnes qui présentent ce risque ne peuvent pas être admises à assister à la manifestation. Quant aux personnes faisant partie des publics plus exposés aux risques du virus (personnes âgées, personnes souffrant de maladies chroniques ou du système immunitaire, etc.), elles doivent être informées de la recommandation des autorités sanitaires d’éviter de participer.
     

    3. L’organisation doit également récolter avec ce formulaire les informations permettant d’identifier et contacter chaque participant-e.
     

    4. Ce formulaire doit être envoyé à l’issue de la manifestation à la task force Coronavirus UniNE. L’original doit ensuite être envoyé à l’adresse du rectorat par courrier interne.

    • Envoyer l'original au rectorat par courrier interne:
      Secrétariat du rectorat
      Faubourg de l’Hôpital 41
      2000 Neuchâtel

    5. L’affiche sur la prévention de la maladie doit être visible sur les lieux de la manifestation.


    02.03.2020 - Directive concernant le personnel 

    Le service des ressources humaines de l’Etat a élaboré, en collaboration avec le service cantonal de la santé publique (SCSP), une directive sous forme de "questions-réponses", visant à répondre aux interrogations du personnel et des cadres des services et offices de l'administration cantonale sur le plan des conditions de travail, ainsi que sur les droits et obligations en lien avec ces dernières. Elle est aussi applicable au personnel de l'Université.

    Nouvelles mesures de prévention de l'OFSP

    L'OFSP émet de nouvelles recommandations pour se protéger de la maladie à coronavirus. Les affiches préventives sont remplacées par la nouvelle version de l’OFSP. Cette version est également diffusée sur les écrans présents dans les bâtiments de l'UniNE.

    Les affiches avec les recommandations de l'OFSP doivent être systématiquement diffusées au début des cours:

  • Février 2020

    28.02.2020 - Le Conseil fédéral décrète l’état de situation particulière.

    Les manifestations de plus de 1000 personnes interdites. L'autorisation du canton est requise pour les manifestations de moins de 1000 personnes. Les autorités sanitaires fédérales et cantonales décident que les écoles peuvent rester ouvertes et maintenir les cours.

    ​UniNE

    Les essuie-mains sont remplacés par des distributeurs de serviettes en papier et des distributeurs de liquide désinfectant dans les bâtiments sont installés, en priorité au Bâtiment principal où les robinets des WC ne sont pas raccordés à l’eau chaude.​


    27.02.2020 - L'université peut poursuivre ses activités

    Aucune mesure d’ampleur n’est envisagée à ce stade et l’université peut poursuivre ses activités

    D’une manière générale, il est recommandé aux membres de la communauté universitaire d’appliquer les mesures d’hygiène de base, en particulier: lavage fréquent des mains à l’eau et au savon, tousser dans un mouchoir ou le creux du coude. Une information à l’ensemble de la communauté universitaire sur l’état de situation et les recommandations à été diffusée. Des affiches sur la prévention de la maladie à coronavirus sont placées dans les bâtiments universitaires.


    24.02.2020 - L'UniNE met en place une procédure interne pour traiter les demandes d’information provenant de personnes revenant de régions touchées par le coronavirus.


    18.02.2020 - Les autorités sanitaires cantonales appellent à se référer aux recommandations de l’OFSP

    L'UniNE crée une task force afin de pouvoir gérer la crise. Un message a été envoyé aux décanats et aux services pour leur demander de se préparer. 

Étant donné que la situation évolue rapidement, veuillez également suivre les informations par le biais de sites officiels régulièrement mis à jour :

FAQ de l’OFSP

Hotline cantonale en cas de symptômes

Tél. 032 886 88 80

 

Canton de Neuchâtel

www.ne.ch/coronavirus
 

Situation épidémiologique 
dans le canton de Neuchâtel 

Stades COVID-19


CoronaCheck
Evaluer votre risque
www.coronacheck.ch

Prévention

OFSP_affiche_coronavirus.png

Cliquer sur l'image pour l'afficher en grand

 

Campagne "Voici ​comment nous protéger"
La campagne d'information de l'OFSP vous explique comment vous protéger. Prêtez avant tout attention aux règles d’hygiène et adoptez les bons réflexes en cas de symptômes.

L'UniNE dans les médias

Nos spécialistes s'expriment sur la pandémie.