La transition du lycée à l’université

05.10.2021 | Méthodes de travail | Glenn Gomes

 

UNINE_BLOG-Uni-lycee.pngDans cet article destiné aux débutantes et débutants en bachelor, nous verrons quelques différences entre le lycée et l’université.

 

Cela fait moins d’un mois que vous êtes à l’université. Si beaucoup d’entre vous semblent s'être déjà acclimaté-e à la vie sur le campus, il n’empêche que la transition entre le lycée* et l’université n’est pas forcément évidente.

Qu’est-ce qui change ?


L’encadrement

Au lycée, souvenez-vous de votre prof principal qui notait vos retards et vos absences, vous poussait en principe à vous ressaisir si vous n’arrivez pas à la moyenne générale et organisait des réunions parents/profs. En somme, un encadrement rassurant pour certaines et certains, étouffant pour d’autres. À l’université tout cela est terminé. Place à l’autonomie totale, la supervision de vos études est de votre ressort. Cette nouvelle liberté peut comporter des risques, notamment en ce qui concerne la procrastination. En effet, aucun-e professeur-e ne vous poussera à effectuer votre travail, à réviser et à approfondir vos connaissances. Il s’agira de trouver en vous-même la motivation à appréhender vos études universitaires.

Procrastiner moi ? Jamais !

Comment se réveiller motivé-e le matin ?

 

Gestion du temps et charge de travail

Au lycée, les cours sont obligatoires et les devoirs aussi. Cela a pour effet d’instaurer une routine hebdomadaire et un suivi précis du programme scolaire. À l’université, la gestion du temps et connaître sa charge de travail est primordiale pour réussir. Aller en cours, quand réviser, quand rendre un rapport, prendre rendez-vous avec ses camarades pour un travail de groupe, c’est vous qui décidez !

Quelle sera ma charge de travail à l’université ?

Le travail en groupe

 

Salles de cours

Chaque classe à sa propre salle de cours au lycée. Souvent, vous avez même votre place assignée. La classe est composée d’environ une vingtaine de personnes que vous apprenez à connaître au fil des années. À l’université, vous arrivez pour la plupart du temps dans un grand auditoire et vous ne connaissez pas forcément tout le monde. Il est donc plus difficile de se démarquer.

 

Évaluation des connaissances

Prononcé « té-é » ou « t-e » selon son canton d’origine, le TE (travail écrit) est l’outil d’évaluation redouté par les lycéennes et lycéens. Mis en pratique systématiquement chaque semaine, que celui-ci soit annoncé ou fait figure de surprise, vous finissez par avoir une note (bonne ou mauvaise) qui termine dans un beau bulletin scolaire que votre autorité parentale doit en principe signer jusqu’à ce que vous atteigniez la majorité. Parfois, et c’est l’ironie du sort, à quelques semaines des examens du bac. À l’université, les examens sont organisés à la fin du semestre ou/et à la fin de l’année académique. Hormis dans certains cursus, où le TP (travail pratique) figure comme modalité d’évaluation en cours de semestre, vous n’avez en principe pas de baromètre sur votre valeur.

 

Domicile

Cela va de pair avec l’encadrement. Pour certaines et certains, l’indépendance lors des études universitaires passe généralement par l’emménagement dans son propre appartement ou dans une collocation. Il s’agit ici d’une nouvelle dynamique qui change du coaching parental en ce qui concerne les tâches ménagères et l’organisation de la vie courante.

Ô mon logis, c’est le plus beau des logements !

* Lycée = gymnase


Avez-vous trouvé cet article utile ? Merci de nous faire part de vos commentaires !
Nous cherchons également des étudiantes et étudiants pour contribuer au blog.
Ecrivez-nous ! contact.sep@unine.ch

Biographie

Gomes_Glenn_teaser.jpg

Glenn Gomes
Chargé de projets SACAD
 

linkedin_icon.png

Posts en relation

UNINE_BLOG_procrastination.jpg

| 27.10.2020 | Méthodes de travail

Procrastiner moi ? Jamais - Lire le post >

 

UNINE_BLOG_mail_prof.png

| 29.09.2020 | Méthodes de travail

Comment envoyer un e-mail à votre enseignant-e ? - Lire le post >