Se fixer un but pour mieux réussir ses études

19.10.2021 | Méthodes de travail | François-Xavier Vandesonneville

 

UNINE_BLOG-Fixer-but.pngAujourd’hui, je suis sur le point de finir le Master en développement international des affaires. Cela n’aurait pas pu être possible si je ne m’étais pas fixé des objectifs concrets.

 

Pourquoi est-ce que je fais tout ça?

Lorsque j’étais encore au gymnase, OS « économie et droit » OC psychologie, j’étais sûr de vouloir continuer ma formation en économie et j’ai donc choisi d’étudier à l’UniNE. Je me suis donc donné les moyens de finir le secondaire 2 pour arriver à intégrer l’Université. Pourtant, j’ai vite déchanté ! En fait, je n’avais pas pris la peine de regarder le plan de formation puisque j’étais sûr de mon choix et j’ai cru, à tort, que les cours seraient la suite logique du gymnase. Pourtant, je n’ai jamais regretté de m’être fixé le but d’aller à l’université, car cela m’a motivé à travailler sérieusement pour obtenir la maturité. Malheureusement, j’ai été profondément déçu par les cours de première année qui comprenaient trop de schémas et d’analyses mathématiques à mon goût. Je me suis donc démotivé rapidement, ce qui m’a envoyé directement en rattrapages. Au bout du deuxième semestre, j’ai hésité à me réorienter en droit ou en psychologie. Mais heureusement, j’avais un but précis, et j’ai su donner du sens à la formation qui m’était dispensée et ait regagné en motivation. Aujourd’hui, je suis sur le point de finir le Master en développement international des affaires. Cela n’aurait pas pu être possible si je ne m’étais pas fixé d’objectifs concrets.

 

Pourquoi se fixer un but ?

Se fixer un but permet de trouver une vraie motivation intrinsèque pour réussir. Par exemple, si l’on souhaite devenir enseignant au secondaire 2, il faut savoir qu’il est nécessaire de faire un master dans la branche enseignable et de faire une HEP. Le bachelor n’est donc qu’une simple étape à réaliser. C’est très important de viser un but précis pour se motiver à poursuivre sa formation, ou à bien la choisir. Contrairement à nos amies et amis qui ont suivi la voie duale, et qui ont donc déjà choisi un métier, ce qui limite les futures possibilités (sauf s’ils choisissent de faire une maturité fédérale), la voie gymnasiale est quand-à-elle bien plus vicieuse. Comme on a le choix de « tout faire », il est facile de ne pas savoir ce que l’on veut réellement faire. Se fixer un objectif concret comme un métier possible permet de positiver sur les éléments négatifs. Par exemple, la comptabilité ce n’est pas super passionnant et demande des efforts importants mais je vais réussir à faire le métier de mes rêves après.

 

Comment se fixer un but ?

Qu’est-ce que tu aimes faire et comment envisages-tu ton avenir ? Et si tu te posais sérieusement la question en prenant un après-midi complet pour envisager toutes les options qui sont à ta disposition ? Écris ces options sur un papier ou dans un cahier que tu es sûr de pouvoir retrouver par la suite. Et justifie tes choix, essaie de te trouver des arguments pour te convaincre toi-même. Après tout, c’est ta vie. Quand tu auras choisi, tu seras vraiment plus motivé à apprendre et étudier car tu auras un but. Tes résultats scolaires n’en seront que meilleurs.

 

Regarder toutes les options

Pour faire le bon choix, il faut connaître toutes les options qui sont à ta disposition. Les choix « informés » sont plus intéressants car tu connais les tenants et les aboutissants. Pour rendre un but concret, rien ne vaut d’aller voir ce qu’il implique. Par exemple, orientation.ch est un site très intéressant pour savoir quel métier faire et comment y arriver, ainsi que toutes les voies alternatives qui existent.

Voici un exemple de réflexion possible :

UNINE_BLOG-but-1.png

 

 

Pourquoi il est intéressant de se fixer un but, même s’il n’est que temporaire

Faire l’exercice de se fixer un but est difficile car on peut changer d’avis. C’est pourquoi, il est important de trouver une justification à ses choix pour qu’ils soient sensés par rapport à tes valeurs, tes choix de vie et ta personnalité. On change en grandissant mais on regrette souvent moins les choix pour lesquels on a pris le temps d’envisager toutes les conséquences et toutes les répercussions qu’ils auront sur le futur ! Si on aime vraiment le sport et que l’on souhaite en faire son métier, il est plus facile de trouver une stratégie pour y arriver. C’est non seulement plus motivant mais c’est aussi plus facile d’attendre son but. Pour finir, on peut changer d’avis sur nos choix, ce n’est pas parce qu’on a fait un choix, qu’on ne peut pas changer d’avis ! Il est donc important de comprendre l’intérêt de se fixer un but mais aussi l’intérêt de le changer selon nos envies du moment. Pour réussir cet exercice, il est donc important de s’écouter et de prendre en considération que rien n’est figé et qu’on est libre de renoncer à un but pour s’en fixer un autre.

 

Est-ce que tu te donnes les moyens pour y arriver ?

Lorsqu’on s’est fixé un but, il faut s’assurer de tout donner pour y arriver. Ton temps n’est pas illimité, tu ne peux pas tout faire et tu dois donc savoir faire des choix. Si tu comptes réussir tes études, tu dois être sûr que tes autres activités n’envahissent pas le temps que tu vas passer à réviser ou à travailler. Il pourrait être judicieux de se poser les questions suivantes :

  • Est-ce que je fais vraiment ce que je peux pour arriver à mes objectifs (ex : est-ce que tu révises suffisamment pour tes examens ou est-ce que tu fais tous les TPs ?).
  • Est-ce que je suis de mauvaise volonté ? (ex : tu ne trouves aucun intérêt à réviser ton cours de comptabilité car de toute façon tu vas le compenser avec un autre module).
  • Qu’est-ce qui diminue mes résultats ? (ex : tu fais passer les loisirs avant les révisions).

Ici l’important, c’est de définir ce qui est vraiment important pour toi et comment tu te vois dans le futur afin d’allouer correctement ton temps. Une fois que tu as bien défini tes objectifs, tu dois regarder si tu fais vraiment tout ce que tu peux pour y arriver, et même si tu n’y arrives pas tout de suite, ce n’est pas grave. Tout prend du temps, il faut donc se faire confiance et s’améliorer petit à petit, c’est comme ça que tu arriveras vraiment à tes objectifs. Par exemple, si ton rêve est d’être footballer, alors tu devras passer des heures complètes à exercer des gestes techniques pour qu’ils ressortent dans tes matchs, mais tu devras aussi être constant et aller souvent à l’entraînement pour que tu aies le temps de t’améliorer. En fait, il faut que tu voies les cours qui te déplaisent comme des « gestes techniques » à exercer pour devenir un étudiant polyvalent.

Exercice à faire :

Pour le réaliser, il faut que tu te munisses de ton ordinateur et d’une feuille sur laquelle tu noteras toutes tes trouvailles.

 

  1. Écris le nom d’un métier que tu pourras exercer directement après tes études et choisis au minimum deux entreprises qui pourraient t’embaucher (ex : Procter and Gamble, McKinsey, Terre des Hommes…)
  2. Trouve une formation que tu pourrais suivre si tu choisis de changer de voie (ex : une étudiante ou un étudiant en gestion pourrait mentionner la psychologie ou l’histoire et inversement). Tu dois en plus de ça, trouver au moins une école/université où tu pourrais suivre ta future formation. 
  3. Si tu souhaites poursuivre ta formation actuelle mais que tu n’arrives pas à réussir à l’université, trouve au moins une autre option (ex : une étudiante ou un étudiant en psychologie pourrait chercher une HES santé).

Pour finir, il faut que tu gardes cette feuille précieusement quand tu seras en proie au doute. Il faut savoir qu’écrire sur un papier permet de rendre tes choix tangibles.

Voici un exemple pour un-e étudiant-e en psychologie :

UNINE_BLOG-but-2.png

Résumé

  • N’hésite pas à te fixer un but précis pour te motiver, et ce même si tu as encore des doutes car cela t’aidera vraiment dans ton parcours académique !
  • Essaie de donner du sens à ta formation et à prendre les cours comme des moments d’apprentissage qui te seront fortement utiles pour ton futur métier. Cela, même si tu n’y trouves pas d’intérêt maintenant.
  • Essaie de trouver un métier possible avec ta formation et une entreprise dans laquelle tu voudrais exercer.

 

Ressources utiles

  • Le conseil aux études : Toutes les facultés de l’UniNE offrent à leurs étudiantes et étudiants afin d les aider dans leur parcours académique. Tu pourras notamment leur poser des questions sur tous les débouchés qui sont à ta disposition et les voies alternatives que tu peux suivre !
  • www.orientation.ch : site sur lequel tu pourras trouver les informations complètes et les débouchés possibles de chaque formation
  • http://www.unine.ch/files/live/sites/systemsite/files/General/Brochures/UNINE_guide_etudes.pdf : Ceci est le lien pour accéder au guide des études de l’université de Neuchâtel. Tu pourras y retrouver toutes les formations possibles par faculté.
  • https://www.hes-so.ch/accueil : Ceci est le site de l’HES-SO. Tu pourras y trouver de nombreuses idées de formation ou de « plan de secours ».
  • Adapté du livre : F-X,Vandesonneville. (2021) Apprendre à sauver son année scolaire. Auto-édité. ASIN : B09BJXG5MH.

Avez-vous trouvé cet article utile ? Merci de nous faire part de vos commentaires !
Nous cherchons également des étudiantes et étudiants pour contribuer au blog.
Ecrivez-nous ! contact.sep@unine.ch

Biographie

Vandesonneville 300x300

 

François-Xavier Vandesonneville
Étudiant en Master en développement international des affaires

Site internet
 

linkedin_icon.png

Posts en relation