Les coulisses de l’Université (1) : les bibliothèques

13.04.2021 | Vie sur le campus | Erica Berazategui, Com'meet

 

UNINE_BLOG-coulisses-1.jpgTrès prisées par les étudiant-e-s des universités, les bibliothèques ne fonctionnent pas toutes seules. Corinne Prongué, bibliothécaire à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’Université de Neuchâtel depuis une vingtaine d’années, nous raconte le quotidien à la bibliothèque.

 


Bibliothécaire : késako ?

D’abord, précisons que c’est le terme « agent-e en information documentaire » (AID) qui est utilisé pour désigner ce métier ; dans cet article, les deux termes seront utilisés, afin de fluidifier la lecture.

Un-e bibliothécaire remplit de nombreuses tâches au quotidien. La recherche documentaire et l’acquisition de nouveaux documents occupent une place centrale dans ce métier. Il s’agit d’effectuer des recherches sur les nouvelles publications, en l’occurrence autour des thématiques enseignées à l’université, et de les acquérir pour l’institution. Le service aux usagères et usagers, sous forme de renseignements généralement, constitue également une tâche quotidienne dans une bibliothèque.
 

Bibliothèque et uni : associées ?

Une bibliothèque universitaire n’est pas une bibliothèque comme les autres. La formation est la même mais le métier présente des subtilités. Ces différences sont dues au fait que le public n’est pas le même et que les attentes des usagères et usagers sont différentes. Forcément, on ne s’attend pas à avoir le dernier numéro du Picsou magazine mais plutôt à y trouver des thèses de cinq-cents pages ou des livres qui déconstruisent notre vision du monde.

Même si le public n’est pas constitué de petit-e-s enfants de primaire, Corinne Prongué nous explique avoir tout de même un bon rapport avec les étudiant-e-s et être en mesure de répondre à leurs attentes : « Le chat en ligne et les questions directes permettent de répondre rapidement aux demandes des étudiant-e-s ».
 

Biblio : coronacompatible ?

Entre toutes les mains qui passent sur les livres et les quintes de toux après cinq heures de travail acharné, les bibliothèques ne sont pas vraiment un lieu covid-friendly. Elles ont été fermées durant les trois premières semaines du confinement de printemps 2020. Due à la panique générale, cette fermeture a engendré la nécessité de trouver rapidement un nouveau système pour que nous, étudiant-e-s, puissions avoir accès aux documents. « Le plus important était de faire en sorte que vous puissiez avoir ce qu’il vous fallait » nous explique la bibliothécaire. S’est alors mis sur pied un système gratuit d’envoi postal, jusqu’à ce que les portes de ces lieux de savoirs puissent rouvrir, pour les services de prêts du moins.

Aujourd’hui, les bibliothèques sont ouvertes à toutes et tous mais avec des mesures sanitaires strictes. Prêt de la moitié des places de travail ont été sacrifiées pour respecter les distances, et le masque y est obligatoire. Malgré cela, les étudiant-e-s, de l’UniNe comme d’autres hautes écoles, affluent pour venir y travailler.

Alors pour que nous puissions continuer à profiter de ces précieux espaces, appliquons-nous à porter nos masques !

Liens

Bibliothèques de l’UniNe

Renseignements en ligne

Formations (Orientation.ch)


Avez-vous trouvé cet article utile ? Merci de nous faire part de vos commentaires !
Nous cherchons également des étudiantes et étudiants pour contribuer au blog.
Ecrivez-nous ! contact.sep@unine.ch

Biographie

Berazategui_Erica

Erica Berazategui
Étudiante en sciences de l’information et de la communication et sciences du langage 

Association Com'meet
 

linkedin_icon.png