Master en sciences historiques

UNINE_FLSH_MA_sciences_historiques.jpg

Le Master en sciences historiques est une offre de trois instituts - l’Institut d'archéologie, l’Institut d'histoire et l’Institut d'histoire de l'art et de muséologie - réunis dans la Maison des sciences historiques (MASH).

Les enseignements du tronc commun permettent de découvrir les enjeux de la pluri- et de l’interdisciplinarité et de se familiariser avec des méthodes, des types de sources et des questionnements diversifiés. Offrant des passerelles multiples entre les disciplines, ce Master propose une approche des sciences historiques diversifiée et "à la carte", permettant à l’étudiant-e d’élaborer un projet d’étude et un suivi personnalisés. Il propose une formation à la fois disciplinaire et transdisciplinaire, adaptée aux intérêts et trajectoires professionnelles envisagées par les étudiant-e-s.

Le Master en sciences historiques s’articule autour de quatre thématiques communes :

  • Patrimoine
  • Matérialités
  • Actualités critiques: sciences historiques et temps présent
  • Enjeux épistémologiques des sciences historiques
  • Structure des études

    Structure de la formation: piliers au choix

    Le Master en sciences historiques (90 ou 120 ECTS) repose sur:

    • un tronc commun interdisciplinaire composé d’un cours et d’un séminaire transversal réunissant enseignant-e-s et étudiant-e-s des sciences historiques ;
    • un pilier principal à choisir parmi les disciplines offertes  archéologie, histoire, histoire de l’art.

    Par le renforcement (30 ECTS), les étudiant-e-s peuvent approfondir à hauteur d’au moins 30 ECTS un des trois domaines couverts par les sciences historiques. Le renforcement permet aussi de valider des stages professionnalisants, qui sont fortement encouragés.

    Des informations plus détaillées sont disponibles sur les sites Internet des trois instituts, ainsi que dans les plans et programmes d'études.

  • Pilier - Archéologie

    Le pilier Archéologie oriente les étudiant-e-s vers des perspectives académiques, mais surtout vers des perspectives professionnelles: documentation et diffusion du savoir, étude, protection et gestion du patrimoine, services cantonaux d’archéologie ou des monuments et sites, musées et institutions culturelles.

    Thématiques

    Archéologie de terrain: méthodes de fouilles, d’analyse et d’interprétation intégrant les technologies actuelles ;

    Archéologie à l’étranger: recherches scientifiques programmées et stratégies d’adaptation à d’autres politiques de valorisation des vestiges matériels ;

    Gestion, sauvegarde et médiation du patrimoine: conservation et mise en valeur des sites archéologiques, exposition et communication publique de l’archéologie.

    Objectifs

    Le pilier Archéologie fournit :

    • une solide formation dans le domaine de l’archéologie de terrain grâce à des expériences diversifiées (séminaires, stages de fouilles en Suisse et à l’étranger, stages en musée et en laboratoire, voyages d’étude) et des cours reposant sur des collaborations internationales (Universités de Bourgogne, Franche-Comté, Strasbourg, Muséum de Paris, Centre archéologique européen de Bibracte)
    • une aptitude à l’interprétation et la réflexivité face aux scénarios historiques proposés par l’archéologie, grâce aux cours en épistémologie, en archéologie théorique et aux enseignements interdisciplinaires
    • la capacité de gérer, classer et étudier collections et vestiges archéologiques, sous un angle scientifique, patrimonial et muséal, en apprenant à les intégrer dans des problématiques contemporaines.

    Domaines professionnels

    Documentation et diffusion du savoir (musées, fondations, enseignement, affaires culturelles), protection et gestion du patrimoine, services cantonaux d’archéologie, services des monuments et sites.

    Atouts spécifiques

    Le pilier Archéologie offre deux formations uniques en Suisse: une association étroite entre archéologie préhistorique et archéologie de la Méditerranée antique qui tire profit de ces deux archéologies aux fondements épistémologiques différents. Cette configuration conduit à décloisonner les périodes et les espaces géographiques, offre une formation plus souple et une plus grande ouverture sur le marché du travail. Il offre également une synergie unique avec le musée du Laténium et l’Office du Patrimoine et archéologie du canton de Neuchâtel, qui permet une interaction directe avec le monde professionnel par le biais de stages et d’emplois ponctuels.

  • Pilier - Histoire

    Le pilier Histoire propose une formation qui ouvre diverses perspectives professionnelles: la recherche, l’enseignement, la conservation et la valorisation du patrimoine (archives publiques et privées, musées, institutions culturelles).

    Cette formation est aussi appréciée dans d’autres domaines (journalisme, administrations publiques et privées, institutions politiques, etc.), en raison des outils d’analyse critique, d’un regard complexe sur le monde, de l’élaboration d’une pensée structurée et des capacités rédactionnelles qui sont acquises au terme de la formation.

    Thématiques

    Le pilier Histoire repose sur une double approche, mobilisant à la fois des connaissances historiques de base et l’autoréflexivité de l’historien-ne par rapport à ses propres modes de connaissance. La palette de cours couvre toutes les périodes de l’Antiquité jusqu’au temps présent, en privilégiant quatre axes thématiques qui transcendent les frontières chronologiques et les priorités spatiales, allant p.ex. de l'Amérique espagnole à l’Europe et la Confédération suisse en passant par le Japon médiéval et le Moyen-Orient:

    • matérialités, techniques, environnement 
    • anthropologie historique des sociétés
    • migration, frontières, identités
    • rapports sociaux de genre

    Objectifs

    Le pilier Histoire fournit:

    • une solide formation dans le domaine de l’histoire dans l’ensemble des périodes de l’histoire (Antiquité, Moyen Âge, périodes moderne et contemporaine), avec des axes thématiques diversifiés, y compris les enjeux théoriques et méthodologiques ;
    • un apprentissage des skills élémentaires en vue de la professionnalisation, grâce à une offre didactique diversifiée (cours, séminaires, voyage d’étude, atelier de recherche etc.) ;
    • une initiation à la recherche par la recherche (spécialisation "recherche") ;
    • une formation appliquée, préparant aux métiers de transmission du savoir avec un stage et des enseignements en lien avec des musées et des archives (spécialisation "histoire & métiers") ;
    • le pilier à 120 ECTS combine 90 ECTS d’Histoire avec un pilier secondaire pour les étudiant-e-s qui visent l’enseignement (HEP).

    Domaines professionnels

    Documentation et gestion d’archives (institutions culturelles, publiques et privées), service d’archives d’entreprise, enseignement.

    Atouts spécifiques

    Le pilier Histoire propose une formation qui permet d’étudier des thèmes et des sujets de grande actualité dans une perspective de longue durée et en dialogue avec les autres sciences historiques. La formation offre des spécialisations dans des domaines clés du métier d’historien-ne, en donnant la possibilité d’établir un réseau dans le monde académique et professionnel: la recherche, les métiers de transmission du savoir ou l’enseignement.

  • Pilier - Histoire de l'art

    Le pilier Histoire de l’art offre une formation spécifique qui combine de façon originale deux approches complémentaires: un enseignement général d’histoire de l’art, qui cherche à sensibiliser les étudiant-e-s à la matérialité des œuvres et des objets d’une part; de l’autre, il développe en l’approfondissant un enseignement des principes de l’analyse visuelle et vise ainsi à former à la fois des chercheurs/euses aptes à la réflexion scientifique originale dans le domaine de l’histoire de l’art et des esprits critiques, capables d’analyser l’image et de la mettre en valeur au quotidien comme dans des domaines particuliers. 

    Thématiques

    Discipline humaniste et science sociale à la fois, l’histoire de l’art :

    • a pour objet l’étude des œuvres et des objets d’art dans l’histoire, et du sens que ces derniers peuvent prendre ;
    • étudie les processus de création des artistes, leur impulsion (personnelle ou commande), la reconnaissance du faire artistique par un public, le phénomène de la collection, et plus largement le contexte spirituel, culturel et social de l’art.

    Objectifs

    Le pilier Histoire de l’art :

    • offre une solide formation dans l’ensemble des périodes (Moyen âge, périodes moderne et contemporaine), sous la forme de travaux pratiques, de cours et de séminaires spécialisés, et les bases méthodologiques et historiographiques nécessaires ;
    • développe des activités d’enseignement et de recherche autour de thèmes divers, qui couvrent l’iconographie et l’historiographie, l’analyse et l’interprétation des œuvres d’art, l’histoire des collections et la muséologie ;
    • forme les étudiant-e-s dans le champ du patrimoine artistique et culturel.

    Domaines professionnels

    Enseignement obligatoire et post-obligatoire, recherche universitaire, affaires culturelles nationales et internationales, critique d’art, étude et conservation du patrimoine artistique et culturel, musées et institutions culturelles, édition, communication.

    Atouts spécifiques

    Les liens privilégiés tissés entre l’institut et plusieurs musées de Suisse et de l’étranger permettent de suivre des enseignements réguliers en musée (travaux pratiques, histoire des techniques, etc.) et de poursuivre son éducation par des stages et des séminaires de projet auprès de nos partenaires.

Atouts spécifiques

Le Master en sciences historiques de l’université de Neuchâtel vous offre:

  • une formation solide dans un des trois domaines (archéologie, histoire de l’art, histoire), permettant d’acquérir des compétences propres à la discipline de votre choix vous permettant d’être compétitives et compétitifs sur le marché du travail.
  • une expérience de transversalité, encourageant la réflexivité scientifique et menant à des compétences et connaissances multiples, théoriques autant qu’empiriques.
  • un apprentissage des skills élémentaires en vue de la professionnalisation, couvrant un large éventail de professions possibles.
  • un contact direct avec le monde du travail à travers des collaborations (dans les institutions culturelles du canton par exemple, mais aussi au-delà) et des stages.
  • une offre de cours diversifiée dans trois disciplines.
  • un suivi personnalisé pour un projet d’étude « à la carte ».

Plus d'informations

Titre délivré
Master of Arts en sciences historiques

Crédits
90 ou 120 ECTS
3 à 4 semestres
 
Langue d'enseignement
france.png Français

 

Mobilité

UNINE_mobilite.jpg

Faites voir du pays à vos études !

Un ou deux semestres de mobilité nationale ou internationale

www.unine.ch/mobilité