Fermer

domaines de compétences

Le laboratoire d'études transnationales et des processus sociaux est actif dans deux domaines principaux :

Premièrement,

il assure la coordination de la MAPS. Dans le cadre de cette mission, les collaborateurs/-trices dispensent les enseignements transversaux en sciences humaines et sociales aux niveaux bachelor, master et doctorat. Ils/elles assument aussi la coordination des rencontres scientifiques MAPS et des Working Papers MAPS.

 

Deuxièmement,

le laboratoire est composé de deux chaires engagées dans des champs de recherches divers autours des thématiques du transnationalisme, de la migration et des analyses plus générales des processus sociaux.

D'une part, é'équipe de la Chaire d'études transnationales adopte dans ses recherches une perspective transnationale sur des phénomènes aussi divers que la mobilité et la migration internationale, l'ethnicité et la religion,  le genre, la diversité culturelle, religieuse ou linguistique ou encore les inégalités sociales. Une telle approche interdisciplinaire et transnationale permet de saisir des phénomènes sociaux qui sont le résultat des transformations actuelles des sociétés globalisées.

D'autre part, la Chaire migration, droit et société conduit des recherches sur la création et la mise en oeuvre du droit de la migration dans la pratique, notamment dans les domaines de la migration irrégulière, du contrôle migratoire, du lien entre migration et sécurité, des prisonniers étrangers, du renvoi et de la naturalisation. Un accent particulier est mis sur les  processus juridiques, politiques et sociaux d’inclusion et d’exclusion.