Fermer

Encadrement: autres offres

 En Suisse, le/la directeur/trice de thèse joue un rôle prépondérant dans l'encadrement des doctorant-e-s.

Il existe cependant des offres de formation comme les Ecoles doctorales obligatoires dans certaines disciplines et à l'EPFL ou des programmes doctoraux facultatifs, par exemple ceux proposés par la Conférence Universitaire de Suisse occidentale (CUSO).

Il existe également toute une palette de cours, ateliers, séminaires sur des thèmes spécifiques qui sont proposés spécialement aux doctorant-e-s. Il est également fréquent que, parallèlement au directeur ou à la directrice de thèse, d'autres scientifiques participent officiellement ou de manière informelle à l'encadrement des doctorant-e-s.

Les derniers résultats issus des données du Système d'information universitaire suisse et de l'enquête 2007 auprès des personnes nouvellement diplômées (OFS, 2010. Document) montrent que le fait de suivre une ou plusieurs formations augmente l'acquisition de compétences communicationnelles et sociales.

L'encadrement par plusieurs professeur-e-s, les échanges d'informations entre doctorant-e-s et la participation à des rencontres avec des expert-e-s scientifiques renforcent également l'aptitude à présenter des résultats de recherche en public ainsi que la capacité de communiquer des idées complexes dans plus d'une langue.

Ces compétences, comme d'autres acquises durant le parcours doctoral, sont importantes dans le cadre d'une carrière académique et représentent des atouts non négligeables dans le monde professionnel non universitaire.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, il vaut donc mieux ne pas se limiter au seul soutien de la direction de thèse durant son doctorat et saisir dès le début toutes les opportunités qui sont offertes, qu'elles soient formelles (programmes doctoraux, cours, ateliers) ou informelles (échanges entre pair-e-s et collègues).

Une synthèse des ressources existant en Suisse romande est disponible ici.