Fermer

Critères d'engagement

Les candidat-e-s aux postes professoraux et aux fonctions du corps intermédiaire supérieur sont évalué-e-s sur la base de leur dossier scientifique et à partir d'un certain nombre de critères communément admis dans le milieu académique comme étant ceux de «l'excellence scientifique».

Pour répondre aux critères d'excellence, les chercheur-e-s sont tenu-e-s de développer leur dossier scientifique tout au long de leur carrière en déployant des activités dans les quatre domaines suivants.

La recherche

La recherche est le coeur du dossier scientifique. Les publications jouent un rôle central dans l'évaluation des activités de recherche des candidat-e-s.

Si la quantité des publications est importante, c'est surtout le prestige des revues dans lesquelles les candidat-e-s ont publié qui est pris en considération dans l'appréciation (revues à comité de lecture ou non, nationales ou internationales). Malgré les nombreuses critiques qu'ils suscitent, les instruments bibliométriques et scientométriques sont de plus en plus utilisés pour mesurer l'importance d'une revue.

Il existe différents classements des revues en fonction des domaines. Le plus connu de ces instruments est le facteur d'impact ( impact factor ). Calculé par l'Institute for scientific information (ISI), une société privée, il mesure la fréquence moyenne avec laquelle l'ensemble des articles d'une revue est cité pendant une durée déterminée.  

Cet indicateur quantitatif sert de référence dans plusieurs disciplines. En raison du quasi-monopole étasunien sur ces instruments, les revues anglo-saxonnes sont généralement les mieux classées. Aussi, publier et présenter ses résultats de recherche en anglais est devenu une condition primordiale pour mener une carrière académique.

Par ailleurs, les dossiers scientifiques mono-orientés sont de moins en moins bien considérés. Le domaine de recherche des candidat-e-s doit inclure une diversité de thèmes et l'interdisciplinarité est un atout.

L'enseignement

Dans le cadre des candidatures aux postes professoraux, l'enseignement est évalué sur la base d'une leçon d'épreuve devant un public de pair-e-s et d'étudiant-e-s et sur la base du dossier présentant la liste des enseignements universitaires dispensés. Pouvoir certifier d'activités d'enseignement universitaire constitue un solide avantage pour briguer un poste de professeur-e. Il est donc conseillé de saisir toutes les opportunités de donner un cours ou d'encadrer un séminaire durant la période doctorale. 

Le réseau national et international

Disposer d'un réseau scientifique important qui permet de faire rayonner les recherches au-delà de l'institution dans laquelle les candidat-e-s postulent est un critère important. Aussi, même si elle n'est pas toujours mentionnée explicitement, une mobilité géographique est largement valorisée. Les candidat-e-s doivent généralement attester d'un séjour dans une autre université, si possible prestigieuse, qui a donné lieu à une recherche postdoctorale ayant débouché sur des publications.

L'intégration au sein de la faculté et de l'université et les aptitudes de gestionnaire et d'acquisition de fonds tiers

Un engagement dans la vie de la faculté, des compétences administratives et de gestion d'équipe ainsi que la capacité de collaborer avec les autres membres de la communauté universitaire font également partie des qualités attendues. L'obtention de financements externes constitue également un critère décisif pour obtenir un poste.