Fermer

Savoirs spécifiques

Un-e jeun-e chercheur-e est censé être capable d'amener sa contribution au champ scientifique dans lequel il ou elle participe. Cela implique une connaissance pointue des concepts et des méthodes spécifiques à ce champ.

En phase postdoctorale, ces compétences s'affinent pour inclure l'originalité et la créativité dans la recherche, notamment la capacité à concevoir et/ou coordonner des recherches pluridisciplinaires.

Pour rendre tout cela possible, il faut être capable de se tenir au courant de l'évolution du champ de sa propre discipline et de celles connexes. Il faut également être capable de formuler des hypothèses, de recueillir des données avec une méthodologie cohérente, d'interpréter des données et de comprendre les limites (et l'intérêt pour autrui) des résultats obtenus.

Quel que soit le domaine professionnel, scientifique ou non, maîtriser une information en perpétuelle évolution, comprendre un langage spécialisé, formuler des hypothèses, imaginer des méthodes originales et réalistes pour atteindre des objectifs ou coordonner des partenariats « pluridisciplinaires », par exemple, sont des compétences transversales importantes, qui viennent s'ajouter aux connaissances spécifiques relatives à un champ donné.