Fermer

Intérêt et durée

Axée sur l'acquisition d'expériences et sur l'impérieuse nécessité de publier, la phase post-doctorale est une période carrefour de la trajectoire professionnelle.

Un séjour post-doctoral dans une autre HEU, et notamment à l'étranger, est fortement valorisé dans la recherche publique. Il est pris en compte au moment des recrutements aux postes professoraux et du corps intermédiaire supérieur, et est parfois considéré comme une condition de participation à un programme de financement du FNS. Dans certaines universités, il est obligatoire pour obtenir un poste de Maître-assistant-e. C'est donc un enjeu important dans la carrière d'un-e chercheur-e.

La phase post-doctorale est considérée comme une phase où le/la chercheur-e développe sa recherche et les compétences nécessaires afin de devenir un-e chercheur-e indépendant-e confirmé-e.

En sciences notamment, enchaîner les post-doc au-delà d'une période de six ans n'est pas recommandé. Au terme de 4 à 6 ans après la fin du doctorat, on attend de cette personne qu'elle occupe une position de « group leader » et acquière ses propres fonds. Dans certains domaines, le parcours du post-doc est plus rapide (une année au maximum, voire parfois encore facultatif, notamment dans les sciences économiques et sociales).

Un post-doc n'a pas le même degré de pertinence selon les domaines et les objectifs professionnels de chacune et chacun. En effet, le post-doc, surtout s'il se prolonge, peut constituer un handicap pour trouver un emploi dans l'industrie. Par ailleurs, les conditions de travail offertes aux docteur-e-s par les administrations publiques et les entreprises privées sont souvent meilleures que celles des postes de post-doc.

Quelles sont les compétences à acquérir pendant un post-doc ?

La  National Postdoctoral Association  (NPA) américaine définit six compétences qu'il s'agit de développer durant le post-doc:

  • les connaissances conceptuelles propres au domaine
  • les compétences méthodologiques
  • les compétences de communication et d'enseignement
  • les compétences d'encadrement et de gestion
  • l'esprit d'initiative
  • le sens des responsabilités

Leur site propose plus de détails, ainsi que des compétences spécifiques dérivées de ces six grandes catégories.