Fermer
ethnologie_banniere_2015.jpg

Wiebke Wiesigel

Assistante doctorante

Assistante doctorante à l'Institut d'ethnologie depuis février 2020, Wiebke Wiesigel s’intéresse aux pratiques, institutions et politiques de gestion des conflits, en particulier les disputes familiales en Afrique australe (Zambie) et en Suisse. 

Elle prépare actuellement une thèse sur l'élaboration de la justice dans des local courts – des institutions à la fois étatiques et coutumières – dans la province de Lusaka en Zambie. Poursuivant les recherches entreprises dans le cadre de son mémoire de master (Order, order! How authority and power imbalances shape the judicial process in a Zambian local court), ce travail de thèse vise à explorer comment des juges se saisissent de leur rôle et le négocient dans le contexte d'institutions hybrides articulant des exigences et des ressources provenant à la fois des autorités coutumières et du judiciaire étatique zambien. La réflexion se décline en trois grands axes principaux: (1) les représentations et idéologies de la justice en jeu ; (2) la mobilisation des affects dans les négociations de l’autorité ; (3) le "coutumier" comme ressource politique dans un cadre juridique postcolonial.   

Par ailleurs, Wiebke Wiesigel s'intéresse aux politiques académiques et de la recherche. Elle est notamment membre du comité de l'association du corps intermédiaire de l'Université de Neuchâtel (ACINE).

 

Affiliations institutionnelles représentatives

  • Membre de la Société Suisse d’Ethnologie (SSE)

  • Coordinatrice et membre du Groupe de Réflexion Éthique et Déontologique de la SSE (GRED)

  • Membre de la Commission on Legal Pluralism (CLP)

Contact

Bureau 105

Rue St-Nicolas 4

2000 Neuchâtel

 

Contact e-mail

Tél.: + 41 32 718 17 14

Intérêts de recherche

  • Afrique australe
  • Anthropologie juridique
  • Anthropologie politique
  • Droits et justices « coutumiers »
  • Gestion des conflits et différends 
  • Institutions judiciaires/forums de gestion des conflits