Fermer
ethnologie_banniere_2015.jpg

Spécialisation : "Anthropologie de l'action sociale et environnementale"

Ouvert aux seuls étudiant.e.s de MA ScS, pilier anthropologie (principal)

Dans une démarche de réflexion mais aussi d'intervention, cette orientation offre la possibilité de se spécialiser dans l'analyse de politiques publiques et de formes d'action collective tournées vers la résolution de problèmes sociaux et/ou environnementaux contemporains. Actions de solidarité internationale, politiques de conservation de l'environnement, lutte contre la pauvreté, etc. toutes cherchent à construire un monde meilleur en agissant sur la réalité de manière volontariste, via des dispositifs institutionnels et sociotechniques généralement présentés comme neutres, objectifs, innovants ou à visée universelle. A travers des enseignements spécialisés et la réalisation d'une recherche menée en collaboration étroite avec des intervenants sociaux ou dans un perspective d'application, les étudiant-e-s seront amené-e-s à analyser les formes de problématisations implicites en jeu dans ces formes d'action collective, à saisir les multiples interprétations et traductions qu’en font les acteurs et à étudier leurs effets toujours incertains ou inattendus.

Les étudiant-e-s peuvent valider cette spécialisation dans le cadre d'un bloc libre d'un MA à 120 crédits et doivent, en outre, suivre l'anthropologie comme pilier principal. Dans ce cadre, ils pourront valider 30 ECTS suivant la configuration suivante, et après approbation par le comité scientifique de la spécialisation* :

  • 15 ECTS d'enseignements spécialisés sur ces thématiques, suivant une liste qui sera renouvelée chaque année. Certains enseignements pourront également être suivis  en Faculté des Sciences pour les étudiant-e-s ayant suivi préalablement la filière biologie-ethnologie.
     
  • 15 ECTS, qui s'ajouteront aux 30 ECTS habituellement validés pour la réalisation du mémoire, effectué dans le cadre d'une collaboration étroite avec un intervenant social (ONG, collectivités territoriales, etc.). Dans ce cadre, les étudiant-e-s s'initieront aux pratiques de suivi-évaluation de dispositifs d'intervention et à la valorisation des approches socio-anthropologiques auprès de divers publics de praticien-ne-s.

Deux possibilités sont envisageables ici :

  • Participation à un mandat ou un projet de recherche ayant une dimension plus appliquée proposé par un intervenant social à un.e enseignant.e de l'Institut
     
  • Réalisation d'un stage identifié par l'étudiant.e lui/elle-même: le stage doit en principe impliqué la réalisation d'une recherche de type socio-anthropologique mais peut aussi être un moyen de mettre un "pied" dans un terrain

Attention : les cours proposés dans ces deux orientations peuvent aussi être validés individuellement dans le cadre du pilier d’un MA à 90 ECTS.

*Le comité scientifique de la spécialisation est formé par les Profs Marion Fresia, Jérémie Forney et Ellen Hertz et le MER Dr Alex Aebi. En plus de la validation des choix d'enseignements et projets de recherche des étudiant-e-s, il a pour tâche de définir les outils conceptuels et théoriques mobilisés dans les enseignements de la spécialisation et de répartir la direction des travaux de mémoires.

 

Contact

Responsable de la spécialisation:

Prof. Marion Fresia

Tél. +41 32 718 17 18

marion.fresia@unine.ch


Merci de manifester votre intérêt pour cette spécialisation et une éventuelle participation à l'un des mandats / stages proposés à l'un des membres du comité scientifique

Les personnes intéressées devront ensuite soumettre au même comité une proposition d'articulation de leur bloc de spécialisation, à savoir la sélection des enseignements qui seront validés dans ce cadre et une première proposition de stage/collaboration que vous souhaitez entreprendre dans le cadre du mémoire. Si vous faites vos propres démarches, il vous faut avoir déjà commencé à prendre contact avec des intervenants sociaux.