Fermer

Système d'assurance qualité

286031-P6AZI2-126-resize480x480-crop480x200.jpg

La qualité des missions de base des universités – l’enseignement et la recherche – est primordiale pour assurer leur pérennité. Elle est aussi particulièrement délicate à mesurer, d’où la nécessité pour les universités de se doter d’un système d’assurance qualité répondant à leurs besoins spécifiques, validé par un organe d’accréditation externe, en Suisse le Conseil Suisse d’Accréditation.

  • Comment fonctionne le système de l'Université de Neuchâtel?

    Les missions de l'Université de Neuchâtel sont inscrites dans sa Charte et dans la Loi sur l'Université. En collaboration avec les organes externes et internes à l'Université, le Rectorat décline ces missions en objectifs à long terme – dans la Vision stratégique – et à moyen terme – dans le Plan d'intentions. Le Bureau qualité veille à l'adéquation du système d'assurance qualité avec la poursuite de ces objectifs et propose des activités de soutien, de conseil, d'encouragement et d'évaluation qui sollicitent la participation active des membres de la communauté universitaire, représentés dans la commission Qualis.

    Les démarches visant à maintenir et à améliorer la qualité des prestations de l’Université de Neuchâtel s'organisent sous forme d’un cycle qui s’inspire du modèle de la roue de Deming.

    Roue de Deming.jpg

    Le système d'assurance qualité de l'Université de Neuchâtel a déjà fait l'objet de trois procédures d'audit (2003-2004, 2007-2008, 2013-2014). Le prochain audit prendra place dans le cadre de la procédure d'accréditation institutionnelle, qui débutera en novembre 2019.

  • Quels sont les objectifs visé par le système d'assurance qualité?

    Le système d’assurance qualité de l’Université de Neuchâtel doit permettre de décrire la qualité des prestations sur la base de critères clairement définis et au moyen de procédures reconnues comme pertinentes tant par les personnes qui travaillent à offrir ces prestations que par celles qui en bénéficient. Il doit également permettre de mesurer la qualité des prestations à l’aune des standards de qualité en vigueur dans le paysage suisse des hautes écoles (figurant dans l’Ordonnance d’accréditation LEHE). Il doit inclure la mise en place d’actions destinées à maintenir et à améliorer la qualité des prestations, ainsi qu’un suivi régulier de ces actions et la possibilité de les ajuster en fonction de leurs effets.

  • Comment se distribuent les responsabilités relatives à l'assurance qualité?

    La responsabilité du système d'assurance qualité revient au rectorat. Le vice-recteur finances et accréditation bénéficie de l’appui du Bureau qualité pour veiller au bon fonctionnement du système, organiser son amélioration continue et développer la culture qualité au sein de la communauté universitaire. La responsabilité de la qualité des prestations est distribuée entre les membres de la communauté universitaire :

    • Les décanats sont responsables de la qualité de la faculté qu’ils dirigent: offre de formation, importance des recherches, prestations administratives (secrétariats, conseil aux études, etc.).
    • Les responsables de cursus et de piliers sont responsables de la qualité des programmes de formation: cohérence du plan d'étude, suivi de la qualité des enseignements.
    • Les enseignantes et les enseignants d'une part, les étudiantes et les étudiants d'autre part sont co-responsables de la qualité des enseignements: Les enseignantes et enseignants sont responsables de la qualité des contenus enseignés, des activités mise en place, des modalités et de la correction des évaluations; les étudiantes et étudiants sont responsables de la qualité de leur participation – assiduité et investissement. Toutes et tous sont co-responsables de l’amélioration continue de la qualité des enseignements, les étudiantes et étudiants en formulant des commentaires constructifs de façon régulière par le biais des questionnaires d’évaluation des enseignements, et les enseignantes et enseignants en utilisant ces commentaires comme outil de réflexion et comme base pour l'action.
    • Les chercheuses et les chercheurs sont responsables de la qualité de leurs projets de recherche ainsi que de la qualité des publications qui en sont issues.
    • Les services centraux sont responsables de la qualité de leur offre de services.