Fermer
banner_ajm.jpg

Projet de recherche LINC (local, innovation, news, communauté)

L’information locale à l’épreuve du numérique : repenser les liens entre médias, journalistes et publics

Décembre 2018 - juin 2020 | CHF 184'586 | Financement du Fonds National Suisse (FNS), programme Digital Lives

Directrice de la recherche : Nathalie Pignard-Cheynel, professeure assistante, Académie du journalisme et des médias, Université de Neuchâtel.

Avec la collaboration de :

  • Laura Amigo, collaboratrice scientifique du projet, AJM / Université de Neuchâtel, CH
  • Loïc Ballarini, maître de conférences, Université de Lorraine, FR
  • Franck Bousquet, professeur, Université Paul Sabatier Toulouse 3, FR
  • David Gerber, post-doctorant du projet, AJM / Université de Neuchâtel, CH
  • Benoît Grevisse, professeur, Université catholique de Louvain, BE
  • Brigitte Sebbah, maîtresse de conférences, Université Paul Sabatier Toulouse 3, FR
  • Olivier Standaert, professeur, Université catholique de Louvain, BE
  • Lara Van Dievoet, post-doctorante AJM / Université de Neuchâtel, CH

Le numérique a profondément bouleversé nos manières de produire, de partager et de consommer l’information. Des journalistes aux publics, l’ensemble des acteurs est impacté par cette évolution et la recherche académique se révèle un interlocuteur privilégié de l’observation, voire de l’accompagnement, de ces mutations sociales, culturelles et politiques. Les médias, notamment locaux, sont confrontés à des défis immenses d’adaptation pour mener à bien leur transition numérique. Ce projet vise à évaluer si, et comment, des outils et dispositifs numériques peuvent aider ces médias locaux à repenser les relations à leurs publics, afin de répondre aux enjeux qui sont les leurs en matière de développement numérique et de renforcement de leur rôle historique de proximité. Le projet fait le pari de la recherche appliquée, impliquant les acteurs concernés dans des dispositifs collaboratifs, en réseau, et de concevoir avec eux des outils et stratégies novateurs au service de l’information et de la société.

Le champ de la presse et des médias fait en effet face à des bouleversements dans lesquels la transition numérique joue un rôle à deux faces. Ses modèles économiques, ses formats et sa place dans la société sont perturbés, mais simultanément des outils numériques émergent et ouvrent des possibilités de réinvention. Les médias nationaux et les grands groupes de presse ont commencé à mettre l'accent sur l'innovation numérique, convertissant et adaptant leurs rédactions. Mais au niveau de la presse locale, force est de constater que, si elle a investi le web plus tôt que d’autres, elle s’est ensuite repliée dans une posture attentiste et velléitaire. Peu prise en compte par le monde académique (voire politique), l’information locale revêt pourtant une importance démocratique toute particulière, d’animation des territoires et des liens sociaux qui les structurent. La culture participative, au cœur des technologies d’Internet, pourrait donc s’avérer féconde pour penser son renouveau. Nous proposons de poser les jalons d’une vaste étude de la relation aux publics les médias locaux, des manières dont ils s’approprient et/ou résistent à l’innovation en la matière, visant à terme à élaborer des formes de collaboration entre champs médiatique et académique, autour d’outils conçus en Open Source et de manière participative.

Le projet se subdivise en trois tâches principales :

  1. Une cartographie des acteurs et de leurs initiatives novatrices en termes de lien avec les publics, accompagnée d’un travail de veille et de réseautage s’étendant sur toute la durée du projet et ponctué d’un workshop pour concrétiser la mise en place d’un réseau transnational de professionnel.le.s et de chercheur.e.s.
  2. dix études de cas (3 en Suisse, 4 en France et 3 en Belgique), via des entretiens de journalistes et cadres de médias locaux, permettant de documenter et comparer de manière approfondie leurs stratégies éditoriales, leurs pratiques concrètes et leurs représentations du public en lien avec l’innovation numérique ;
  3. une analyse des dispositifs numériques d’interaction entre médias et publics, pour chacun des médias retenus dans la tâche 2. Il s’agira de récolter systématiquement et d’analyser qualitativement les traces d’interaction entre les médias et leurs publics, que ce soit via les commentaires sur les sites web ou via les interactions sur les réseaux socionumériques, en particulier Facebook.

Pour couvrir efficacement le territoire francophone européen, l’étude fait appel à des partenaires en France et en Belgique, qui contribueront activement aux études de cas, faciliteront la mise en réseau d’acteurs dans les trois régions et mettront à disposition leurs compétences en matière d’étude des médias locaux.