Fermer

CLaP vers les langues

Prédire les résultats langagiers chez les enfants monolingues et bilingues à partir de mesures de traitement précoces: vers un nouvel outil d'évaluation du risque de difficultés langagières

Predicting language outcomes in monolingual and bilingual children from processing measures in infancy: Towards a new tool for evaluating risk of language disorders in late-talking children

Ces dernières décennies, de nouvelles méthodes indirectes telles que le suivi du regard ont permis d’explorer le développement du langage chez l’enfant dès la naissance. De nombreuses études scientifiques ont mis en évidence un large éventail d’habiletés de perception et de compréhension de la langue maternelle chez les nourrissons dès la première année de vie, avant même qu’ils ne disent leurs premiers mots. Par exemple, ils reconnaissent et préfèrent leur langue maternelle dès la naissance, et ils commencent à comprendre des premiers mots simples dès l’âge de 6-9 mois. Récemment, des capacités similaires ont aussi été mis en évidence chez les nourrissons grandissant dans des foyers plurilingues.

Ce projet a pour but d’examiner le lien entre ces capacités précoces et le développement du langage ultérieur, chez les enfants monolingues et plurilingues. Nous suivons des enfants issus de familles parlant une ou plusieurs langues de l’âge de 10 mois jusqu’à 3 ans. Nous mesurons périodiquement leurs capacités à comprendre des sons, des mots et des phrases, ainsi qu’à les produire, et à apprendre de nouvelles structures langagières par le biais de tâches mobilisant un eye-tracker, de données récoltées à travers un questionnaire parental, ainsi que d’activité de désignation d’images. Nous nous attelons également à observer leurs capacités de communication précoce (ex. précurseurs du langage comme gestes et attention conjointe) au sein d’un échange parent-nourrisson.

A la fin du projet, nous pourrons déterminer dans quelle mesure les capacités précoces permettent de prédire le développement du langage ultérieur ; quelles sont les mesures (ou combinaisons de mesures) les plus importantes ; si les mesures les plus prédictives sont les mêmes chez les enfants monolingues et plurilingues.

Les résultats que nous obtiendrons constitueront une base importante pour d’éventuelles recherches cliniques futures sur l’évaluation précoce du risque de difficultés langagières orales chez les enfants monolingues et plurilingues, ainsi que pour des programmes de soutien langagier précoce.

Equipe de projet

Coordinatrice

Katrin Skoruppa
Université de Neuchâtel
 

Partenaire de projet
Marco Pedrotti 
He-Arc, Neuchâtel

 

Letizia Volpin
Université de Neuchâtel
 

Salomé Schwob
Université de Neuchâtel
 

Géraldine Jean-Charles
Université de Neuchâtel

Financement

FNS_logo_FR.png

FNS - Projet 185284

01.01.2020 - 31.12.2023

Recherche participants