Fermer

Enseignement

Cours niveau master

 

Séminaire interdisciplinaire du CDM : La migration irrégulière cours dispensé au semestre d'automne 2018

Séminaire interdisciplinaire (droit et sciences sociales) et bilingue (français/allemand) du Centre de droit des migrations, offert en collaboration avec le Prof. Alberto Achermann (Université de Berne) et la Prof. Sarah Progin-Theuerkauf (Université de Fribourg).

Objectifs:
Ce cours vise à familiariser les étudiant-e-s avec les différents enjeux politiques, juridiques et sociaux de la thématique « fuite et migration irrégulière ». Il s'agira de faire connaissance avec les bases juridiques, leurs implications sociales et politiques ainsi que leur conceptualisation par les sciences sociales, et d'approfondir par la suite une thématique particulière dans des groupes de travail et de discussions interdisciplinaires et bilingues.

Contenu:
La migration dite « irrégulière » est une thématique fortement politisée et fait l’objet de nombreux débats et recherches en sciences sociales et juridiques. Dernièrement, la thématique a de plus en plus été liée avec celle de la fuite. Les possibilités d’accès légal, la fuite et les mouvements migratoires considérés comme irréguliers sont étroitement liés : si les voies d’accès légales sont restreintes voire inexistantes, les personnes migrantes déterminées à rejoindre un pays ou une région pour différents motifs (y compris en quête de protection) ont comme seule option de le faire de manière illégale. La migration irrégulière est donc la contrepartie de la migration régulière. Les deux sont le résultat de décisions politiques et de définitions légales. Les efforts de la Suisse et des pays membre de l’Union européenne pour « lutter contre » et« freiner » la migration irrégulière a des effets non seulement sur des personnes sans droit d’entrer, de séjour et de travail, mais également sur des personnes qui auraient droit à une protection internationale, notamment des réfugiés. Malgré les initiatives contre la migration irrégulière,des milliers de personnes arrivent, en partie à travers des trajectoires dangereuses et coûteuses, en Europe et en Suisse et y vivent, soit après avoir déposé une demande d’asile, soit en tant que « sans-papiers ». Si elles y séjournent en situation de séjour illégal, elles continuent à être la cible des politiques du contrôle des migrations.Durant trois séances au début du semestre, les professeur-e-s du Centre de droit des migrations introduiront à la thématique « fuite et migration irrégulière » dans la perspective des sciences sociales, du droit suisse et du droit international et européen. Au cours d’un séminaire bloc à la fin du semestre, des thématiques d’actualité seront approfondies et présentées par des groupes d'étudiant-e-s issu-e-s des sciences sociales et du droit : les migrations à travers la Méditerranée ; les personne bloqué-e-s dans des zones frontières ; les « hotspots », les centres fermés et la détention ; la situation à la frontière suisse ; les questions liées au système Dublin et à la répartition des réfugiés entre les pays européens ;le séjour irrégulier en Suisse ; les efforts étatiques pour renvoyer des personnes à l’exemple des centres de détention et des vols spéciaux.

 

La "sécurité": concept en droit et en politique des migrations cours dispensé au semestre d'automne 2018

Objectifs:
Connaître les notions de base, l'historique et l'état actuel du débat autour des liens politiques et juridiques entre la migration et la sécurité au niveau suisse et international.  analyser en groupe une question sur la base du matériel mis à disposition, présenter oralement et discuter les résultats centraux. Développer cette analyse dans un travail écrit individuel.

Contenu:
Depuis une dizaine d'années, les liens entre les thématiques de la migration et de la sécurité sont devenus un sujet majeur de recherche académique, abordés notamment dans les disciplines des sciences sociales, des sciences politiques, des relations internationales et du droit.La lecture de l'immigration à travers le prisme de la sécurité n'est pas entièrement nouvelle et l'histoire fournit de nombreux exemples où l'immigration est perçue par différents acteurs comme une menace, qu'elle soit économique, socio-culturelle, voire physique. Néanmoins,certains événements (p.ex. la fin de la Guerre Froide, les attentats du 11 septembre 2001) ont contribué à accentuer cette tendance et permettent d'expliquer l'intérêt grandissant que cette thématique suscite parmi la communauté scientifique. Les mouvements de biens, services et personnes ont tôt fait d'être désignés comme une nouvelle source de menace potentielle et la migration internationale est apparue comme un« récipient » commode pour cristalliser les peurs les plus diffuses. La tendance à une « sécuritisation » (securitization en anglais) du phénomène migratoire est ainsi devenue un sujet de préoccupation importante pour la recherche académique. Ce concept sert à décrire le processus qui consiste à élever un sujet politique en problème de sécurité par des discours et des pratiques. Dans sa partie introductive, ce cours-séminaire abordera les notions principales et les approches théoriques de base. Ensuite, les étudiant-e-s travailleront en groupe sur différentes thématiques en analysant des données empiriques (p.ex. débats parlementaires, rapports administratifs)et la littérature correspondante. Les sujets traiteront p.ex. du contrôle migratoire, du confinement spatial des requérant-e-s d'asile, des mesures d'exception et urgentes dans le domaine des migrations, de la sécurité humaine ou du renvoi d'étrangers et étrangères criminel-le-s. La deuxième moitié du semestre sera consacrée à la présentation et à la discussion des résultats des analyses en classe.
 

Le contrôle des migrations: Etat, droit et acteurs cours dispensé au semestre de printemps 2019

Objectifs:
- Disposer des connaissances et des outils théoriques pour une analyse critique des enjeux autour du contrôle des migrations.
- Savoir analyser et présenter en groupe une thématique proposée.
- Développer cette analyse dans un travail écrit individuel.
- S'exercer dans la discussion des textes.

Contenu:

Le contrôle des mouvements migratoires représente une des grandes thématiques actuelles. Sur le plan politique, l’immigration catégorisée juridiquement et politiquement comme irrégulière fait particulièrement débat et questionne les régimes de citoyenneté et de souveraineté des Etats-nations modernes. Ceux-ci investissent d’importants moyens et créent divers dispositifs de contrôle, mais l’expérience des décennies passées montre toutefois que les mesures étatiques visant à freiner les mouvements migratoires indésirables n’ont pas toujours les effetsescomptés.Ce cours-séminaire vise à donner aux étudiant-e-s, à travers des lectures et des discussions, les connaissances et des outils théoriques afin de comprendre et d’analyser de manière critique les enjeux actuels autour de la thématique du contrôle des migrations. Une attention particulière sera portée aux divers rôles et perspectives des Etat-nations (représentés par leurs politiques et leur application concrète), des régimes juridiques (nationaux et supra-nationaux) et des multiples acteurs (migrant-e-s, acteurs étatiques et non étatiques) qui contribuent, en interaction et interdépendance, à structurer à la fois les trajectoires et le vécu des personnes migrantes ainsi que les politiques et pratiques à leur égard.

 

Cours niveau bachelor

Introduction aux études des migrations I : perspectives des sciences sociales et du droit cours dispensé au semestre d'automne 2018

Objectifs:
Ce cours vise à donner aux étudiant-e-s de la 2ème ou 3ème année de BA le cadre contextuel des points de vue théorique, juridique et «pratique » (c'est-à-dire l'application de la loi) de différents sujets dans le domaine politique et juridique des migrations.

Contenu:
Les migrations des individus entre Etats-nations sont fortement influencées par les lois nationales et le droit international qui définissent non seulement les conditions cadre de qui a le droit d'entrer un pays, mais aussi les modalités de séjour et d'intégration dans la société d'accueil. Cette introduction aux études des migrations donnera au cours de deux semestres un aperçu de différents sujets du domaine : l'ampleur et le caractère des mouvements migratoires en Suisse et dans le monde, les caractéristiques des migrant-e-s, l'Etat-nation et le contrôle des migrations, l'admission au pays, le système d'asile, l'intégration, l'exclusion des personnes indésirables, la naturalisation, etc. Chaque thématique sera abordée selon les perspectives suivantes : la théorie en sciences sociales, le cadre juridique, le côté « pratique » et empirique (c'est-à-dire l'application de la loi et l'action des acteurs concernés).
 

Introduction aux études des migrations II : perspectives des sciences sociales et du droit cours dispensé au semestre de printemps 2019

Objectifs:
Ce cours vise à donner aux étudiant-e-s de la 2ème ou 3ème année de BA le cadre contextuel des points de vue théorique, juridique et «pratique » (c'est-à-dire l'application de la loi) de différents sujets dans le domaine politique et juridique des migrations.

Contenu:
Les migrations des individus entre Etats-nations sont fortement influencées par les lois nationales et le droit international qui définissent non seulement les conditions cadre de qui a le droit d'entrer un pays, mais aussi les modalités de séjour et d'intégration dans la société d'accueil. Cette introduction aux études des migrations donnera au cours de deux semestres un aperçu de différents sujets du domaine : l'ampleur et le caractère des mouvements migratoires en Suisse et dans le monde, les caractéristiques des migrant-e-s, l'Etat-nation et le contrôle des migrations, l'admission au pays, le système d'asile, l'intégration, l'exclusion des personnes indésirables, la naturalisation, etc. Chaque thématique sera abordée selon les perspectives suivantes : la théorie en sciences sociales, le cadre juridique, le côté « pratique » et empirique (c'est-à-dire l'application de la loi et l'action des acteurs concernés). Les sujets abordés dans le cours du semestre de printemps sont: Le système et la politique d'asile, les personnes indésirables (« sans-papiers », requérant-e-s d'asile débouté-e-s), le trafic et la traite d'êtres humains, l'exclusion, les renvois.

 

 

Cours niveau master

La "sécurité": concept en droit et en politique des migrations cours dispensé au semestre d'automne 2017

Objectifs:
Connaître les notions de base, l'historique et l'état actuel du débat autour des liens politiques et juridiques entre la migration et la sécurité au niveau suisse et international.  analyser en groupe une question sur la base du matériel mis à disposition, présenter oralement et discuter les résultats centraux. Développer cette analyse dans un travail écrit individuel.

Contenu:
Depuis une dizaine d'années, les liens entre les thématiques de la migration et de la sécurité sont devenus un sujet majeur de recherche académique, abordés notamment dans les disciplines des sciences sociales, des sciences politiques, des relations internationales et du droit.La lecture de l'immigration à travers le prisme de la sécurité n'est pas entièrement nouvelle et l'histoire fournit de nombreux exemples où l'immigration est perçue par différents acteurs comme une menace, qu'elle soit économique, socio-culturelle, voire physique. Néanmoins,certains événements (p.ex. la fin de la Guerre Froide, les attentats du 11 septembre 2001) ont contribué à accentuer cette tendance et permettent d'expliquer l'intérêt grandissant que cette thématique suscite parmi la communauté scientifique. Les mouvements de biens, services et personnes ont tôt fait d'être désignés comme une nouvelle source de menace potentielle et la migration internationale est apparue comme un« récipient » commode pour cristalliser les peurs les plus diffuses. La tendance à une « sécuritisation » (securitization en anglais) du phénomène migratoire est ainsi devenue un sujet de préoccupation importante pour la recherche académique. Ce concept sert à décrire le processus qui consiste à élever un sujet politique en problème de sécurité par des discours et des pratiques. Dans sa partie introductive, ce cours-séminaire abordera les notions principales et les approches théoriques de base. Ensuite, les étudiant-e-s travailleront en groupe sur différentes thématiques en analysant des données empiriques (p.ex. débats parlementaires, rapports administratifs)et la littérature correspondante. Les sujets traiteront p.ex. du contrôle migratoire, du confinement spatial des requérant-e-s d'asile, des mesures d'exception et urgentes dans le domaine des migrations, de la sécurité humaine ou du renvoi d'étrangers et étrangères criminel-le-s. La deuxième moitié du semestre sera consacrée à la présentation et à la discussion des résultats des analyses en classe.
 

Le contrôle des migrations: Etat, droit et acteurs (2SC2103) cours dispensé au semestre de printemps 2018

Objectifs:
- Disposer des connaissances et des outils théoriques pour une analyse critique des enjeux autour du contrôle des migrations.
- Savoir analyser et présenter en groupe une thématique proposée.
- Développer cette analyse dans un travail écrit individuel.
- S'exercer dans la discussion des textes.

Contenu:

Le contrôle des mouvements migratoires représente une des grandes thématiques actuelles. Sur le plan politique, l’immigration catégorisée juridiquement et politiquement comme irrégulière fait particulièrement débat et questionne les régimes de citoyenneté et de souveraineté des Etats-nations modernes. Ceux-ci investissent d’importants moyens et créent divers dispositifs de contrôle, mais l’expérience des décennies passées montre toutefois que les mesures étatiques visant à freiner les mouvements migratoires indésirables n’ont pas toujours les effetsescomptés.Ce cours-séminaire vise à donner aux étudiant-e-s, à travers des lectures et des discussions, les connaissances et des outils théoriques afin de comprendre et d’analyser de manière critique les enjeux actuels autour de la thématique du contrôle des migrations. Une attention particulière sera portée aux divers rôles et perspectives des Etat-nations (représentés par leurs politiques et leur application concrète), des régimes juridiques (nationaux et supra-nationaux) et des multiples acteurs (migrant-e-s, acteurs étatiques et non étatiques) qui contribuent, en interaction et interdépendance, à structurer à la fois les trajectoires et le vécu des personnes migrantes ainsi que les politiques et pratiques à leur égard.

 

Cours niveau bachelor

Introduction aux études des migrations I : perspectives des sciences sociales et du droit cours dispensé au semestre d'automne 2017

Objectifs:
Ce cours vise à donner aux étudiant-e-s de la 2ème ou 3ème année de BA le cadre contextuel des points de vue théorique, juridique et «pratique » (c'est-à-dire l'application de la loi) de différents sujets dans le domaine politique et juridique des migrations.

Contenu:
Les migrations des individus entre Etats-nations sont fortement influencées par les lois nationales et le droit international qui définissent non seulement les conditions cadre de qui a le droit d'entrer un pays, mais aussi les modalités de séjour et d'intégration dans la société d'accueil. Cette introduction aux études des migrations donnera au cours de deux semestres un aperçu de différents sujets du domaine : l'ampleur et le caractère des mouvements migratoires en Suisse et dans le monde, les caractéristiques des migrant-e-s, l'Etat-nation et le contrôle des migrations, l'admission au pays, le système d'asile, l'intégration, l'exclusion des personnes indésirables, la naturalisation, etc. Chaque thématique sera abordée selon les perspectives suivantes : la théorie en sciences sociales, le cadre juridique, le côté « pratique » et empirique (c'est-à-dire l'application de la loi et l'action des acteurs concernés).
 

Introduction aux études des migrations II : perspectives des sciences sociales et du droit cours dispensé au semestre de printemps 2018

Objectifs:
Ce cours vise à donner aux étudiant-e-s de la 2ème ou 3ème année de BA le cadre contextuel des points de vue théorique, juridique et «pratique » (c'est-à-dire l'application de la loi) de différents sujets dans le domaine politique et juridique des migrations.

Contenu:
Les migrations des individus entre Etats-nations sont fortement influencées par les lois nationales et le droit international qui définissent non seulement les conditions cadre de qui a le droit d'entrer un pays, mais aussi les modalités de séjour et d'intégration dans la société d'accueil. Cette introduction aux études des migrations donnera au cours de deux semestres un aperçu de différents sujets du domaine : l'ampleur et le caractère des mouvements migratoires en Suisse et dans le monde, les caractéristiques des migrant-e-s, l'Etat-nation et le contrôle des migrations, l'admission au pays, le système d'asile, l'intégration, l'exclusion des personnes indésirables, la naturalisation, etc. Chaque thématique sera abordée selon les perspectives suivantes : la théorie en sciences sociales, le cadre juridique, le côté « pratique » et empirique (c'est-à-dire l'application de la loi et l'action des acteurs concernés). Les sujets abordés dans le cours du semestre de printemps sont: Le système et la politique d'asile, les personnes indésirables (« sans-papiers », requérant-e-s d'asile débouté-e-s), le trafic et la traite d'êtres humains, l'exclusion, les renvois.

 

 

Cours niveau master

La "sécurité": concept en droit et en politique des migrations dispensé au semestre d'automne 2016

Objectifs:
Connaître les notions de base, l'historique et l'état actuel du débat autour des liens politiques et juridiques entre la migration et la sécurité au niveau suisse et international.  analyser en groupe une question sur la base du matériel mis à disposition, présenter oralement et discuter les résultats centraux. Développer cette analyse dans un travail écrit individuel.

Contenu:
Depuis une dizaine d'années, les liens entre les thématiques de la migration et de la sécurité sont devenus un sujet majeur de recherche académique, abordés notamment dans les disciplines des sciences sociales, des sciences politiques, des relations internationales et du droit.La lecture de l'immigration à travers le prisme de la sécurité n'est pas entièrement nouvelle et l'histoire fournit de nombreux exemples où l'immigration est perçue par différents acteurs comme une menace, qu'elle soit économique, socio-culturelle, voire physique. Néanmoins,certains événements (p.ex. la fin de la Guerre Froide, les attentats du 11 septembre 2001) ont contribué à accentuer cette tendance et permettent d'expliquer l'intérêt grandissant que cette thématique suscite parmi la communauté scientifique. Les mouvements de biens, services et personnes ont tôt fait d'être désignés comme une nouvelle source de menace potentielle et la migration internationale est apparue comme un« récipient » commode pour cristalliser les peurs les plus diffuses. La tendance à une « sécuritisation » (securitization en anglais) du phénomène migratoire est ainsi devenue un sujet de préoccupation importante pour la recherche académique. Ce concept sert à décrire le processus qui consiste à élever un sujet politique en problème de sécurité par des discours et des pratiques.Dans sa partie introductive, ce cours-séminaire abordera les notions principales et les approches théoriques de base. Ensuite, les étudiant-e-s travailleront en groupe sur différentes thématiques en analysant des données empiriques (p.ex. débats parlementaires, rapports administratifs)et la littérature correspondante. Les sujets traiteront p.ex. du contrôle migratoire, du confinement spatial des requérant-e-s d'asile, des mesures d'exception et urgentes dans le domaine des migrations, de la sécurité humaine ou du renvoi d'étrangers et étrangères criminel-le-s. La deuxième moitié du semestre sera consacrée à la présentation et à la discussion des résultats des analyses en classe.
 

Séminaire BENEFRI: discrimination and anti-discrimination: socio-legal perspectives dispensé au semestre de printemps 2017

Séminaire donné conjointement avec le Prof. Tobias Eule (UNIBE).

Goals:
This interdisciplinary seminar attempts to bring these diverse perspectives together. It is open to interested students in law, the social sciences and anthropology at the Universities of Bern and Neuchâtel. In three one-day block courses, students will be asked to analyse and discuss the interplay of social processes and legal regulations in the field of discrimination and anti-discrimination in an interactive setting. Particular attention will be given to the criteria of race, ethnicity and religion; gender and sexual orientation; disability and health.

Content:
Discrimination, understood here in the broad sense of an unequal and disadvantaging treatment of individuals based on their attribution to aparticular social group, is both a wide-spread social phenomenon and a politically contested issue. All over the world, equal access to rights and resources has been restricted with reference to various and changing criteria, such as gender, religion, race or health. This has been challenged by social and political movements, and addressed by national and international legal instruments seeking to fight particular forms of discrimination and systematic mistreatment. Over the last decades, research in both law and the social sciences has examined origins andtypes of discrimination as well as the effects of legal and societal anti-discrimination remedies. Many studies have focused on a) particular groups that are discriminated against (e.g. ethnic, linguistic or religious minorities, women, homosexuals and other sexual minorities, disabled people), b) particular sites where discrimination is occurring (e.g. interpersonal, institutional or public levels) or c) mechanisms and movements fighting against discrimination.
 

Séminaire interdisciplinaire du CDM: La migration irrégulière - perspectives des sciences sociales et du droit dispensé au semestre de printemps 2017

Séminaire donné conjointement avec les Prof. Sarah Progin-Theuerkauf (UNIFR) et Alberto Achermann (UNIBE).

Objectifs:
Ce cours vise à donner un aperçu des différents enjeux politiques, juridiques et sociaux de la thématique des migrations irrégulières et des migrant-e-s sans statut légal. Il s'agira de faire connaissance des bases juridiques et leurs implications sociales et politiques, et d'approfondir
par la suite une thématique particulière dans des groupes de travail et de discussions interdisciplinaires.

Contenu:
La migration illégale fait aujourd'hui partie intégrante de la migration légale. En d'autres termes, elle est la contrepartie de la migration légale. Les deux sont le résultat de décisions politiques et de définitions légales. En Suisse, des estimations chiffrent le nombre des personnes dites « sans-papiers » à 80'000 environ. Au niveau mondial, on parle d'entre 2 et 4 millions de migrant-e-s en situation de séjour illégal. Ce fait démontre que l'intention des Etats-nations de contrôler les mouvements migratoires indésirables par le biais de politiques et lois de plus en plus restrictives n'est pas entièrement réalisée. La position ambivalente des Etats envers les migrant-e-s sans statut légal, censés ne pas exister, est également mise en évidence par le fait qu'ils disposent de nombreux droits (droits fondamentaux, droits sociaux etc.). Malgré cela, nombre d'entre eux ne les font pas valoir. Dans ce sens, le cours vise à rendre attentif aux différences entre la loi telle qu'elle est formulée et sa mise en œuvre dans la pratique sociale, mais aussi aux paradoxes et aux conflits d'intérêts créés par la position légale des « sans-papiers » face à l'Etat.

Dans trois séances au début du semestre, les professeur-e-s du Centre de droit des migrations introduiront à la thématique en abordant les sujets suivants : la migration irrégulière dans la perspective des sciences sociales ; la migration irrégulière en droit suisse ; le cadre du droit international ; le droit européen et l'espace liberté, sécurité et justice. Dans un séminaire bloc à la fin du semestre, des thématiques telles que les trajectoires des migrant-e-s irrégulières, le travail non-autorisé, la santé, les enfants et les jeunes et la régularisation seront approfondies et présentées par des groupes d'étudiant-e-s issus des sciences sociales et du droit.

 

Cours bachelor

Introduction aux études des migrations I : perspectives des sciences sociales et du droit cours dispensé au semestre d'automne 2016

Objectifs:
Ce cours vise à donner aux étudiant-e-s de la 2ème ou 3ème année de BA le cadre contextuel des points de vue théorique, juridique et «pratique » (c'est-à-dire l'application de la loi) de différents sujets dans le domaine politique et juridique des migrations.

Contenu:
Les migrations des individus entre Etats-nations sont fortement influencées par les lois nationales et le droit international qui définissent non seulement les conditions cadre de qui a le droit d'entrer un pays, mais aussi les modalités de séjour et d'intégration dans la société d'accueil. Cette introduction aux études des migrations donnera au cours de deux semestres un aperçu de différents sujets du domaine : l'ampleur et le caractère des mouvements migratoires en Suisse et dans le monde, les caractéristiques des migrant-e-s, l'Etat-nation et le contrôle des migrations, l'admission au pays, le système d'asile, l'intégration, l'exclusion des personnes indésirables, la naturalisation, etc. Chaque thématique sera abordée selon les perspectives suivantes : la théorie en sciences sociales, le cadre juridique, le côté « pratique » et empirique (c'est-à-dire l'application de la loi et l'action des acteurs concernés).
 

Introduction aux études des migrations II : perspectives des sciences sociales et du droit cours dispensé au semestre de printemps 2017

Objectifs:
Ce cours vise à donner aux étudiant-e-s de la 2ème ou 3ème année de BA le cadre contextuel des points de vue théorique, juridique et «pratique » (c'est-à-dire l'application de la loi) de différents sujets dans le domaine politique et juridique des migrations.

Contenu:
Les migrations des individus entre Etats-nations sont fortement influencées par les lois nationales et le droit international qui définissent non seulement les conditions cadre de qui a le droit d'entrer un pays, mais aussi les modalités de séjour et d'intégration dans la société d'accueil. Cette introduction aux études des migrations donnera au cours de deux semestres un aperçu de différents sujets du domaine : l'ampleur et le caractère des mouvements migratoires en Suisse et dans le monde, les caractéristiques des migrant-e-s, l'Etat-nation et le contrôle des migrations, l'admission au pays, le système d'asile, l'intégration, l'exclusion des personnes indésirables, la naturalisation, etc. Chaque thématique sera abordée selon les perspectives suivantes : la théorie en sciences sociales, le cadre juridique, le côté « pratique » et empirique (c'est-à-dire l'application de la loi et l'action des acteurs concernés). Les sujets abordés dans le cours du semestre de printemps sont: Le système et la politique d'asile, les personnes indésirables (« sans-papiers », requérant-e-s d'asile débouté-e-s), le trafic et la traite d'êtres humains, l'exclusion, les renvois.

 

Salome Bossard:

" 'Perche questa unione è soltanto per gli europei.' Eine ethnografische Annäherung an die 'borderness' der Binnengrenzen des Schengen-Raumes"

Mémoire de master soutenu le 19 septembre 2019. Experte : Anna Wyss

Vera Ziswiler:

" 'Urban Citizenship' - eine Stadt für alle. Eine multiperspektivische Rahmenanalyse der 'City Card' in Bern"

Mémoire de master soutenu le 11 septembre 2019. Experte : Katrin Sonntag

Gabrielle Michel:

"L'attente et la conscience du droit. Vécu et expériences quotidiennes de personnes requérantes d'asile dans le canton de Vaud"

Mémoire de master soutenu le 9 septembre 2019. Experte : Giada de Coulon

Nelson Gavin:

"Le rôle des médias dans la construction de la différence : El País et son traitement de la migration irrégulière à Melilla"

Mémoire de master soutenu le 3 juillet 2019. Experte : Gianni D'Amato

Catrolina Toletti:

"(Re)construire un home. Expériences et pratiques quotidiennes de jeunes adultes requérant‐e‐s d’asile"

Mémoire de master soutenu le 5 juin 2019. Experte : Carolin Fischer

Mathieu Palomo:

"De l’'impensé colonial' dans le discours politique français. L’analyse de discours de Bernard Cazeneuve à la lumière du concept de 'race' "

Mémoire de master soutenu le 31 janvier 2019. Experte : Marion Fresia

Marco Nardone:

"Assurer l'efficacité du système d'assistance. Etude des processus de légitimation de deux formes de privation de liberté : l'internement administratif et la détention administrative"

Mémoire de master soutenu le 26 septembre 2018. Expert : Thomas Huonker

David Treller:

"Immigration et préservation des ressources naturelles: étude de deux discours (éco)nativistes. Analyse comparative des initiatives 'Contre l'immigration de masse' et 'Ecopop' "

Mémoire de master soutenu le 21 septembre 2018. Expert : Gianni D'Amato

Ili Gindroz:

" 'L'exception exceptionnelle' à l'expulsion des étrangères et étrangers criminels de Suisse. Application de l'article 66a du Code pénal suisse"

Mémoire de master soutenu le 28 juin 2018. Expert : Ibrahim Soysüren

Mira Ducommun:

"Zivilgesellschaftliche Akteurinnen und Akteure im Deportationsprozess. Eine multiperspektivische Untersuchung zu Widerstand und Macht"

Mémoire de master soutenu le 26 juin 2018. Expert : Jonathan Miaz

Lidia Saraiva:

"De la justification du recours à la désobéissance civile dans un contexte démocratique. Etude de cas sur le Collectif R à Lausanne"

Mémoire de master soutenu le 28 février 2018. Expert : Damian Rosset

Axel Paillard:

"Le rôle des syndicats dans la lutte pour la régularisation des sans-papiers. Le cas de l'arc lémanique"

Mémoire de master soutenu le 27 février 2018. Experte : Denise Efionayi-Mäder

Magali Ntongo:

" 'Avoir le statut de réfugié, c’est comme quelqu’un qui a gagné à la loterie'. Représentations, difficultés et stratégies de résistance des personnes requérantes d’asile au Japon"

Mémoire de master soutenu le 23 février 2018. Expert : Raphaël Rey

Anne-Laure Cibien:

"Right people, in the right place, at the right time : logiques politiques de la réinstallation des réfugié-e-s victimes du conflit syrien en Suisse"

Mémoire de master soutenu le 21 février 2018. Expert : Etienne Piguet

Salam Kere:

"Les enjeux actuels de l'intégration des requérants d'asile en Suisse. Etude de cas : le projet 'famille d'accueil'"

Mémoire de master soutenu le 16 février 2018. Experte : Camilla Alberti

Leslie Ducommun:

"L'intégration professionnelle des femmes migrantes occupant des postes considérés comme peu qualifiés dans le Canton de Vaud. Une étude de cas sur le projet Progredir"

Mémoire de master soutenu le 19 septembre 2017. Experte : Camilla Alberti

Esther Mühlethaler:

"Humanitäre Hilfe für Geflüchtete an Europas Grenzen und ihre Rolle im europäischen Grenz- und Migrationsregime. Eine ethnographische Forschung auf der griechischen Insel Chios im Sommer 2016"

Mémoire de master soutenu le 6 juillet 2017. Expert : Simon Sontowski

Chloé Hänzi:

"Regard sur les familles titulaires d'une admission provisoire dans le Canton de Berne"

Mémoire de master soutenu le 15 juin 2017. Expert : Etienne Piguet

Eva Käser:

"Die Macht der Liebe und des Gesetzes. Manifestation des Grenzregimes im Heiratsverfahren von abgewiesenen Asylsuchenden"

Mémoire de master soutenu le 2 mars  2017. Experte : Anne Lavanchy

Marina Hildbrand:

"La perception de l'immigration du point de vue de cinq sections Jeunes UDC de Suisse-romande"

Mémoire de master soutenu le 23 septembre 2016. Expert : Gianni D'Amato

Irina Sille:

"Die Konstrucktion der vorläufigen Aufnahme im Asyl -und Ausländergesetz. Ein Analyse des Gesetzgebungsdiskurses zwichen 1985 und 2012"

Mémoire de master soutenu le 23 septembre 2016. Expert : Robin Stünzi

Souad Boulahia:

"Le retrait de l'autorisation de séjour des femmes migrantes dépendantes de l'aide sociale"

Mémoire de master soutenu le 14 septembre 2016. Expert : Gianni D'Amato

Charlotte Mejia:

"Des espaces bien à soi ? La construction du sentiment de chez-soi dans les trajectoires de vie de personnes "sans-papiers""

Mémoire de master soutenu le 13 septembre 2016. Experte : Tania Zittoun

Sabrina Giacomino:

"Regards sur l'expérience de l'enfermement en zone de transit international."

Mémoire de master soutenu le 22 janvier 2016. Experte : Anne-Cécile Leyvraz

Olivia Volery:

"Les "boat people" en Australie : une analyse des politiques d'asile au travers de discours parlementaires"

Mémoire de master soutenu le 15 janvier 2016. Experte : Cesla Amarelle

Yasna Mimbela:

" Regards croisés sur la détention administrative et la détention carcérale. Etude sur la notion d’enfermement et d’organisation institutionnelle "

Mémoire de master soutenu le 18 septembre 2015. Experte : Cesla Amarelle

Cecilia Mathys:

" Pour une solidarité avec les migrants en situation de séjour irrégulier. Les formes de l’action collective à Lausanne "

Mémoire de master soutenu le 9 septembre 2015. Expert : Gianni D’Amato

Marchet Tratschin:

Stay, Wait or Move ? » Handlungsperspecktiven von AsylmigrantInnen in Italien"

Mémoire de master soutenu le 9 septembre 2015. Experte : Anna Wyss

Marisa Pardo:

" « Détention administrative : pour qui et pourquoi ? » Questionnement sur la pratique des autorités cantonales vaudoises en matière de mesures de contrainte relevant de la loi fédérale sur les étrangers "

Mémoire de master soutenu le 8 septembre 2015. Experte : Giada de Coulon

Laura Nimis:

" Les familles à l’aide d’urgence: entre difficultés, ressources et actions "

Mémoire de master soutenu le 8 septembre 2015. Experte : Denise Efionayi-Mäder

Marie-Florence Burki:

"Asylum seekers in narrative action: An exploration into the process of narration within the framework of asylum from the perspective of the claimants"

Mémoire de master soutenu le 13 mars 2015. Experte : Marion Fresia

Alessandra Ghiani:

"Violences domestiques et migration. Quels enjeux un parcours migratoire et un statut d’étranger peuvent-ils représenter pour des victimes de violences domestiques en Suisse?"

Mémoire de master soutenu le 13 février 2015. Experte : Faten Khazaei

Charlotte Meyer:

"« Danse, théâtre, peinture...Les ateliers artistiques : quels apports pour les personnes migrantes ? » Processus d'intégration des personnes migrantes à travers des ateliers artistiques dans deux associations d'accueil en Suisse romande"

Mémoire de master soutenu le 10 février 2015. Experte : Tania Zittoun

Camilla Alberti:

"Les politiques d’intégration : un processus entre inclusion et exclusion ? Evolution du cadre politique et juridique relatif aux migrants en Suisse depuis 1848"

Mémoire de master soutenu le 27 janvier 2015. Expert : Etienne Piguet

Kate Savoy:

"L’intégration: Du sel dans de l'eau ? Regards sur la procédure de naturalisation ordinaire dans le canton de Fribourg"

Mémoire de master soutenu le 18 septembre 2014. Expert : Etienne Piguet

Priyani Ferdinando:

"Kindheit und Asyl: Über den alltäglichen Umgang der Kinder mit einem divergenten  Diskursfeld am Beispiel einer Asylunterkunft"

Mémoire de master soutenu le 3 septembre 2014. Experte : Denise Efionayi-Mäder.

Valentina Ramelli:

"Entre pouvoir et dignité: Regards sur le travail domestique à Genève"

Mémoire de Master soutenu le 30 septembre 2013. Expert : Laeticia Carreras

Martina Ambruso:

"Etat et migration: une relation conflictuelle? Le cas argentin et la reconnaissance du droit à la migration"

Mémoire de Master soutenu le 30 septembre 2013. Expert : Etienne Piguet

Violaine Obin:

"Migrants européens en Suisse dans le cadre de l'ALCP: quel sentiment d'intégration et quelle définition de l'intégration ?"

Mémoire de Master soutenu le 29 septembre 2013. Expert : Nicole Wichmann

Barbara Giezendanner:

"Schengen und die Entwicklung des Grenzregimes: Perspektiven der Kantonspolizeien und des GWK"

Mémoire de Master soutenu le 29 septembre 2013. Expert : Francisco Klauser

Anna Valle:

"Les requérants d'asile mineurs non accompagnés en Suisse: quelle intégration? Des jeunes adolescents en procédure d'asile: vécu, quotidien et processus"

Mémoire de Master soutenu le 20 septembre 2013. Expert : Elodie Anthony 

Nicolas Charpilloz:

"Les repercussions psychologiques et physiologiques du régime de l'aide d'urgence"

Mémoire de master soutenu le 5 avril 2013. Expert : Clément de Senarclens

Bettina Kiedl:

"« Der Stachel im Fleisch. »  Die Rolle von NGOs im schweizerischen Asylgesetzgebungsprozess"

Mémoire de master soutenu le 27 mars 2013. Experte : Denise Efionayi-Mäder

Raphaël Rey:

"La suppression de l'aide sociale dans le domaine de l'asile suisse: une analyse des argumentaires politiques dans les débats parlementaires"

Mémoire de master soutenu le 20 mars 2013. Experte : Margarita Sanchez-Mazas

Judith Nydegger:

"Asylbetreuungspraxis als sozialstaatliche Grenzziehung: Eine Ethnographie der Mitarbeitenden eines Asylbetreuungsunternehmens"

Mémoire de master décerné par l'Université de Bâle.

Stéphanie Voser:

"Construction d’un projet de formation sous l’admission provisoire : Etudes des obstacles et des perspectives sur le parcours de formation et d’insertion"

Mémoire soutenu le 28 septembre 2012. Experte : Anna Neubauer

Sergio Badaro:

"La sécuritisation de l’Islam à travers les discours d’Oskar Freysinger dans le cadre de la votation contre la construction des minarets"

Mémoire soutenu le 20 septembre 2012. Expert : Gianni D'Amato

Sonja Spuri:

"Junge Sans Papiers in der Schweiz. Zwischen Inklusion und Exklusion. « Du coup j’avais peur qu’à la fin de mes études: Stop, tu n’avances plus.» "

Mémoire de master soutenu le 11 septembre 2012. Experte : Rosita Fibbi

Lydia Manzanares :

"Le concept de la fermeture sociale et la condition de l’étranger malade: Questionnements concernant les titres de séjour et les renvois des personnes migrantes"

Mémoire de master soutenu le 17 févirer 2012. Experte : Denise Efionayi-Mäder