Fermer

Maguelone Sauzet

Sauzet_Maguelone.jpg

 

Assistante doctorante
Collaboratrice scientifique

Centre de dialectologie et d'étude du français régional
Avenue DuPeyrou 6
CH-2000 Neuchâtel

Bureau 006 - Rez-de-chaussée
Téléphone : +41 32 718 16 19
maguelone.sauzet@unine.ch

Profil LinkedIn
Profil ResearchGate

Curriculum Vitae

Biographie

Dans le cadre de ma thèse, réalisée à l'Université de Neuchâtel et dirigée par le professeur Louis de Saussure, je m'intéresse au marquage morphologique du genre dans les parlers francoprovençaux. L’expression du genre en francoprovençal se manifeste de manière complexe et présente des spécificités, en comparaison avec les autres langues romanes. L’objectif de ma thèse est de décrire comment cette complexité s’est mise en place et comment elle fonctionne dans des réalisations multiples à travers la langue éminemment fragmentée qu’est le francoprovençal.

À mon arrivée au Centre de dialectologie de l’Université de Neuchâtel, j’ai commencé par porter mon intérêt sur les atlas linguistiques, ouvrages symboliques de la dialectologie, qui proposent une représentation cartographique des dialectes. En l’absence d’un atlas linguistique de la Suisse romande, il m’a semblé intéressant, pour mes recherches, d’exploiter Les Tableaux phonétiques des patois suisses romands (1925), œuvre de Louis Gauchat, Jules Jeanjaquet et Louis Tappolet qui constitue une sorte d’atlas linguistique en puissance.

En tant qu'assistante au Centre de dialectologie et d'étude du français régional, je prends part aux activités pédagogiques du Centre mais également à certains de ses projets scientifiques. J’ai participé par exemple à l'atlas des parlers francoprovençaux valaisans, l'ALAVAL, réalisé par Andres Kristol et Federica Diémoz. Actuellement, je suis responsable de la maintenance du corpus OFROM, avec Matthieu Monney, doctorant de l’Université de Fribourg, sous la direction de Laure Anne Johnsen (maîtresse d’enseignement à l’ILCF) et de Gilles Corminboeuf (professeur ordinaire à l’Université de Fribourg). Je suis également collaboratrice scientifique au Glossaire des patois de Suisse romande, où je réalise la saisie des matériaux publiés dans la Base de données dédiée du dictionnaire.

Après un cursus en philologie classique à l'Université Paris IV - La Sorbonne, je me suis initiée à l'informatique documentaire lors d'un Master à l'Université Toulouse 2 - Jean Jaurès.

Je m'intéresse également aux Humanités Numériques et à la recherche en linguistique occitane. Avant d’arriver à Neuchâtel, j'ai participé au projet Symila, consacré à la microvariation syntaxique dans les langues galloromanes de France, autour de l'Atlas Linguistique de la France (Gilliéron,J. et Edmont, E., 1902-1910) et de nouvelles enquêtes linguistiques menées sur le terrain, puis au projet TMAO, qui se propose de réaliser une édition numérique du Chansonnier R, un chansonnier occitans du XIVe siècle.

Colloques

« Le francoprovençal : entre les limites, quelle cohérence ? », colloque « Dialectologie francoprovençale : 50 ans après », 6-8 novembre 2019, Université de Neuchâtel.

Avec Martin Glessgen, « La trajectoire et l’exploitation lexicale des Nouveaux Atlas de la France », journée d’étude Quel dialogue numérique entre les atlas linguistiques galloromans ?, 26 septembre 2019, Université de Lille.

« Les Tableaux phonétiques des patois de la Suisse romande au féminin : le marquage morphologique du genre en francoprovençal », XXIXe Colloque International de Linguistique et Philologie Romanes, Société de Linguistique Romane, 1-6 juillet 2019, Université de Copenhague.

Avec Federica Diémoz et Julie Rothenbühler, « Que nous apprend OFROM du français régional en Suisse romande aujourd’hui ? », journées d’étude internationales Les apports d’OFROM à la connaissance du français, 7-8 novembre 2018, Université de Neuchâtel. 

Avec Guylaine Brun-Trigaud et Albert Malfatto, « Essai de typologie des aires lexicales occitanes : regards dialectométriques », Fidelitats e dissidéncias, XIIe Congrès international de l’AIEO, 10-15 juillet 2017, Albi.