Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Prof. Kristina Schulz

        Schulz_Kristina.jpg                                                        

Prof. Kristina Schulz

Professeure ordinaire et directrice d’institut

Chaire d’histoire contemporaine

Espace Tilo-Frey 1

2000 Neuchâtel

kristina.schulz@unine.ch

Bureau 2.N.06

Réception: jeudi de 16h à 17h durant la période de cours, sur rendez-vous hors période de cours 

Parcours

Née à Brême, de nationalité allemande et suisse. Etudes en histoire, littérature française et allemande à Fribourg en Brisgau et à Bielefeld. Cotutelle de thèse franco-allemande Bielefeld-Paris VII (Denis-Didérot) : « Le long souffle de la provocation : Le mouvement de libération des femmes en République Fédérale et en France (1968–1976) » sous la direction des professeures Ingrid Holtey et Marie-Claire Hook-Demarle (2001). Post-doc au Département de sociologie de l’Université de Neuchâtel et de Genève (2002–2005) sous la direction du Professeur Franz Schultheis : « Société à responsabilité limitée. Enquête sur la crise du modèle allemand ». Maître assistante suppléante et boursière Marie Heim-Voegtlin du FNS en histoire sociale et économique (Université de Lausanne). Professeure assistante boursière du FNS à l’Institut d’Histoire de l’Université de Berne 2009–2015. Habilitation (2011) : « La Suisse et le refuge littéraires (1933–1945) ». MER (Dozentin) pour l’histoire des migrations 2015–2018. Depuis août 2018 professeure ordinaire en histoire contemporaine à l’université de Neuchâtel.

Autres activités :

  • Membre de la commission Documents diplomatiques suisses - DODIS
  • Membre du comité scientifique du programme doctoral en histoire contemporaine - CUSO
  • Membre du comité de la Société Suisse d'histoire économique et sociale
  • Comité directeur de la Société pour l’étude de l’exil (Gesellschaft für Exilforschung).
  • Vice-trésorière de la Société Suisse d’Etudes Genre.
  • Membre de la Société Suisse d’Histoire.
  • Membre de la Société Suisse d’Histoire Economique et Sociale.
  • Membre de l’Association pour l’Etude de l’Histoire du Mouvement Ouvrier.
  • Membre du Foerderverein Sozialarchiv Zürich.
  • Membre du Verband der Historiker und Historikerinnen Deutschlands.

Recherche

Je suis une historienne des sociétés occidentales du XIXe et XXe siècle avec un fort intérêt à l’histoire sociale et l’histoire des rapports sociaux du genre, à l’histoire des mutations et mouvements sociaux ainsi qu’à l’histoire de l’exil et des migrations. J’ai, dans une perspective transnationale et comparatiste, plus particulièrement travaillé sur l’histoire suisse, allemande et française. J’ai dirigé plusieurs projets internationaux et interdisciplinaire sur les migrations et des mouvements sociaux au XXe siècle ainsi que participé à des réseaux de recherche internationaux, le dernier notamment quant à l’histoire de « 1968 » et l’histoire du féminisme dans sa dimension globale.

  • Professeure invitée Université Paris II Panthéon Assas (2018–2019)
  • Enseignements ciblés : Centre d’études allemandes et européennes, Université de Montréal, Centre interdisciplinaire en études de genre (Greifswald 2014), Centre d’études comparées européennes (Cologne 2014) ; Archives allemandes du féminisme (Kassel 2013)
  • Live Member Claire Hall College, Cambridge UK (depuis 2011)
  • Visiting Scholar Cambridge University Center for Gender Studies, Cambridge UK (2010)
  • Elève libre, École des hautes études en sciences sociales, Paris (1998–1999)

Enseignement

Mes séminaires et cours magistraux au niveau du programme de bachelor sont conçus comme une introduction à l'historiographie de l'histoire de la Suisse et de l'Europe aux XIXe et XXe siècles, avec un intérêt particulier pour les questions d'histoire sociale (migration, mouvements sociaux, environnement) et de genre. Mes enseignements au niveau du programme de master visent plus concrètement une initiation à la recherche par la recherche, par exemple en appliquant l’approche de à l’histoire orale, ou en développent des problématiques liés aux archives locaux, régionaux ou nationaux, tels que les archives de l’état de Neuchâtel, les archives de la vie ordinaire ou encore le Sozialarchiv à Zurich.

Travail de BA/MA

Il faut impérativement passer durant les heures de réception avec un projet d’environ deux pages avec :

  • le sujet et un titre de travail
  • l’approche choisie
  • les sources possibles
  • une bibliographie des 10 titres les plus importants, dont 3 articles dans les journaux scientifique pertinents

Heures de réception