Fermer
images_bandeau_flsh_sociologie.jpg

Hugues Jeannerat

Thèse de doctorat

Production, consommation et valeur économique : vers une approche territoriale du marché

Thèse acceptée le 6 septembre 2012 avec la mention « summa cum laude » à l'unanimité du jury :

M. Dr. Olivier Crevoisier, Professeur, Université de Neuchâtel, directeur de thèse
M. Dr. Philip Cooke, Professeur, Centre for Advanced Studies in Social Sciences, Cardiff, UK, rapporteur
M. Dr. David Doloreux, Professeur, Ecole de gestion Telfer, Ottawa, Canada, rapporteur
M. Dr. Gernot Grabher, Professeur, chair of Urban and Regional Economic Studies, HafenCity University Hambourg, rapporteur

Mots clés – key words
Modèles territoriaux d’innovation, dynamiques territoriales de connaissance, production-consommation, marché, authenticité, économie culturelle et créative, ressources

Territorial innovation models, territorial knowledge dynamics, production-consumption, market, authenticity, cultural and creative economy, resources

Résumé
Au cours des trente dernières années, d’importants travaux en géographie économique et en sciences régionales ont permis d’analyser de manière toujours plus approfondie les processus d’apprentissage à la base de l’innovation. Ils ont non seulement montré la manière dont certaines dynamiques de connaissance deviennent constitutives du changement économique mais aussi la manière dont elles s’organisent dans le temps et dans l’espace.
Alors que la plupart de ces travaux cherchent à comprendre de manière toujours plus fine l’innovation et l’apprentissage à la base du changement économique, ils ne déconstruisent pas  la manière dont se crée la valeur de ce changement. La valeur économique est souvent observée comme la compétitivité d’un système de production révélée et sanctionnée par le marché. La consommation est principalement abordée comme l’expression d’une demande abstraite. Le marché est lui perçu comme un mécanisme de sélection et d’information agissant de manière exogène sur les phénomènes d’apprentissages étudiés.
Le marché, en tant que construit socio-économique et en tant que système d’apprentissage, demeure aujourd’hui encore une « boîte noire » inexplorée en géographie économique et en sciences régionales.
La thèse développée dans le présent document défend la nécessité d’élargir les modèles actuels de compréhension en géographie économique afin de ne pas limiter la question du développement territorial à celle de l’innovation et de la production. Il s’agit pour cela de comprendre la valeur de l’innovation comme socio-économiquement construite au sein de différents marchés. Etudier le marché comme un phénomène non pas exogène mais endogène aux processus d’apprentissage et d’innovation ouvre la voie à une approche renouvelée en économie territoriale.
Cette thèse est ici développée à travers cinq articles scientifiques qui constituent le corps du  présent travail de doctorat.
Le premier article aborde les enjeux d’un renouvellement conceptuel des modèles territoriaux d’innovation existant en géographie économique et en sciences régionales. Il propose un cadre de recherche élargi à des dynamiques de connaissance multi-locales faisant intervenir des processus à la fois de production et de consommation.
Le second article explore empiriquement cette problématique dans cas de l’horlogerie suisse. L’étude de ce cas est ensuite mobilisée pour développer une approche plus spécifique de la construction du marché.
Le troisième article aborde la manière dont certaines activités culturelles participent à diverses relations et transactions marchandes dans le développement économique et territorial. Il met plus particulièrement en évidence le rôle de certaines entreprises culturelles dans la co-production, la diffusion et la légitimation de la valeur de l’horlogerie suisse.
Cette valeur est présentée dans le quatrième article comme une construction marchande de l’authenticité impliquant un développement territorial spécifique.
Le cinquième article, propose finalement une métasynthèse de plusieurs études de cas  en Europe et propose une typologie de différents systèmes économiques de la connaissance. Ceux-ci représentent différents processus d’apprentissage et de construction marchande dans le développement territorial.
La thèse rassemble ces cinq articles et les met en perspective dans le cadre de  réflexions théoriques, épistémologiques et méthodologiques plus générales.

Post-doctorant

Contact

Institut de sociologie
Faubourg de l'Hôpital 27
2000 Neuchâtel

Bureau 200
Tél. +41 32 718 14 15
Courriel Hugues Jeannerat

Intérêts de recherche

  • Economie de la connaissance
  • Economie régionale et territoriale
  • Clusters industriels de l'aéronautique
  • Ressources développement régional
  • Agriculture, tourisme, produits régionaux, culture régionale et développement
  • Economie expérientielle