Fermer
bandeau_ILF.jpg

Odile Cornuz

  • Le livre d’entretien comme genre
  • La littérature francophone contemporaine
  • L’histoire littéraire
  • La littérature romande

 

  • 2013-2014 : Responsable de missions stratégiques pour la Direction générale de l’enseignement supérieur du canton de Vaud, au sein du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture.
  • 2012-2013 : Collaboratrice scientifique au Service des affaires culturelles du canton de Neuchâtel (mandat de trois mois).
  • 2007-2012 : Assistante-doctorante auprès de la Prof. Claire Jaquier à l'Université de Neuchâtel.
  • 2007-2008 : Responsable éditoriale de la version francophone de Viceversa Littérature (revue annuelle d'échanges littéraires suisses).
  • 2006 : Assistante archiviste pour le fonds Dragonetti aux Archives littéraires suisses à Berne (mandat de deux mois).
  • 2005-2007 : Chargée de mission par la Délégation à la langue française pour la coordination de la Semaine de la langue française et de la francophonie en Suisse.
  • 2005 : Chargée d'enseignement à l'Université d'Odense (Danemark) : cours d'introduction à l'histoire, la culture et la littérature en Suisse romande (cours bloc de deux mois).
  • 2003-2004 : Assistante remplaçante auprès de la Prof. Claire Jaquier à l'Université de Neuchâtel.

 

  • « Textes, documents et postures : les entretiens “Singuliers” d’Argol », in David Martens, Christophe Meurée et Guillaume Willem (dir.), Les Entretiens d’écrivains. Formes et mutations d’un genre hybride, Presses Universitaires de Rennes, 2015, à paraître.
  • « Une expérience vivante de l’écrit : rencontre avec Catherine Flohic », in David Martens et Christophe Meurée (dir.), Secrets d’écrivains. Enquête sur les entretiens littéraires, Bruxelles, Les Impressions Nouvelles, 2014, p. 135-148.
  • « L’innocence victorieuse. Entretien avec Valère Novarina », in Muriel Pic, Barbara Selmeci-Castioni et Jean-Pierre Van Elslande (dir.), La Pensée sans abri. Non savoir et littérature, Nantes, Éditions Nouvelles Cécile Defaut, 2012, p. 301-315.
  • « Autoportrait majuscule. Le livre d’entretiens de Pierre Michon », in Jean Kaempfer (éd.), Michon lu et relu, C.R.I.N., n° 55, 2011, p. 105-125.
  • « L’écriture du cri chez Henry Bauchau », Revue internationale Henry Bauchau, n° 3, 2010, p. 150-161.
  • Correspondance Roud-Raymond, 1942-1976, Cahiers Gustave Roud, n° 13, édition établie par Nicolas Fleury et Timothée Léchot, avec la collaboration d’Odile Cornuz, Association des Amis de Gustave Roud, Lausanne et Carrouge, 2009.
  • Postface à la traduction allemande de La Matta d’Adrien Pasquali, éditions Die Brotsuppe, 2009.
  • Site perseonnel : www.odilecornuz.ch

 

  • 2014 : Doctorat ès lettres, mention summa cum laude, Université de Neuchâtel ; thèse intitulée « D’une pratique médiatique à un geste littéraire : le livre d’entretien au XXe siècle », sous la direction de la Prof. Claire Jaquier.
  • 2004 : Licence ès lettres (français, anglais, espagnol), mention bien, Université de Neuchâtel ; mémoire intitulé « Adrien Pasquali : exercices de disparition » ; semestre Erasmus à l’Université de Kent à Canterbury (automne 2001).
  • 1997 : Baccalauréat et maturité fédérale (espagnol), mention très bien, Gymnase de La Chaux-de-Fonds. Prix Ditisheim pour le travail « Thèmes et évolution de la littérature africaine d’expression française à travers l’œuvre de Tierno Monenembo ».

 

« D’une pratique médiatique à un geste littéraire : le livre d’entretien au XXe siècle », sous la direction de la Prof. Claire Jaquier.

Thèse soutenue le 14 novembre 2014

Décrire les étapes par lesquelles la pratique de l’interview puis de l’entretien littéraire s’est constituée en livre d’entretien, en vogue dès le milieu du XXe siècle, nécessite une attention aux étapes médiatiques qui ont marqué le siècle. Aussi la presse, la radio, la télévision et Internet sont-ils abordés successivement dans la première partie de ce travail, afin de montrer comment ils induisent une pratique et influent sur un genre. Dans la seconde partie, la définition d’une poétique de ce genre, articulée selon son énonciation et son énoncé, mène à une proposition typologique nouvelle, permettant d’aborder les enjeux et effets à l’œuvre au sein d’un corpus étendu. La considération pour le livre d’entretien dans le champ littéraire contemporain permet d’enrichir tant les perspectives critiques – notamment en histoire culturelle, histoire du livre, sociologie et analyse littéraires – que la perception de l’histoire littéraire des écrivains.

Mention : summa cum laude