Fermer
_flsh_geo_choix.jpg

Géographies des mobilités

La géographie des mobilités à l'IGG vise à répondre à la question "Pourquoi les personnes se déplacent-elles ?" en se focalisant sur les mouvements de relativement longue durée. Elle s'inscrit ainsi pleinement dans le tournant récemment observé en géographie - comme dans de nombreuses autres disciplines des sciences sociales - consistant à passer d'une approche statique des faits sociaux marquée par le nationalisme méthodologique à une approche en termes de circulation et de mouvement. Les travaux menés dans ce cadre à l'IGG visent à élucider les facteurs qui contribuent à la migration en prenant en considération leurs dimensions économiques, politiques, socioculturelles et environnementales ainsi que les interactions entre ces dimensions à différentes échelles spatiales. Ceci nous a amenés à nous interroger sur l'histoire récente de l'immigration en Suisse, sur la répartition géographique des demandes d'asile en Europe, sur les migrations de footballeurs, sur les phénomènes d'étalement urbain et de gentrification ainsi que sur les intentions migratoires des étudiants dans trois pays d'Afrique de l'ouest.

Récemment, une orientation spécifique s'est développée autour de la question des conséquences migratoires des changements environnementaux et en particulier du réchauffement climatique. Ces questions sont abordées dans le cadre d'études de terrain (Bolivie, Niger, Pérou, Philippines, Turquie) mais aussi dans une perspective théorique et épistémologique. L'IGG est à ce titre partie prenante de l'élaboration du cinquième rapport de l'IPCC (www.ipcc.ch) sur les conséquences sociales du changement climatique.

 

Lien vers la page "Migration & Climate Change"