Fermer
_flsh_geo_choix.jpg

La viticulture neuchâteloise face aux changements climatiques

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme pilote « Adaptation aux changements climatiques » de l'Office fédéral de l'environnement.

 

Soirées "dégustation scientifique" 2024

Cinq soirées de dégustation scientifique seront organisées en 2024 dans l'arc jurassien afin de partager les résultats du projet. Elles permettront de discuter de l'adaptation du vignoble aux changements climatiques avec plusieurs spécialistes, tout en comparant des vins de différents cépages. Ces soirées sont gratuites et ouvertes à tout le monde! 

  • 1ère soirée: mardi 27 février, 18h15, Neuchâtel (cafétéria du bâtiment central de l'Université, Av. du 1er-Mars 26)
  • 2e soirée: mardi 19 mars, 19h, Grandson (salle du conseil communal)
  • 3e soirée: mardi 26 mars, 18h, Delémont (salle St-Georges)

 

Le vignoble neuchâtelois

C’est un petit vignoble (600 ha) composé majoritairement de Pinot noir (55%) et de Chasselas (27%) (Cartillier 2018).

Page projet unine graphe vignoble.png

Figure 1 : Emplacement des vignes et des stations météorologiques utilisées pour le projet.

 

Objectifs du projet

Cette thèse en climatologie appliquée a eu pour but de déterminer les conditions climatiques au-delà desquelles la viticulture dans la région neuchâteloise devra s’adapter compte tenu des changements climatiques récents et futurs. Il s’agissait d’abord d’évaluer les implications des changements climatiques sur le vignoble neuchâtelois en se basant sur différents indices bioclimatiques pour des échéances passées et présentes et futures.

L’importance de la réalisation d’études à petite échelle (Ramos Martín, Jones and Yuste 2018, Pons et al. 2017, de Cortazar Atauri et al. 2016) qui prennent en considération les vitivinicultrices et vitiviniculteurs ayant été démontrée (Boyer 2016), le deuxième objectif de ce projet était de fournir un aperçu du climat qui caractérisera le vignoble neuchâtelois dans les décennies à venir. Le but est donc d’aider la profession vitivinicole à anticiper des méthodes d’adaptation aux changements climatiques. Des réunions annuelles ont été organisées afin de présenter l’avancement du projet et de discuter des résultats obtenus avec celle-ci. Un site internet est en construction. Il a pour but de rendre accessible les résultats obtenus. Des résultats ont été produits sous la forme de cartes détaillées du climat au travers des indices bioclimatiques relatifs au vignoble, pour des périodes passées, présentes et futures.

 

Résumé des travaux de recherche entrepris

Plusieurs analyses ont été produites avec différents outils statistiques pour la période historique mais également dans des perspectives futures, à l’aide de deux scénarios d’émissions de gaz à effet de serre (RCP4.5 et RCP8.5). Les indices bioclimatiques pertinents pour la viticulture ont été analysés pour le vignoble, soit la température moyenne de la période végétative (GST) (Jones, 2006), l’indice héliothermique de Huglin (Huglin, 1978), l’indice de fraicheur des nuits (Tonietto & Carbonneau, 2004) et l’inde de fraicheur des nuits d’avant vendange (Comte et al., 2021). Les autres outils utilisés concernent des seuils climatiques critiques pour la viticulture. On a ainsi analysé les tendances futures du vignoble neuchâtelois à rencontrer des journées estivales où des températures élevées (Tmax>30°C) et très élevées (Tmax>35°C) sont atteintes. Ces seuils sont particulièrement problématiques pour la viticulture. Le risque de gel printanier a également fait l’objet d’analyses, comme les ravageurs viticoles. Pour ceux-ci des modèles spécifiques à l’eudémis et à la cicadelle de la vigne ont été utilisés.

 

Articles publiés

Comte, V., Schneider, L., Calanca, P., and Rebetez, M. (2022) Effects of climate change on bioclimatic indices in vineyards along Lake Neuchatel, Switzerland. Theoretical and Applied Climatology, Vol. 147, Issue 1, Pages 423-436. https://doi.org/10.1007/s00704-021-03836-1.

Comte, V., Schneider, L., Calanca, P., Zufferey, V. and Rebetez, M. (2023) Future climatic conditions may threaten adaptation capacities for vineyards along Lake Neuchâtel, Switzerland. OENO One, Vol. 57, Issue 2, Pages 85-100. https://doi.org/10.20870/oeno-one.2023.57.2.7194.

 

Bibliographie

Boyer, J. (2016) L’implication des acteurs de la recherche dans les processus d’adaptation au changement climatique: l’exemple des régions viticoles françaises. Innovations, 147-171.

Cartillier, S. 2018. Année viticole 2017. 1-15. Station viticole cantonale de Neuchâtel.

Croci-Maspoli, M., C. Schär, A. Fischer, K. Strassmann, S. Scherrer, C. Schwierz, R. Knutti, S. Kotlarski, J. Rajczak, E. Fischer & D. Bresch. 2018. CH2018 - Climate Scenarios for Switzerland - Technical Report. Zurich: National Centre for Climate Services.

de Cortazar Atauri, I. G., E. Duchêne, A. Destrac, G. Barbeau, L. De Resseguier, T. Lacombe, A. K. Parker, N. Saurin & C. Van Leeuwen (2016) Grapevine phenology in France: from past observations to future evolutions in the context of climate change. OENO One, 51, 115-126.

Huglin, P. & C. Schneider. 1998. Biologie et écologie de la vigne. Paris: TecDoc.

Pachauri, R. K., M. R. Allen, V. R. Barros, J. Broome, W. Cramer, R. Christ, J. A. Church, L. Clarke, Q. Dahe & P. Dasgupta. 2014. Climate change 2014: synthesis report. Contribution of Working Groups I, II and III to the fifth assessment report of the Intergovernmental Panel on Climate Change. IPCC.

Pons, A., L. Allamy, A. Schüttler, D. Rauhut, C. Thibon & P. Darriet (2017) What is the expected impact of climate change on wine aroma compounds and their precursors in grape? OENO One, 51, 141-146.

Ramos Martín, M. C., G. V. Jones & J. Yuste (2018) Phenology of Tempranillo and Cabernet-Sauvignon varieties cultivated in the Ribera del Duero DO: observed variability and predictions under climate change scenarios. OENO One, 52, 31-44.

 

 

 

Contact

Valentin COMTE (doctorant) : valentin.comte@unine.ch