Fermer
_flsh_archeologie_choix.jpg

Pilier en archéologie du Bachelor

PRÉSENTATION DE LA DISCIPLINE

L'enseignement de l'archéologie à l'Université de Neuchâtel se caractérise par l'association de l'archéologie pré- et protohistorique et de l'archéologie des périodes historiques (Antiquité) dès le premier semestre d'étude. C’est une spécificité unique dans le paysage romand.

L’offre d’enseignement du pilier se déploie sur 3 ans (6 semestres), elle se compose d’un groupe d’enseignements principaux, obligatoires, et d’un groupe d’enseignements au choix.

En première année, les étudiant-e-s suivent des cours d’introduction et des travaux pratiques en plus des cours principaux (Pré-/Protohistoire et Méditerranée antique) qui s’étendent sur les trois années du cursus. Outre la participation à une fouille-école la première année, donnant lieu à la rédaction d’un rapport de stage et validée par 6 ECTS, les étudiant-e-s sont encouragé-e-s à participer régulièrement à des fouilles archéologiques ou à effectuer des stages (musées, laboratoires, etc.) tout au long de leur cursus.

A partir de la troisième année, les étudiant-e-s peuvent participer au voyage d’étude organisé chaque année alternativement par la chaire d’Archéologie pré- et protohistorique et par la chaire d’Archéologie de la Méditerranée antique.

Tout au long de leur cursus, les étudiant-e-s participent à des visites sur le terrain (sites archéologiques, fouilles en cours, musées, dépôts archéologiques, laboratoires, etc.), que ce soit dans le cadre des cours d’introduction, des travaux pratiques ou des cours principaux.

 

ORGANISATION DU PILIER

Le pilier Archéologie peut être étudié sous les quatre formes suivantes :

- Pilier minimal à 30 ECTS ;
- Pilier secondaire à 60 ECTS ;
- Pilier principal à 90 ECTS ;
- Pilier principal renforcé à 120 ECTS.

L’enseignement est structuré en modules et en blocs : les Modules 1 à 3 forment le premier palier de 30 ECTS dans le pilier ; ils doivent être validés en principe au plus tard à la fin du 3e semestre d’étude.

Si le pilier Archéologie du Bachelor est suivi en tant que pilier secondaire, il faut alors valider 60 crédits ECTS. Les étudiant-e-s ne sont pas tenu-e-s de participer à une fouille-école.

Les langues fondamentales (latin, grec ou hébreu biblique) sont obligatoires pour les étudiant-e-s qui choisissent l’archéologie comme pilier principal à 90 ECTS ou comme pilier secondaire à 60 ECTS. Elles doivent être validées dans le Bloc 1 (6 ECTS). Si un autre pilier exigeant le latin fait partie de la configuration du Bachelor choisie, les crédits se répartissent sur les deux piliers. Dans ce cas ou dans le cas d’une maturité de latin ou de grec, l’étudiant-e devra rattraper tout ou moitié des 6 ECTS en suivant des enseignements parmi la liste disponible sur le site de l’Institut d’archéologie.

Les piliers principal et renforcé proposent des enseignements optionnels permettant aux étudiant-e-s intéressé-e-s de bénéficier de fenêtres de mobilité offertes après le suivi du socle de base et de valider les enseignements en mobilité en lieu et place des enseignements figurant au plan d’études.

Colombier.jpg

 

 

Visite du site de Colombier dans
le cadre du Cours d’introduction
à l’archéologie des périodes
historiques (2019-2020)

 

 

Séance de travaux pratiques, dépôts du Musée d’Avenches (2019-2020)

Travaux Musee Avenches.jpg

Outre la participation à une fouille-école la première année, donnant lieu à la rédaction d’un rapport de stage et validée par 5 crédits ECTS, les étudiant-e-s sont encouragé-e-s à participer à des fouilles ou à effectuer des stages (musées, laboratoires,…) tout au long de leur cursus.

Fouilles Rochefort.jpg

 

 

Fouille-école du Château de Rochefort (NE),
Eté 2019

A partir de la deuxième année, les étudiant-e-s suivent des séminaires, des cours d’Archéoscience et sont initié-e-s aux approches transpériodes à travers le cours NeFri de Problématiques transversales. 

 

 

Cours NeFri de Problématiques transversales : les matières animales de la Préhistoire au Moyen Âge (2017-2018)

Cours NEFRI.jpg

Durant la troisième année, les étudiant-e-s suivent également un séminaire d’épistémologie et d’histoire de la recherche et des collections archéologiques ainsi qu’un cours-bloc « d’épigraphie transversale » qui allie le déchiffrement et la lecture d’inscriptions grecques, latines et puniques.

Salle Seyrig.jpg

 

 

Etudiant-e-s préparant la présentation d’inscriptions, salle Seyrig (2019-2020)

A partir de l’année universitaire 2020-2021, ce cours sera remplacé par un cours-séminaire romand d’archéologie méditerranéenne en visioconférence. Il associera les trois universités du Triangle Azur (Genève, Lausanne et Neuchâtel).

C’est également à partir de la troisième année que les étudiants peuvent participer au voyage d’étude organisé chaque année alternativement par la chaire d’Archéologie pré- et protohistorique et la chaire d’Archéologie de la Méditerranée antique.

Tout au long de leur cursus, les étudiant-e-s participent à des visites sur le terrain (sites archéologiques, fouilles en cours, musées, dépôts archéologiques, laboratoires, etc.), que ce soit dans le cadre des cours d’introduction, des Travaux pratiques ou des cours principaux.

 

 

Visite de la collection des moulages de sculptures antiques de l’Université de Berne (2016-2017)

Sculptures Uni BE.jpg

Responsable

Hédi Dridi

hedi.dridi@unine.ch

 

Plan d'étude, descriptif et programme