Fermer
UNINE_DD_banner_2.jpg

Réduction des émissions de CO2 liées aux déplacements en avion

UNINE_CO2_avion.png

Depuis janvier 2019, l'Université de Neuchâtel prélève une contribution à la durabilité sur l’ensemble des déplacements en avion traités par son service comptable. Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'une réflexion globale sur les moyens permettant de réduire l'impact des activités de ses membres. 

Contexte 

Les émissions de gaz à effet de serre des hautes écoles proviennent essentiellement du chauffage des bâtiments et des déplacements de leurs membres. Le transport par avion représente de loin le mode de déplacement le plus coûteux en termes d’émission de carbone par passager-kilomètre.

En 2017, les collaboratrices et collaborateurs de l’Université de Neuchâtel ont fait plus de 1000 vols, dont près de 70% pour des colloques, conférences, congrès, séminaires ou workshops. Le reste concernait des déplacements pour du travail de terrain, des projets ou des travaux de recherche ainsi que des visites à des professeur-e-s ou institutions d’un autre pays. L’ensemble des déplacements effectués en 2017 représente des quantités de rejet de CO2 d’environ 1 tonne par équivalent plein temps (EPT). A titre de comparaison, une personne résidant en Suisse émet en moyenne chaque année environ 5.5 tonnes de CO2, toutes activités confondues (se chauffer, se déplacer, se nourrir, etc). Un EPT travaillant à l'UniNE consomme donc déjà presque un cinquième du total rien que pour ses déplacements professionnels en avion.

Prendre l'avion, une nécessité?

Prendre l'avion pour se rendre à l'étranger ne devrait pas être un choix 'par défaut' pour les membres de la communauté universitaire, mais le résultat d'une réflexion qui envisage des possibilités alternatives.

 

Cliquer sur l'image pour l'afficher en grand format

UNINE_Arbre_decision.png

 

 

Renoncer à se déplacer pour se rendre à une conférence ne signifie pas renoncer à participer! Il est de plus en plus simple et courant de participer par le biais d'un système de vidéo-conférence. Le SITEL met à disposition des salles équipées de systèmes professionnels ainsi que des logiciels de conférences à distance. 

Pourquoi prélever une contribution à la durabilité sur les déplacements en avion?

Dans sa Charte, l’Université de Neuchâtel se définit comme une "haute école consciente de ses responsabilités à l’égard de l’environnement, des ressources énergétiques et naturelles, qu’elle utilise dans un souci de durabilité". Elle est aujourd’hui déterminée à réduire aussi les émissions résultant des déplacements des membres de sa communauté. C’est pourquoi elle prélève depuis janvier 2019, sur proposition de la Commission UniD, une contribution à la durabilité pour tout déplacement en avion.

Cette contribution est prélevée lors de chaque déplacement en avion traité par le Service de la comptabilité et des finances. Elle alimente un fonds destiné à financer les activités usuelles de promotion du développement durable à l'Université de Neuchâtel, ainsi que des projets durables contribuant à la réduction des émissions locales de gaz à effet de serre. Les projets sont librement sélectionnés par la Commission UniD puis soumis pour approbation au rectorat. L'utilisation du fonds sera décrite de manière détaillée dans le rapport annuel sur le développement durable à l'UniNE.

Avantages du prélèvement automatique d'une contribution à la durabilité 

  • Réduit l'attractivité des déplacements en avion (effet dissuasif)
  • Non-discriminatoire (tout le monde est concerné)
  • Simple à mettre en œuvre administrativement
  • Utilisation des fonds transparente
  • Promotion des projets axés sur le développement durable