Fermer

Programme

Les trois dimensions du projet : création théâtrale, recherche et autour du spectacle

Le projet de théâtre de la connaissance, édition 2019, entend contribuer à l'effort créatif et citoyen sur le rôle de l'agricutlure dans notre société. Plus spécifiquement, il entend développer une discussion autour de la figure du paysan et de son image. Pour ce faire, il a articulé un projet de création théâtrale, des travaux de recherche universitaire et des événements et débats publics. Il s'est concrétisé par une série d’événements ayant lieu à l’automne 2019 sur terre neuchâteloise.

 

Création théâtrale : Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement ?

2 et 3 octobre 2019
TPR, Beausite, La Chaux-de-Fonds

La pièce d’Isabelle-Loyse Gremaud « Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement ?» relève du théâtre-documentaire. Elle a été conçue sur la base d’entretiens avec des agriculteurs de Suisse romande qui nous parlent de leur métier, de leur quotidien, de leurs aspirations et du regard que posent « le citadin » sur leur profession. Elle a été créée par Isabelle-Loyse Gremaud au théâtre Nuithonie (Fribourg) en mars 2019. A cette occasion un premier débat public sera lancé par l’organisation d’une table-ronde autour du propos de la pièce.

En savoir plus

 

Recherche

L’apport de la recherche universitaire s’est fait dès les premières étapes de création de la pièce, par l’intégration au projet de Jérémie Forney, professeur assistant à l’Institut d’ethnologie de l’Université de Neuchâtel et spécialiste du monde agricole. L’ethnologue a encadré le processus de collecte des entretiens et nourri la réflexion générale. Il a participé également à l’organisation des premiers débats fribourgeois. Dans un deuxième temps, et dans le cadre d’un cours donné à l’Université, un groupe d’étudiant-e-s s’est attaché à documenter, analyser et nourrir le processus de débat amorcé par la pièce lors de sa création en terres fribourgeoises. Il a redonné la parole aux agriculteurs ayant participé au projet et a questionné le public. C’est ainsi un dialogue polyphonique qui s'est construit en va et vient entre témoignages, création artistique, contre-éclairage et réponses du public.

 

Autour du spectacle

2 et 3 octobre 2019
TPR, salle Beausite, La Chaux-de-Fonds

Le Théâtre de la connaissance imagine plusieurs interventions autour du spectacle permettant de se questionner et de porter un regard neuf sur l’agriculture d’aujourd’hui

Table ronde

 Chacune des deux représentations sera suivie d’une table ronde, autour de deux thèmes différents :

  • « Mettre en scène l’agriculture : entre vécu et symbole » avec Isabelle- Loyse Gremaud, Stéphane Goël (réalisateur) et Grégoire Mayor (codirecteur MEN)
  • « Quelle agriculture pour demain ? » avec plusieurs intervenant.e.s lié.e.s aux questions agricoles dans la région

 

Exposition

Deux expositions animeront le foyer du théâtre à cette occasion :

  • Le travail photographique de Jean-Paul Guinnard intitulé « BORNES »
  • « Regards croisés sur l’agriculture d’aujourd’hui et de demain », exposition imaginée par cinq étudiant-e-s de l’Institut d’ethnologie.

 

Recherche anthropologique

D’autres étudiant-e-s ayant assisté au spectacle au printemps 2019 proposent une recherche anthropologique sous forme de « réponse(s) » au spectacle.

 

Marché de l'information

Un « marché de l’information », en dialogue avec Bio Neuchâtel et la Chambre d’agriculture (CNAV) visera à donner des pistes au public sur les différentes alternatives offertes pour une relation différente à l’agriculture dans le canton.

Contact

Université de Neuchâtel
Jérémie Forney
Institut d’ethnologie
Pierre-à-Mazel 7
2000 Neuchâtel
jeremie.forney@unine.ch
079 299 01 17

 

Production d’Avril
Isabelle-Loyse Gremaud
Ch. de Bonlieu 8
1700 Fribourg
contact@davril.ch
026 323 16 81