Fermer

Valérie Wyssbrod

Valérie Wyssbrod est chargée d’enseignement à l’Université de Neuchâtel. Elle enseigne le cours « Introduction to the Law of Biodiversity Conservation » aux étudiants de biologie et de droit. Elle est également chercheuse invitée à la Chaire de droit international public à la Faculté de droit de l’Université de Lausanne. Valérie travaille actuellement sur des questions de droit international de l’environnement. Ses principaux sujets de recherches couvrent le droit de l’environnement, le droit de la mer, le droit des biotechnologies, la gouvernance internationale et le droit international public. Elle est la lauréate du Prix d’excellence Nexans 2020. Précédemment, Valérie était responsable du « Séminaire intensif » (2020) et a enseigné le cours « Biotechnologies et environnement juridique des sciences de la vie » (2020). Elle a travaillé comme Postdoctorante au « Stockholm Environmental Law and Policy Centre » à l’Université de Stockholm en Suède (2018-2019) sur son propre projet « les aires protégées et le développement durable » grâce au soutien du Fonds National Suisse de la recherche (Early PostdocMobility). Elle a obtenu un doctorat en droit (summa cum laude 2017) de l’Université de Neuchâtel (sujet de thèse : L’exploitation des ressources génétiques marines hors juridiction nationale). Elle a été chercheuse à l’Université de Colombie-Britannique (UBC) à Vancouver, Canada (2014), et à la Queen Mary University of London (QMUL) au Royaume-Uni (2014-2015) grâce à une bourse du Fonds National Suisse de la Recherche  (DocMobility). Elle a également travaillé comme assistante à l’enseignement et à la recherche à la Chaire de droit de l’innovation et à l’Institut du droit de la santé à l’Université de Neuchâtel (2010-2015). Valérie a fait ses études à Neuchâtel, à Heidelberg en Allemagne et à Newcastle en Australie. Elle a obtenu deux masters, l’un en droit (2009), l’autre en sciences humaines et sociales (journalisme et communication/ sociologie/ psychologie)(2005).