A la une :

Les enjeux du numériques dans l’enseignement des langues

Enseigner les langues avec le numérique

Le 12 février 2020. La «révolution digitale» a provoqué un bouleversement profond dans nos sociétés, touchant aussi bien la vie privée que professionnelle. Les domaines de l’enseignement et de l’apprentissage n’y ont pas échappé. Quels sont les enjeux des Technologies de l’information et de la communication (TIC) en classe de langues ? Comment répondre en tant qu’enseignant-e à cette «révolution» ? Pour en débattre, l’Université de Neuchâtel a invité Thierry Soubrié, Maître de conférences en sciences du langage à l’Université Grenoble Alpes, à s’exprimer dans le cadre d’une conférence publique. Intitulée Enseigner les langues avec le numérique : une question de point de vue, sa présentation a lieu mercredi 12 février 2020, de 18 à 19h, au Bâtiment principal de l’UniNE, Av. du 1er-Mars 26. En savoir plus

  • 11fev2020_moustique_malaria185.jpg

    A faibles doses, un insecticide renforce le moustique de la malaria

    Le 12 février 2020. Des larves de moustiques se développant dans de l’eau polluée par une faible concentration de perméthrine, un insecticide très répandu, voient leur système immunitaire renforcé. Et au lieu d’être affaiblis, les moustiques deviennent également plus résistants aux insecticides une fois adultes. Mais les effets nets de ce constat sur la transmission du paludisme à l’homme demeurent encore difficiles à évaluer, nuance le biologiste Gaël Hauser, qui rapporte ces observations dans sa thèse de doctorat soutenue vendredi 7 février à l’Université de Neuchâtel.

  • 20janv2020_plantes185.jpg

    Plantes et climat : des problèmes en altitude

    Le 20 janvier 2020. Le réchauffement climatique permet la germination et la croissance de certaines plantes à plus haute altitude. Mais les microorganismes du sol habituellement associés à ces espèces végétales ne se retrouvent pas forcément dans la nouvelle niche écologique. Une thèse de doctorat de l’Université de Neuchâtel que soutiendra le 23 janvier prochain Ludovico Formenti a mis en évidence ce phénomène qui pourrait présenter des conséquences négatives à long terme pour la vigueur des plantes.