Fermer
Alpes sans texte 2.jpeg

Dans le Jura

Les conférences à Porrentruy

Collège Thurmann

Sous Bellevue 15
2900 Porrentruy

Mercredi, de 14h00 à 15h45

Responsable d’antenne
Jean-Claude Adatte ; adattejc@bluewin.ch ;
032 466 59 28

Secrétariat
universite.u3a@unine.ch ; tél. 032 718 11 60

Coronavirus-3.jpg

Saison 2020-2021

 

Le programme complet en pdf


 

Porrentruy

Mercredi 4 novembre 2020, de 14h00 à 15h45

Étienne Piguet, professeur à l’Université de Neuchâtel
Loïc Brüning, assistant-doctorant à l’Université de Neuchâtel

Changements climatiques au Sahel : vers des déplacements massifs de populations ?

À l’horizon de quelques décennies, les changements climatiques pourraient mettre en péril de nombreuses populations et les pousser à l’exil. Le Sahel est souvent considéré comme particulièrement menacé. Des millions de réfugiés du climat vont-ils tenter de gagner l’Europe ? Dans cet exposé, nous ferons la part des choses entre inquiétudes justifiées et fantasmes. Nous présenterons un état des lieux des perspectives climatiques au Sahel et des risques de déplacements de populations en nous basant sur la littérature scientifique récente. Dans un deuxième temps, nous prendrons la mesure des enjeux de déplacements déjà bien réels de la région de Saint-Louis du Sénégal où l’Institut de géographie mène des recherches avec des partenaires locaux.


 

Porrentruy

Mercredi 18 novembre 2020, de 14h00 à 15h45

Gilbert Greub, professeur à l’Université de Lausanne, directeur de l’Institut de Microbiologie du CHUV

Les microbes : amis, ennemis et pathogènes émergeants

Microbes, germes, virus, bactéries, parasites, … De quoi parle-t-on ? Est-ce pertinent de distinguer ces mots ? La découverte de nouveaux microbes dangereux pour la santé et mal connus du grand public et du personnel de santé a souvent lieu lors d’épidémies. Leurs divers modes de transmission – au contact d’animaux, à la suite de piqûres d’insectes, par l’ingestion d’aliments souillés ou par les systèmes de climatisation ou d’humidification – sont souvent moins connus et plus difficiles à détecter et à maîtriser que pour d’autres microbes (tel le virus de la grippe ou le staphylocoque doré) qui se transmettent de personne à personne. Les microbes sont-ils pour autant tous nos ennemis ? Quelle place occupent-ils dans notre mode de vie moderne et mondialisée ? Quels défis posent-ils à la science et aux chercheurs ? Ce sont là quelques-unes des pistes qu’abordera cette conférence largement illustrée.


 

Porrentruy

Mercredi 25 novembre 2020, de 14h00 à 15h45

Stuart Patterson, ténor, professeur de chant à la Haute école de musique de Genève/Neuchâtel
Étienne Anker, ténor, étudiant à la Haute école de musique de Genève/Neuchâtel

Chanteur lyrique : esclave de la partition ou interprète libre ?

Si la critique se met d’accord pour dire que l’interprétation de tel morceau lyrique a été réussie, certains attribueront son succès au compositeur de génie, au service de la voix humaine, un cadeau pour les cordes vocales, sans mentionner l’interprète ; d’autres diront qu’il est dû à un interprète de génie, au service du compositeur, un cadeau pour l’art lyrique. Après une carrière de 40 ans à naviguer entre ces deux pôles, Stuart Patterson planche sur des questions qui pourront éclaircir la voie (sans jeu de mots) : jusqu’où l’interprète peut-il raisonnablement s’emparer d’une partition, se la procurer, s’y investir, voire la réécrire dans sa « défense » de l’œuvre ?


 

Porrentruy

Mercredi 2 décembre 2020, de 14h00 à 15h45

Nicolas Vernot, docteur de l’École pratique des Hautes Études (Paris), secrétaire général de l’Académie internationale d’Héraldique

Le cœur et ses images : histoire symbolique (et palpitante) d’un organe pas comme les autres

Qui n’a jamais dessiné de cœur ? Le motif – ou signe – du cœur est probablement un des plus répandus aujourd’hui à l’échelle de la planète. Pourtant, et contrairement à ce qui est encore trop souvent affirmé, la figuration du cœur et la symbolique qui lui est liée ne sont ni naturelles, ni universelles. Faire du cœur le siège des sentiments, et notamment de l’amour et de la foi, est en réalité une construction culturelle élaborée au fil des siècles. Événement majeur de l’histoire culturelle occidentale, la diffusion du motif appelé « cœur » connaît une promotion sans précédent à compter de la fin du Moyen Âge. Jusqu’alors demeuré plutôt secondaire, l’organe voit alors ses représentations se multiplier, à tel point qu’au XVIIIe siècle, le cœur s’est imposé partout, et notamment dans l’art dit populaire : renversé, dédoublé, marqué, percé, vidé, pénétré, empli, fleuri, enflammé, grillé, sanctifié… quel organe peut se prévaloir d’autant de mises en scène ?

Pour comprendre ce succès, il convient de rassembler les images cordiales tant profanes que sacrées, tant urbaines que rurales, et de les éclairer à l’aide de méthodes relevant aussi bien de l’histoire que de la sémiologie ou de l’ethnologie. Coudre un cœur sur son vêtement, l’arborer sur ses armoiries, le graver sur un tronc, l’offrir sur une bague ou l’apposer sur sa porte, voilà autant de gestes qui conduisent à nous interroger sur le rôle du signe dans les sociétés d’hier et d’aujourd’hui. Qu’on en mange ou qu’on le prie, le cœur est, à n’en pas douter, un symbole à nul autre pareil…


 

Porrentruy

Mercredi 16 décembre 2020, de 14h00 à 15h45

Loris Petris, professeur à l’Université de Neuchâtel

Folie du monde, sagesse de la folie : Érasme, maître du paradoxe

L’aisance avec laquelle l’auteur de l’Éloge de la folie (1511) joue avec les codes pour les retourner contre eux-mêmes traduit non une légèreté de débutant mais le savoir et la sagesse de qui comprend et maîtrise en profondeur la religion, la philosophie et la philologie. Helléniste, éditeur du Nouveau Testament (1516) et auteur du best-seller que sont les Adages (1500-1536), Érasme (1469-1536) est plongé autant dans les textes d’une Antiquité redécouverte que dans les soubresauts d’une Renaissance qui fonde la modernité. Attaqué par l’Église comme par Luther, le maître de Rotterdam pose les fondements du pacifisme, de la douceur dans l’éducation et d’un humanisme exigeant, ouvrant ainsi la voie à Marguerite de Navarre, Rabelais et Montaigne.


 

Neuchâtel

Vendredi 18 décembre 2020, à 14h15                                    lieu à confirmer

FÊTE DE NOËL, ouverte aux membres de toutes les antennes

La fête de Noël permet aux membres de toutes les antennes de se retrouver pour passer un moment festif et convivial, à savourer les petits plaisirs et souvenirs de l’existence. Nous vous réservons une formule pleine de surprises et de douceur(s). Un rendez-vous qui marie culture, intelligence et chaleur humaine.


 

Porrentruy

Mercredi 6 janvier 2021, de 14h00 à 15h45

André Kuhn, professeur à l’Université de Neuchâtel

Quels sont les profils types des auteurs et des victimes d’infractions ?

À la question de savoir quel est le profil type de l’auteur d’une infraction, on entend souvent répondre qu’il s’agit d’un jeune et/ou d’un étranger. Certains y ajouteront le sexe masculin et le niveau socioéconomique. Cette conférence tentera de mettre ces hypothèses à l’épreuve de la réalité et montrera que certains de ces facteurs influencent effectivement la criminalité alors que d’autres pas du tout.

Une fois le profil type de l’auteur établi, nous en ferons de même pour celui de la victime, dont on dit aussi volontiers qu’il s’agit d’une femme d’un certain âge ou d’un jeune homme, alors que la réalité est tout autre.


 

Porrentruy

Mercredi 20 janvier 2021, de 14h00 à 15h45

Robert Kopp, professeur émérite de l'Université de Bâle

Ramuz/Stravinsky : L’Histoire du soldat, du folklore russe à l’avant-garde européenne

Comme d’autres artistes russes, Igor Stravinsky, au moment de la Révolution d’octobre, s’est réfugié en Suisse, où il fait la connaissance de Ramuz grâce au chef d’orchestre Ernest Ansermet. Trois œuvres naissent de cette rencontre : Renard, Les Noces, L’Histoire du soldat, qui toutes s’inspirent de contes populaires russes. L’Histoire du soldat, qui met en scène le pacte avec le diable que Ramuz avait déjà utilisé dans Le Règne de l’esprit malin, fut « lue, jouée et dansée » le 28 septembre 1918 au Théâtre municipal de Lausanne, mais la tournée qui était prévue a dû être annulée à cause de la grippe espagnole. Elle ne fut reprise qu’en 1923. Elle ne cesse depuis de séduire tous les grands chefs d’orchestre et metteurs en scène, car il s’agit d’une œuvre clef aussi bien pour l’écrivain que pour le compositeur.


 

Porrentruy

Mercredi 3 février 2021, de 14h00 à 15h45

Charlotte Bellot, diplômée de master de l’Université de Neuchâtel

Sur la route des Caraïbes : le grand périple des baleines à bosse

La baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) est une espèce emblématique célèbre pour ses sauts en surface et ses chants mélodieux en période de reproduction. Ce mammifère marin est étudié par les scientifiques du monde entier qui, ensemble, tentent de comprendre les mystères qui l’entourent. Cette espèce est notamment connue pour entreprendre parmi les plus longues migrations du règne animal. Dans une suite logique d’étapes clés dans la vie des baleines, nous naviguerons ensemble vers les eaux chaudes des Caraïbes : alimentation, migration, reproduction, communication sont autant de sujets qui seront abordés durant cette conférence afin que vous puissiez découvrir un animal hors-norme.


 

Porrentruy

Mercredi 17 février 2021, de 14h00 à 15h45

René Spalinger, chef d’orchestre et conférencier

Bedřich Smetana et la « Moldau » : Être un musicien tchèque au XIXe siècle

La forme du « poème symphonique », création unique du siècle romantique, s’impose partout en Europe comme une expression très libre face à la forme de la symphonie et surtout plus propre à véhiculer une idée extramusicale. La « Moldau » (Vltava) est le plus célèbre des six poèmes symphoniques de Smetana (1824-1884), l’ensemble est intitulé « Ma Patrie » (Mἀ Vlast) (1874-1879), œuvre tout à la gloire de la Bohème. Avec « Ma Patrie », il devint le musicien national ! Avec quelques autres exemples, nous découvrirons son parcours.


 

Porrentruy

Mercredi 24 février 2021, de 14h00 à 15h45

Philippe Terrier, professeur émérite de l’Université de Neuchâtel

« De deux choses lune, l’autre c’est le soleil » (J. Prévert) : Humour et jeux de mots dans la poésie française du XXe siècle

Si au XXe siècle la majorité des poètes français continuent de considérer le langage comme sacré et digne de respect, étant en quelque sorte le reflet du Verbe par lequel Dieu a créé le monde, d’autres le conçoivent comme un simple matériau avec lequel on peut s’amuser – parfois jusqu’à le désintégrer – en se livrant à toutes sortes de jeux et d’artifices. De Max Jacob à Francis Ponge, de Tristan Tzara à Jean Tardieu en passant par les Surréalistes, Henri Michaux, Jacques Prévert, Raymond Queneau ou Georges Perec, ils sont nombreux à emprunter cette voie comme on le verra en parcourant un choix de textes à l’humour parfois grinçant.


 

Porrentruy

Mercredi 17 mars 2021, de 14h00 à 15h45

Livia Lüthi, assistante-doctorante à l’Université de Neuchâtel

« Comme disait ma grand-mère – et je crois bien qu’elle était un peu sorcière » : Savoirs et secrets féminins dans la médecine d’autrefois

Anciens recueils, grimoires et morceaux choisis de la littérature nous servent des recettes à déguster comme à psalmodier. Ainsi, les Observations de la sage-femme Louise Bourgeois (1563-1636) délivrent de précieux conseils quant à la mise au monde. Potions, prières et gestuelle, apprises au chevet des parturientes, témoignent d’un héritage séculaire sûr et éprouvé. N’en déplaise aux docteurs d’alors qui assistent à l’arrivée, sur la scène médicale, d’une femme plus douée qu’ils ne l’estimaient. 

Au croisement de la littérature et des études genre, notre intervention s’intéressera aux savoirs féminins et aux relations de pouvoir entre soignant·e·s, au début de l’obstétrique moderne.


 

Porrentruy

Mercredi 24 mars 2021, de 14h00 à 15h45

Patrick Crispini, chef d’orchestre, compositeur et pédagogue

Sur les pas d’Orphée : sons, couleurs, oiseaux…

Le mythe d’Orphée, sujet omniprésent dans les arts, a inspiré de nombreux créateurs... À travers les millénaires, la figure du héros antique, de l’amoureux tragique, du poète divin, a connu de constantes métamorphoses, porteuses d’innombrables lectures esthétiques, philosophiques ou psychanalytiques. Le symbolisme et la mystique qui entourent son chant procurent des résonances inspiratrices qui, aujourd’hui encore, trouvent des échos dans le monde de la création contemporaine. En abordant la triple complémentarité sons, couleurs oiseaux, à travers diverses formes artistiques (musique, littérature, arts plastiques, cinéma), Patrick Crispini propose un voyage sensible et original, afin que la lyre d’Orphée continue à vibrer en chacun·e de nous…


 

Neuchâtel

Vendredi 26 mars 2021, de 14h00 à 16h00                           salle à confirmer

DICTÉE TOUS ÂGES, ouverte à chacun·e !

Dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie

Venez tester vos compétences en orthographe, dans un esprit ludique et curieux ! La dictée tous âges, qui attire chaque année plus d’une centaine de participant·e·s, s’adresse non seulement aux retraité·e·s, mais aussi aux lycéen·ne·s, aux enseignant·e·s et au grand public. Des prix seront décernés. Bienvenue à toutes et à tous !


 

Actualités & Informations importantes

Coronavirus-3.jpg

Programme 2020-2021

Coverture_1_2020-2021 petite.jpg