Fermer

Au Val-de-Travers

Les conférences à Fleurier

Collège du Val-de-Travers
Place Longereuse
2114 Fleurier

Ascenseur à disposition

Mercredi de 14h30-16h15

Saison 2017-2018

Programme 2017-2018

Programme complet en version pdf

Fleurier

Mercredi 13 décembre 2017, de 14h30 à 16h15

Pilar Junier, professeure, et Saskia Bindschedler, maître assistante, à l’Université de Neuchâtel

LA LOGISTIQUE DU SOL : AUTOROUTES FONGIQUES ET TRANSPORT DE BACTÉRIES

Les bactéries et les champignons sont les principaux acteurs biologiques dans les sols. Or, l’absence d’eau limite fortement la dispersion des bactéries. Les champignons résolvent ce problème en offrant aux bactéries un moyen de transport via des « autoroutes fongiques ». Cette forme d’association originale entre bactéries et champignons, récemment découverte, apparaît comme fondamentale pour comprendre le fonctionnement des sols.


 

Neuchâtel

Mardi 19 décembre 2017, à 14h15, Aula des Jeunes-Rives

FÊTE DE NOËL, ouverte aux membres de toutes les antennes

La fête de Noël permet à tous nos membres de passer un moment agréable et convivial, à savourer les petits plaisirs et souvenirs de l’existence. Nous vous réservons une formule pleine de poésie, de musique et de douceur(s). Un rendez-vous qui marie culture, intelligence et chaleur humaine.


 

Fleurier

Mercredi 10 janvier 2018, de 14h30 à 16h15

Grégoire Oguey, archiviste à l’état de Neuchâtel et historien

DES RUINES D’AVENCHES AU MONASTÈRE DE CERLIER : LES PREMIERS ARCHÉOLOGUES « ROMANDS » A LA RENAISSANCE

Dès la fin du XVe siècle, des ecclésiastiques et des érudits se sont intéressés aux vestiges matériels en Suisse romande. On les voit ainsi s’émerveillant devant les ruines d’Avenches, fouillant le sol d’un monastère ou relevant des inscriptions anciennes. Grâce à leurs découvertes, qui élargissent le champ des sources à disposition, ils réécrivent l’histoire de leur région. Nous verrons que l’intérêt « archéologique » de ces hommes pour le passé ne tombe pas de nulle part, mais qu’il est la conséquence directe de la diffusion d’une nouvelle culture humaniste, d’inspiration essentiellement italienne.


 

Fleurier

Mercredi 17 janvier 2018, de 14h30 à 16h15

Vincent Adatte, co-directeur de La Lanterne Magique et de Passion Cinéma, critique de cinéma

UN FUSILIER, UNE SALAMANDRE ET UNE COURGETTE : A LA RENCONTRE DU CINÉMA SUISSE

Quand il s’agit de cinéma suisse, il s’en trouve toujours quelques-uns pour paraphraser le fameux mot d’esprit de l’artiste Ben et affirmer que le cinéma suisse n’existe pas. Bien sûr, il n’en est rien, mais la provocation a ceci d’utile qu’elle fait réfléchir.

Multiple, critique, poétique, conservateur, avant-gardiste, polémique, populaire, sous-estimé, célébré, le cinéma suisse a une histoire qui vaut la peine d’être mille fois racontée ! Emaillée de nombreux extraits de films d’hier et d’aujourd’hui, sa restitution ne manquera pas de surprendre, avec une ère muette méconnue, un cinéma d’état voué à la défense spirituelle du pays, une Nouvelle Vague frondeuse, une veine documentaire admirée bien au-delà des frontières, une courgette césarisée, et tant de choses encore.

Le cinéma suisse existe bel et bien et nous allons même le rencontrer !


 

Fleurier

Mercredi 24 janvier 2018, de 14h30 à 16h15

Pierre-Henri Béguin, ancien professeur au Lycée Denis-de-Rougemont à Neuchâtel

GEORGE SAND, UNE GRANDE FEMME NÉCESSAIRE…

Quand George Sand reçoit la visite d’Eugène Delacroix, elle perce aussitôt le toit de sa maison, installe une verrière, aménage un atelier – et la visite du grand peintre dure six mois… George Sand est tout entière résumée dans cette anecdote : inspiratrice de presque tous les grands artistes du XIXe siècle, elle ne met aucune limite à sa générosité. Flaubert, Dumas, Balzac, Liszt, Musset, Chopin l’ont côtoyée et admirée. Engagée pour la reconnaissance des Droits de la Femme, elle a été une des premières voix vraiment féminines dans le monde des Lettres. Romancière géniale, elle a laissé, avec Consuelo, un des plus remarquables romans romantiques. Victor Hugo l’affirmait : George Sand a été « une grande femme nécessaire »

Fleurier

Mercredi 31 janvier 2018, de 14h30 à 16h15

Fabien Langenegger, archéologue, responsable du Laboratoire de dendrochronologie de Neuchâtel (Laténium)

LA MÉMOIRE DES ARBRES ÉCLAIRE NOTRE VISION DU PASSÉ

La dendrochronologie est l’étude du temps par les arbres. C’est une méthode de datation absolue, utile pour l’étude de thématiques très diverses liées à l’homme et à son environnement. Découverte à la fin du 19e siècle, cette science est basée sur l’analyse des cernes de croissance des arbres, en s’attachant essentiellement à la mesure de leur largeur, à leur description et à leur ordonnancement dans le temps. Basé dans les locaux du Laténium, Musée cantonal d'archéologie, le Laboratoire de dendrochronologie de Neuchâtel a été fondé en 1973.  Dès l’origine, ses recherches se sont concentrées tant sur la datation et la compréhension des vestiges en bois issus des villages lacustres préhistoriques que sur l'archéologie du bâti.


 

Fleurier

Mercredi 7 février 2018, de 14h30 à 16h15

Jérémie Forney, professeur à l’Université de Neuchâtel

L’ENVIRONNEMENT DANS NOS ASSIETTES ? PRODUCTION ALIMENTAIRE ET MULTIPLICITÉ DES APPROCHES ENVIRONNEMENTALES

La question environnementale s’invite de plus en plus dans le débat sur l’avenir de l’alimentation humaine. Les états « écologisent » leurs politiques agricoles ; dans les étalages des supermarchés, les labels environnementaux fleurissent. Des pratiques de gouvernance fort différentes ont ainsi vu le jour dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation. Elles reposent sur des logiques multiples et hybrides qui transforment les rapports entre les acteurs de nos systèmes alimentaires. Cet exposé s’attachera à décrire et analyser d’un point de vue socio-anthropologique cette évolution en suivant trois étapes : 1. Le rapport, souvent problématique, qui se construit entre alimentation et environnement ; 2. Trois dimensions essentielles à la transformation de ce rapport (alimentation, savoirs, autonomie) ; 3. Trois approches environnementales liées à trois types d’acteurs différents (Etat, commerce, société civile).


 

Fleurier

Mercredi 14 février 2018, de 14h30 à 16h15

Didier Patel, professeur émérite du Conservatoire de Bourg-en-Bresse

DIMITRI CHOSTAKOVITCH : UN MUSICIEN SOUS LA DICTATURE.
2E PARTIE (1945-1971).

L’URSS sort de la guerre saignée à blanc ; les artistes comme le peuple rêvent d’un répit. Il n’en sera rien. Staline secondé par le fidèle Jdanov organise la remise au pas du monde artistique.

Avec d’autres, Chostakovitch est cloué au pilori, humilié, et condamné à une autocritique publique par un régime pour lequel il n’est désormais qu’un instrument de propagande voué à la plus grande docilité. Les œuvres qui vont suivre portent la marque de cette tragédie intérieure et du jeu complexe de ses relations avec le pouvoir. Contraint aux concessions, souvent incompris, il réussira pourtant à s’imposer comme un des grands musiciens du XXe siècle. Son œuvre poignante est un défi à la barbarie, elle porte les souffrances et les rêves d’un peuple martyrisé par l’Histoire ; elle est profondément russe et universelle.


 

Fleurier

Mercredi 21 février 2018, de 14h30 à 16h15

Raphaël Krajka, pianiste et théoricien

LES POÈTES DE LA CHANSON FRANÇAISE

Tout le monde connaît (ou croit connaître) la chanson française, mais lorsqu’il s’agit d’en donner une définition, d’en retracer l’histoire, ou ne serait-ce que d’en définir l’origine, les réponses se font rares. C’est qu’en réalité, les styles et les genres musicaux ont des frontières poreuses et les domaines sont plus ou moins étendus suivant les définitions retenues. Nous concentrerons ici nos efforts sur la chanson française du XXe et XXIe siècle, regarderons l’héritage et l’influence des poètes du XIXe siècle (comme Verlaine et Rimbaud), analyserons et écouterons des extraits de chansons écrites par des auteurs tels que Barbara, Aznavour, Ferré, Gainsbourg ou encore Grand Corps Malade.


 

Fleurier

Mercredi 7 mars 2018, de 14h30 à 16h15

Nicolas Wyrsch, chargé de cours à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Microcity

RÔLE DE L'ÉNERGIE PHOTOVOLTAÏQUE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE

Le but de la transition énergétique est de remplacer les sources d’énergie fossile par des énergies renouvelables. Malgré le fait que la Suisse ne soit pas un pays très ensoleillé, on attend que l’énergie solaire, et le photovoltaïque en particulier, joue un rôle important pour satisfaire nos besoins en énergie.

Après une introduction sur la technologie et les systèmes photovoltaïques, cette conférence va montrer le potentiel de l’énergie photovoltaïque dans l’approvisionnement en énergie de la Suisse et discuter des enjeux et challenges que pose un déploiement massif de cette technologie. Cette dernière devrait devenir une des sources principales de notre approvisionnement d’ici 2050 en s’intégrant de manière harmonieuse dans notre environnement. 


 

Fleurier

Mercredi 14 mars 2018, de 14h30 à 16h15

Pierre Willimann, cadre bancaire retraité et fondateur de l’ONG Pestalozzi Guatemala

UN PEUPLE MYSTÉRIEUX LES MAYAS

Voici les sept mystères que je compte révéler à un auditoire composé de gens de ma génération, encore avide de se renseigner sur des sujets qui ne leur sont pas familiers :
-Pourquoi la fin du monde n’a-t-elle pas eu lieu le 21 décembre 2012 ?
-Deux mystères en un
-Vingt calendriers
-Mathématiques avec l’alphabet morse
-Plus c’est haut, plus c’est beau
-A quel dieu se vouer ?
-Tout a une fin. Et pourquoi ?


 

Fleurier

Mercredi 21 mars 2018, de 14h30 à 16h15

Adrien Wyssbrod, doctorant à l’Université de Neuchâtel

GOUVERNER OU RÉGNER, LES RELATIONS ENTRE BERLIN ET LA PRINCIPAUTÉ DE NEUCHÂTEL AU XVIIIE SIÈCLE

En 1707, Frédéric Ier, alors roi de Prusse, obtient la succession de la Principauté de Neuchâtel, qu'il possèdera à titre personnel. Comment ce souverain et ses descendants vont-ils administrer une Principauté distante de mille kilomètres et séparée par des États étrangers ? Résidants à Berlin, ils donnent leurs ordres au moyen de lettres, s'appuyant sur un gouverneur et les autorités locales. Cette gestion à distance, sous un régime d'union personnelle, pose de nombreuses interrogations. Quel cadre institutionnel faut-il donner à un tel État ? Le souverain est-il en mesure d'imposer son autorité ? Quelle part prend-il dans la gestion de la Principauté et laquelle abandonne-t-il aux autorités locales ? En somme, ces monarques gouvernent-ils Neuchâtel, ou ne font-ils que régner ?


 

Fleurier

Mercredi 28 mars 2018, de 14h30 à 16h15

Cecilia Griener Hurley, chargée d’enseignement à l’Université de Neuchâtel

LA LECTURE PUBLIQUE AU 18E SIÈCLE : L’EXEMPLE DE LA BIBLIOTHÈQUE DES PASTEURS

Fondée aux alentours de 1538, la Bibliothèque des Pasteurs accrut ses collections au cours des siècles. L’histoire de sa fondation reste dans l’ombre, mais la bibliothèque offre aux historiens une riche mine d’informations sur l’histoire des sciences, sur celle de la lecture, et sur la sociabilité scientifique. Sa destinée, durant la première moitié du XVIIIe siècle, est relativement bien connue grâce à quelques travaux récents et nous permet de comprendre comment elle se plaçait au service non seulement de l’Eglise neuchâteloise, mais aussi de tout le public neuchâtelois. L’histoire de cette institution, dûment contextualisée à l’aide d’exemples nationaux et internationaux, permettra de mieux saisir la nature d’un centre important de connaissance sur la théologie, sur les autres savoirs, mais aussi sur une collection qui s’orienta très tôt vers les besoins d’une communauté urbaine.


 

Actualités & Informations importantes

Panneau-ATTENTIONpetit.jpg La dictée tous âges aura lieu le
vendredi 16 mars 2018, de 14h00 à 16h00, Aula des Jeunes-Rives
(et non pas le vendredi 23 mars comme annoncé dans le programme imprimé)