Fermer

À Bienne

Les conférences à l'Université des aînés de Bienne

Collège du Marché-Neuf *
Aula, 2e étage avec ascenseur  
Rue de la Loge 2   
2502 Bienne

Ecole primaire de la Poste, Mâche **
Aula, rez-de-chaussée
Rue de la Poste 23 
2504 Bienne

Mercredi, de 14h15-16h00

 Les noms des collèges sont abrégés dans le programme comme suit:

*     Marché-Neuf
**   Poste

Saison 2017-2018 

Programme 2017-2018

Programme complet en version pdf

Bienne

Mercredi 13 décembre 2017, de 14h15 à 16h00, Poste

FÊTE DE NOËL


 

Neuchâtel

Mardi 19 décembre 2017, à 14h15, Aula des Jeunes-Rives

FÊTE DE NOËL, ouverte aux membres de toutes les antennes

La fête de Noël permet à tous nos membres de passer un moment agréable et convivial, à savourer les petits plaisirs et souvenirs de l’existence. Nous vous réservons une formule pleine de poésie, de musique et de douceur(s). Un rendez-vous qui marie culture, intelligence et chaleur humaine.


 

Bienne

Mercredi 10 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, Marché-Neuf

Jérémie Forney, professeur à l’Université de Neuchâtel

L’ENVIRONNEMENT DANS NOS ASSIETTES ? PRODUCTION ALIMENTAIRE ET MULTIPLICITÉ DES APPROCHES ENVIRONNEMENTALES

La question environnementale s’invite de plus en plus dans le débat sur l’avenir de l’alimentation humaine. Les états « écologisent » leurs politiques agricoles ; dans les étalages des supermarchés, les labels environnementaux fleurissent. Des pratiques de gouvernance fort différentes ont ainsi vu le jour dans le domaine de l’agriculture et de l’alimentation. Elles reposent sur des logiques multiples et hybrides qui transforment les rapports entre les acteurs de nos systèmes alimentaires. Cet exposé s’attachera à décrire et analyser d’un point de vue socio-anthropologique cette évolution en suivant trois étapes : 1. Le rapport, souvent problématique, qui se construit entre alimentation et environnement ; 2. Trois dimensions essentielles à la transformation de ce rapport (alimentation, savoirs, autonomie) ; 3. Trois approches environnementales liées à trois types d’acteurs différents (Etat, commerce, société civile).


 

Bienne

Mercredi 17 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, Poste

Grégoire Oguey, archiviste à l’état de Neuchâtel et historien

DES RUINES D’AVENCHES AU MONASTÈRE DE CERLIER : LES PREMIERS ARCHÉOLOGUES « ROMANDS » À LA RENAISSANCE

Dès la fin du XVe siècle, des ecclésiastiques et des érudits se sont intéressés aux vestiges matériels en Suisse romande. On les voit ainsi s’émerveillant devant les ruines d’Avenches, fouillant le sol d’un monastère ou relevant des inscriptions anciennes. Grâce à leurs découvertes, qui élargissent le champ des sources à disposition, ils réécrivent l’histoire de leur région. Nous verrons que l’intérêt « archéologique » de ces hommes pour le passé ne tombe pas de nulle part, mais qu’il est la conséquence directe de la diffusion d’une nouvelle culture humaniste, d’inspiration essentiellement italienne.


 

Bienne

Mercredi 24 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, Marché-Neuf

Pilar Junier, professeure, et Saskia Bindschedler, maître assistante, à l’Université de Neuchâtel

LA LOGISTIQUE DU SOL : AUTOROUTES FONGIQUES ET TRANSPORT DE BACTÉRIES

Les bactéries et les champignons sont les principaux acteurs biologiques dans les sols. Or, l’absence d’eau limite fortement la dispersion des bactéries. Les champignons résolvent ce problème en offrant aux bactéries un moyen de transport via des « autoroutes fongiques ». Cette forme d’association originale entre bactéries et champignons, récemment découverte, apparaît comme fondamentale pour comprendre le fonctionnement des sols.


 

Bienne

Mercredi 31 janvier 2018, de 14h15 à 16h00, Poste

Anton Näf, professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel

LA LÉGENDE DE TRISTAN ET ISEUT : LA FATALITÉ DE L’AMOUR

Une femme, deux hommes, l’époux et l’amant - voici la constellation du premier roman d’amour de la littérature européenne du 12e siècle. Un triangle amoureux compliqué et une intrigue riche en péripéties et turbulences : les amants sont épiés, dénoncés, disculpés, pris en flagrant délit, condamnés, bannis, retrouvés, séparés…. Nous suivrons la trame du récit des versions françaises (Béroul, Thomas d’Angleterre) et allemandes (Eilhart, Gottfried de Strasbourg). Omnia vincit amor, l’amour triomphe de tout : Cette devise de Virgile pourrait servir de résumé à cette histoire d’origine celtique. L’amour passionnel entre Tristan et Iseut engendre le désordre, la cachotterie, le mensonge, la souffrance… mais surtout l’euphorie. Ce roman est une illustration du pouvoir absolu, voire destructif de l’amour qui s’avère être plus fort que les lois divines et humaines, l’exil et la mort.


 

Bienne

Mercredi 7 février 2018, de 14h15 à 16h00, Marché-Neuf

Jean Claude Métraux, pédopsychiatre, chargé de cours à l’Université de Lausanne

POUR LES MIGRANTS DU SUD, LE TERME MÊME DE SANTÉ A-T-IL ENCORE UN SENS ?

Travaillant comme psychiatre depuis plus de vingt ans avec des personnes migrantes, requérants d’asile et réfugiés entre autres, j’ai eu le privilège d’en rencontrer beaucoup. Ces rencontres m’ont amené à interroger notre manière de concevoir la relation avec eux, d’imaginer d’autres manières de créer des liens. Ces rencontres ont aussi transformé ma manière de concevoir la santé. La « santé » en état de survie n’est pas la même que la « santé » en état de vie. Et, lorsque les naufragés en Méditerranée ne cessent de s’accumuler, nous devons même nous demander si la santé a encore un sens, et alors lequel. Finalement, penser la santé des migrants du Sud nous conduit à repenser notre manière de réfléchir notre propre santé. 


 

Bienne

Mercredi 21 février 2018, de 14h15 à 16h00, Poste

Didier Patel, professeur émérite du Conservatoire de Bourg-en-Bresse

DIMITRI CHOSTAKOVITCH : UN MUSICIEN SOUS LA DICTATURE.
2E PARTIE (1945-1971).

L’URSS sort de la guerre saignée à blanc ; les artistes comme le peuple rêvent d’un répit. Il n’en sera rien. Staline secondé par le fidèle Jdanov organise la remise au pas du monde artistique.

Avec d’autres, Chostakovitch est cloué au pilori, humilié, et condamné à une autocritique publique par un régime pour lequel il n’est désormais qu’un instrument de propagande voué à la plus grande docilité. Les œuvres qui vont suivre portent la marque de cette tragédie intérieure et du jeu complexe de ses relations avec le pouvoir. Contraint aux concessions, souvent incompris, il réussira pourtant à s’imposer comme un des grands musiciens du XXe siècle. Son œuvre poignante est un défi à la barbarie, elle porte les souffrances et les rêves d’un peuple martyrisé par l’Histoire ; elle est profondément russe et universelle.


 

Bienne

Mercredi 28 février 2018, de 14h15 à 16h00, Marché-Neuf

René Spalinger, chef d’orchestre et conférencier

LA MESSE EN UT MINEUR KV 427, DE MOZART OU « DE LA TERRE AU CIEL »

Cette œuvre célébrissime, est unique dans la production de Mozart : elle n’a pas l’esprit des « Missa brevis » de Salzbourg, elle n’est pas une commande et, sous bien d’autres aspects, elle demeure une énigme.

La récente découverte par Mozart du contrepoint de J.S. Bach et de G.F. Haendel, lui donne son caractère grandiose et solennel.

Ainsi dans le domaine de la musique « dite religieuse », la Messe en ut mineur symbolise, avec le Requiem, la formidable expression d’un credo puissant et universel.


 

Bienne

Mercredi 7 mars 2018, de 14h15 à 16h00, Poste

Michel Aragno, professeur honoraire de l’Université de Neuchâtel

ENTRE SULTANS ET EMPEREURS : TÉMOIGNAGES DE L’ARCHITECTURE MUSULMANE EN INDE, ENTRE DELHI ET AGRA.
2E PARTIE : L’EMPIRE MOGHOL (1526–1854)

En 1526, la noblesse afghane de la cour de Delhi invita Babur, descendant de Gengis Khan et de Tamerlan, à prendre le pouvoir. Ibrahim Lodi, dernier sultan de la dynastie fut tué lors d’une ultime bataille. Babur fonda alors l’empire Moghol, inaugurant une dynastie dont l’apogée coïncida tout à la fois avec un pouvoir humaniste et des monuments comptant parmi les chefs d’œuvre de l’architecture mondiale : du tombeau d’Humayun (XVIe siècle) à celui de Safdarjang (XVIIIe siècle), à Delhi, cette véritable « renaissance » culmine avec le Fatehpur Sikri, construit par l’empereur Akbar, et le Taj Mahal, à Agra, édifié par son petit-fils Shah Jahan. 


 

Bienne

Mercredi 14 mars 2018, de 14h15 à 16h00, Marché-Neuf

Nicolas Wyrsch, chargé de cours à l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, Microcity

RÔLE DE L'ÉNERGIE PHOTOVOLTAÏQUE DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE

Le but de la transition énergétique est de remplacer les sources d’énergie fossile par des énergies renouvelables. Malgré le fait que la Suisse ne soit pas un pays très ensoleillé, on attend que l’énergie solaire, et le photovoltaïque en particulier, joue un rôle important pour satisfaire nos besoins en énergie.

Après une introduction sur la technologie et les systèmes photovoltaïques, cette conférence va montrer le potentiel de l’énergie photovoltaïque dans l’approvisionnement en énergie de la Suisse et discuter des enjeux et challenges que pose un déploiement massif de cette technologie. Cette dernière devrait devenir une des sources principales de notre approvisionnement d’ici 2050 en s’intégrant de manière harmonieuse dans notre environnement. 


 

Neuchâtel

Panneau-ATTENTIONpetit.jpgChangement de date: La dictée aura lieu le
vendredi 16 mars 2018, de 14h00 à 16h00, Aula des Jeunes-Rives
(et non pas le vendredi 23 mars comme annoncé dans le programme imprimé)

DICTÉE TOUS ÂGES, ouverte à chacun(e) !

Dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie

Cet événement, qui attire chaque année plus d’une centaine de participants, entend bien en 2018 encore intéresser non seulement les retraités, mais aussi les lycéens, les enseignants et le public en général. Des prix seront décernés.

Bienvenue à toutes et à tous !


 

Bienne

Mercredi 21 mars 2018, de 14h15 à 16h00, Poste

Pierre Bühler, professeur émérite de l’Université de Zurich 

IL Y A 500 ANS, MARTIN LUTHER PUBLIAIT SES 95 THÈSES SUR LES INDULGENCES :
QUELS ENJEUX, JADIS ET AUJOURD’HUI ?

Le 31 octobre 1517, Martin Luther publiait des 95 thèses contre les indulgences. Cet événement a déclenché tout le processus de la Réformation, dont nous fêtons cette année le 500e anniversaire. Pourquoi ce thème des indulgences a-t-il eu un tel impact ? Quels étaient les enjeux, à l’époque, de cette pratique de la vente des indulgences ? Et pourquoi l’affrontement est tel qu’il suscite une rupture dans la chrétienté d’alors ?

Et aujourd’hui ? A l’occasion de l’année sainte de la miséricorde (2015-2016), le pape François a promulgué une indulgence plénière que l’on pouvait obtenir dans les grandes églises jubilaires ?

Pourquoi aujourd’hui encore des indulgences ? Qu’est-ce qui a changé et qu’est-ce qui est resté ? Et quels sont les enjeux présents d’une telle pratique ?


 

Bienne

Mercredi 28 mars 2018, de 14h15 à 16h00, Marché-Neuf

Vincent Adatte, co-directeur de La Lanterne Magique et de Passion Cinéma, critique de cinéma

UN FUSILIER, UNE SALAMANDRE ET UNE COURGETTE : A LA RENCONTRE DU CINÉMA SUISSE

Quand il s’agit de cinéma suisse, il s’en trouve toujours quelques-uns pour paraphraser le fameux mot d’esprit de l’artiste Ben et affirmer que le cinéma suisse n’existe pas. Bien sûr, il n’en est rien, mais la provocation a ceci d’utile qu’elle fait réfléchir.

Multiple, critique, poétique, conservateur, avant-gardiste, polémique, populaire, sous-estimé, célébré, le cinéma suisse a une histoire qui vaut la peine d’être mille fois racontée ! Emaillée de nombreux extraits de films d’hier et d’aujourd’hui, sa restitution ne manquera pas de surprendre, avec une ère muette méconnue, un cinéma d’état voué à la défense spirituelle du pays, une Nouvelle Vague frondeuse, une veine documentaire admirée bien au-delà des frontières, une courgette césarisée, et tant de choses encore.

Le cinéma suisse existe bel et bien et nous allons même le rencontrer !


 

Bienne

Mercredi 18 avril 2018, de 14h15 à 16h00, Poste

Pierre Gresser, professeur émérite de l’Université de Franche-Comté, docteur honoris causa de l’Université de Neuchâtel

LA CONQUÊTE ARABO-MUSULMANE (632 A 751)

En 632, après la mort du prophète Mahomet, commença un phénomène de grande ampleur, traditionnellement appelé la conquête arabo-musulmane. Par sa rapidité (un peu plus d’un siècle, 632-751) compte tenu de l’immensité des terres conquises (de l’océan Atlantique jusqu’à l’Indus, fleuve marquant le début de la péninsule indienne), l’expansion arabe a suscité de nombreux travaux pour en décrire les différents aspects.

Quelles furent les causes d’une telle conquête ? Contrairement à une idée reçue, la religion n’est pas le seul facteur explicatif. Â quel rythme les Arabes progressèrent-ils sur le terrain ? Comment agirent-ils à l’égard des peuples vaincus ? Quelles sont les conséquences durables de la conquête, responsable de la présence des Etats musulmans sur une partie du pourtour méditerranéen ? Autant d’interrogations qui seront au cœur de la conférence (avec projections).


 

Bienne

Mercredi 25 avril 2018, de 14h15 à 16h00, Marché-Neuf

Rossella Baldi, doctorante à l’Université de Neuchâtel

LES ROLAND : DU DRAME AMOUREUX A LA TRAGÉDIE POLITIQUE

Le 8 novembre 1793 meurt guillotinée Manon Roland, plus connue sous le nom de Madame Roland. Sa mort tragique et sa figure n’ont cessé depuis de fasciner historiens et écrivains qui l’ont considérée comme l’égérie du cercle des Girondins, à la fois Jeanne d’Arc luttant pour les humbles et incarnation de la mère bourgeoise. Dès lors, le succès de Madame Roland a relégué dans l’ombre son mari, l’inspecteur des manufactures et ministre de l’intérieur girondin Jean-Marie Roland de la Platière. Mais qui était-il donc ? Quelle est l’histoire de cet homme, qui fut de son vivant un des plus grands techniciens du royaume français ? Et quelle est l’histoire de ce couple célèbre, très souvent racontée à travers les yeux de Madame Roland et non pas ceux de son mari ? 


 

Actualités & Informations importantes

   Vérifiez bien où les conférences sont données; à Bienne il y a plusieurs lieux !


 

Panneau-ATTENTIONpetit.jpg La dictée tous âges aura lieu le
vendredi 16 mars 2018, de 14h00 à 16h00, Aula des Jeunes-Rives
(et non pas le vendredi 23 mars comme annoncé dans le programme imprimé)