Fermer

Société Neuchâteloise des Sciences Naturelles

La Société Neuchâteloise des Sciences Naturelles

Conférences 2022-2023, entrée gratuite

 

Certaines conférences sont également diffusées en ligne, informations sur https://www.museum-neuchatel.ch/evenements

Le métabolome, une clef pour quantifier et explorer la biodiversité

Emmanuel Defossez, Laboratoire d'écologie fonctionelle, Université de Neuchâtel

02 novembre 2022, à 20h à l’auditoire au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel

En 3,5 milliards d'années d'évolution, la sélection naturelle, cet artisan de la biodiversité, a créé une multitude d'entités moléculaires. Les myriades de composés, façonnés à partir de 27 des 90 éléments connus sur terre et produits par tous les organismes vivants, des bactéries aux baleines, forment la sève de l'arbre du vivant. À travers le prisme de la chimie, chaque espèce, chaque interaction biotique ou encore chaque communauté révèle un squelette unique de structures moléculaires, appelé « le métabolome ». Ces assemblages chimiques, source inépuisable de produits naturels, sont un précieux reflet, mais encore largement inexploré, de la biodiversité.

 

Le Covid et ses variants : une petite incursion dans les forges de l’évolution

Nils Arrigo, généticien et bio-informaticien

16 novembre 2022, à 20h à l’auditoire au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel

La succession de variants immuno-évasifs est devenue une réalité de la pandémie de Covid. Cette observation, apprise à nos dépens, et expliquée par le transit de personnes infectées à travers le globe, ne rend pourtant pas compte de l’impressionnant foisonnement de « variants ratés » mis en lumière par les données de séquençage. Ainsi, si une dizaine de vagues épidémiques ont officiellement été décrites (alpha, beta, delta, omicron, …) ; les épisodes d’émergence de variants capables d’évasion immunitaire se chiffrent en milliers et s’observent en tout lieux. L’exposé offre une plongée dans les fourmillements de l’évolution virale telle qu’elle put être observée en Janvier 2021, au sortir de la seconde vague épidémique.

 

Que renferme le sous-sol de notre canton?

Pierre-Yves Jeannin, ISSKA

30 novembre 2022, à 20h à l’auditoire au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel

Le milieu souterrain est pour l'essentiel invisible, il faut donc l'imaginer. A l’aide de modèles 3D du sous-sol nous pourrons discuter des différentes roches et des circulations d'eau souterraine qui sont largement plus importantes que les rivières et ruz que nous voyons en surface. Les grottes de notre canton ne sont de loin pas encore toutes découvertes. En effet, les mystères de l'Areuse souterraine se dévoilent peu à peu, et l'exploration suit son cours. Les grottes renferment aussi les restes de nos ancêtres ainsi que des ossements d'animaux parfois surprenants... Pour terminer, nous évoquerons d'autres ressources tels le gaz, la géothermie, les minerais...

 

Des îlots arborés dans un océan de palmiers à huile

Clara Zemp, Laboratoire de biologie de la conservation, Université de Neuchâtel

14 décembre 2022, à 20h à l’auditoire au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel

L’huile de palme est omniprésente dans notre vie et la consommation mondiale ne cesse de croître. Les plantations de palmiers à huile s’étendent au détriment des forêts tropicales, entraînant une perte de biodiversité et une dégradation écologique. À l’aube de la Décennie des Nations Unies pour la Restauration des Ecosystèmes (2021-2030), une des solutions proposées est d’implanter des îlots arborés dans les vastes plantations de palmiers à huile. Cette proposition a été rigoureusement testée par une expérimentation scientifique à Sumatra (Indonésie), un hotspot mondial de biodiversité. Les résultats de plusieurs années de recherche sur le terrain révèlent que la restauration écologique est possible.

 

Collaborer avec l'industrie alimentaire pour lutter contre la déforestation tropicale

Charlotte Opal, Forest Conservation Fund, Genève

18 janvier 2023, à 20h à l’auditoire au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel

L'agriculture est responsable de 80 % de la déforestation et de 70 % de la perte de biodiversité dans le monde, la plupart de ces impacts étant concentrés dans les régions tropicales riches en biodiversité. Au cours des vingt dernières années, des centaines d'entreprises se sont engagées à appliquer le principe de "zéro déforestation" dans leurs chaînes d'approvisionnement, de l'élevage de bétail à l'huile de palme en passant par le cacao. Mais leurs efforts sont-ils efficaces ou ne font-ils que déplacer les problèmes vers d'autres marchés ? Comment pouvons-nous aider les entreprises à protéger activement les forêts dans leurs chaînes d'approvisionnement ?

 

Transition énergétique, quelles conséquences

Pierre Renaud, ingénieur conseil

15 février 2023, à 20h à l’auditoire au MUZOO (Merci de noter le changement de lieu!!)


La transition énergétique, les objectifs fixés pour 2050 ou encore les accords de Paris, chacun en parle et vient avec ses propositions. Aujourd’hui, nous voilà toutefois loin du compte, avec des actions qui ne suivent pas les beaux discours. Cette conférence présente un état des lieux au niveau suisse avec quelques parallèles avec la situation mondiale, donne quelques pistes pour atteindre les objectifs fixés et précise les conséquences que ces mesures auront, tant au niveau des coûts qu’au niveau des comportements et de notre vie de tous les jours.

 

Pourquoi aller sur Mars ?

Jean-Luc Josset, Space Exploration Institute

08 mars 2023, à 18h à l’auditoire au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel (Merci de noter le changement d'horaire!!)

Il y a plusieurs raisons d’aller sur Mars. Mais quelles sont les plus justifiées et avec quels moyens au moment où notre habitat Terre est en pleine évolution et au moment où l’humanité subit plusieurs crises ? Après une brève revue des moyens à mettre en jeu pour aller sur Mars, les comparaisons entre l’exploration scientifique robotique et la conquête humaine de Mars seront débattues. La mission Européenne ExoMars sera abordée avec la description de ses objectifs incluant en particulier les enjeux de l’instrument scientifique CLUPI (Close-UP Imager) caméra à bord du véhicule d’exploration robotique de la mission ExoMars.

 

La génétique à la recherche de nos origines

Mathias Currat, Unité d'anthropologie, Université de Genève

22 march 2023, à 20h à l’auditoire au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel

Notre patrimoine génétique se trouve sous la forme de molécules d’ADN dans chacune de nos cellules. Il recèle une multitude d’informations sur l’évolution de nos ancêtres et notamment sur leurs migrations et leurs interactions avec d’autres formes humaines aujourd’hui disparues. Cette conférence abordera comment décoder cette information génétique afin de remonter le temps pour reconstruire l’évolution des populations humaines autour du globe. Nous ferons le point sur les connaissances actuelles et plus particulièrement sur les résultats issus de l’analyse d’ADN provenant d’ossements préhistoriques et les fabuleuses perspectives de recherche qui en découlent.

 

 

membre de la scnat académie des sciences naturelles