Fermer
_fs_nccr_choix.jpg

Pollinisateur attiré par l'imitation d'une odeur de proie

communiqué de presse du 27 août 2009

L'orchidée Dendrobium sinense s'assure pour sa reproduction les services du frelon Vespa bicolor grâce à une subtile tromperie. Elle imite une senteur habituellement émise par des abeilles dont se nourrit le pollinisateur. C'est la conclusion d'une étude annoncée à Neuchâtel par une équipe germano-chinoise. Leur travail vient d'être publié ce mois-ci dans la revue Current Biology.

Les orchidées sont décidément des fleurs peu reconnaissantes. Contrairement à une règle assez répandue, près d'un tiers des quelque 30000 espèces que compte cette famille ne récompensent pas les insectes qui les pollinisent en leur offrant du nectar ou du pollen. La plupart de ces orchidées malhonnêtes se contentent de piéger les insectes en imitant l'odeur d'un partenaire sexuel.

Mais la stratégie développée par D. sinense, une espèce endémique de l'île Hainan (Chine), est autrement plus pernicieuse. L'équipe dirigée par Manfred Ayasse de l'Université d'Ulm (Allemagne) a démontré que la fleur produit une molécule, le Z-11-eicosen-1-ol,  identique à celles qu'émettent des abeilles d'Asie ou d'Europe lorsqu'elles se sentent en danger. Or on sait qu'un autre insecte, le philante apivore (Philanthus triangulum), utilise cette substance d'alerte pour localiser les abeilles qui constituent ses proies favorites. De manière similaire, les frelons capturent volontiers ces mêmes abeilles pour nourrir leurs larves. Une similitude qui conforte les chercheurs dans leurs conclusions.

De plus, des méthodes de mesure au niveau des antennes du frelon ont mis en évidence que celui-ci était bel et bien capable de sentir le signal. C'est aussi la première fois que l'on a identifié cette substance dans un parfum d'origine florale. « Le fait que D. sinense produise une phéromone d'insecte spécifique pour attirer des pollinisateurs, en faisant appel à la même substance qui permet de localiser des proies, constitue une nouvelle facette étonnante des multiples stratégies de pollinisation que déploient les orchidées », concluent les chercheurs.

conference schedule


27.08.09 / 15:30 - 15:45
Jennifer Brodmann
An Orchid Pretends to Be a Bee: Orchid Mimics Alarm Pheromone of Honeybees in Order to Attract Prey-Hunting Hornets for Pollination