Fermer
_fs_nccr_choix.jpg

Vitiswiss visite le PRN Survie des plantes

communiqué de presse du 27 mars 2006

Le PRN (Pôle de recherche national) Survie des plantes accueillera le 30 mars une délégation de professionnels de la vigne suisse, à l'occasion de l'assemblée générale de Vitiswiss qui se tiendra ce même jour à Neuchâtel. Point fort du programme: la visite de laboratoires spécialisés dans la lutte contre le mildiou, les insectes ravageurs de la vigne et les interactions entre racines, vers de terre et champignons.

L'idée fait suite à une rencontre entre le professeur Jean-Michel Gobat, directeur du laboratoire Sol et Végétation de l'Université de Neuchâtel, membre du PRN Survie des plantes et Sébastien Cartillier. Collaborateur scientifique au service cantonal de la viticulture, M. Cartillier était chargé d'organiser dans la région des Trois-Lacs l'assemblée générale 2006 de Vitiswiss - association pour la production intégrée en viticulture au niveau suisse -, qu'il a proposée d'agrémenter d'une visite du PRN Survie des plantes.

Le conseiller viticole neuchâtelois voit dans cet événement une bonne manière de "sensibiliser les membres de Vitiswiss aux recherches actuellement entreprises sur la vigne, afin de tisser des liens étroits entre les laboratoires du PRN et les producteurs." Car les deux organisations visent un même objectif. Alors que le PRN Survie des plantes développe des solutions pour une agriculture durable et respectueuse de l'environnement, Vitiswiss émet des directives allant dans le même sens et permettant l'obtention du label de qualité Vinatura®. Ainsi, dans la lutte contre les maladies et les insectes ravageurs, la préférence est donnée à des moyens de lutte biologiques, de manière à limiter le recours aux pesticides chimiques.

Etudier les systèmes de défense que déploient certaines variétés de vigne contre le mildiou est en parfait accord avec cette philosophie, comme l'expliquera le 30 mars le professeur Jean-Marc Neuhaus, vice-directeur du PRN Survie des plantes. Quant à Patrick Guerin, directeur de recherche en physiologie animale, il évoquera une élégante méthode de lutte contre des papillons de nuit, dont les larves dévastent les grappes de raisin. Cette méthode consiste à attirer les mâles vers des leurres contenant une goutte d'insecticide, grâce à la diffusion de phéromones sexuelles qui normalement sont émises par les femelles en vue d'un accouplement.

La soixantaine de visiteurs attendus terminera ce tour d'horizon par une incursion dans la rhizosphère. Jean-Michel Gobat présentera la structure du sol entourant les racines de la vigne, la manière dont elle se forme et les richesses que recèlent les relations entre racines, vers de terre et champignons.

pour en savoir plus

jour et heure:
30.03.2006; 15:15-17:20

lieu:
Institut de chimie, av. de Bellevaux 51, Neuchâtel

programme (word file)