Fermer
_fs_nccr_choix.jpg

Réflexions sur la qualité du vin suisse à Wädenswil (ZH) - une rencontre entre professionnels de la viticulture et scientifiques

communiqué de presse du 7 août 2003

Neuchâtel, le 7 août 2003. Le Pôle de recherche national Survie des plantes en milieux naturels et agricoles, coordonné depuis l'Université de Neuchâtel, organise le 21 août à Wädenswil, en collaboration avec l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ), la LBL (Centrale de conseil en agriculture de Lindau) et la Haute Ecole Spécialisée de Wädenswil (HSW), une journée de réflexion sur la qualité du vin en Suisse.

Intitulée "Qualité du vin - Chances pour la viticulture suisse et risques face aux facteurs de stress", la rencontre se tiendra en allemand et s'adressera aux producteurs et aux conseillers en viticulture, dans le but d'établir un dialogue constructif avec les scientifiques. Elle a été mise sur pied par Susanne Vogelgsang, chargée des affaires extérieures du PRN Survie des plantes, Danilo Christen (EPFZ), Lukas Keller (LBL) et Wolfgang Patzwahl (HSW).

Conscients des réalités économiques auxquelles sont confrontées les exploitations viticoles, les organisateurs ont choisi d'ouvrir la discussion sur cette question. Ils ont donc invité Dietrich Marbé-Sans, de la Station fédérale de recherches en économie et technologie agricoles, qui donnera un exposé sur les aspects économiques de la viticulture en Suisse.

Pour la partie scientifique, Danilo Christen, doctorant du PRN Survie des plantes, fera le point sur la progression inquiétante de deux maladies du bois de la vigne, l'esca et l'eutypiose. Quant à Wolfgang Patzwahl, directeur de la section viticulture à la HSW, il évoquera les conséquences de différents facteurs de stress sur la qualité du moût et du vin.

Ces deux problématiques sont à la base du projet de recherche commun à la HSW et au PRN Survie des plantes. Il s'agit d'étudier les conséquences de l'esca et de l'eutypiose sur la qualité du vin. Ces affections présentent un temps de latence de plusieurs années entre l'entrée des champignons pathogènes à travers les blessures du cep et l'apparition des premiers symptômes visibles sur les feuilles ou les tiges. Dès lors se pose la question de savoir pendant combien de temps une vigne infectée continue à donner des raisins de qualité suffisante pour une bonne vinification.

Les participants pourront prendre part à différentes expériences et seront initiés aux méthodes moléculaires qui permettent l'identification de champignons porteurs de maladies. Ils découvriront ainsi les appareils dont se servent les chercheurs dans leur travail de laboratoire au quotidien. Une excursion à la presqu'île d'Au, où la HSW dispose d'un vignoble expérimental, figure également au programme de la journée.

Les représentants des médias sont cordialement invités.

Programme et inscriptions ou www.unine.ch/nccr/ puis Events> Meetings> Special KTT events> Meeting between winegrowers

pour plus d'informations

Danilo Christen, EPFZ
Institut des sciences végétales
tel +41 1 632 48 36
danilo.christen(at)ipw.agrl.ethz.ch

Wolfgang Patzwahl
Hochschule Wädenswil,
tel +41 1 789 99 05
w.patzwahl(at)hswzfh.ch

Rédacteur: Igor Chlebny