Fermer
_fs_nccr_choix.jpg

La plante et son environnement

Du 23 au 25 juillet 2002, le Pôle de recherche national (PRN) "Survie des plantes en milieux naturels et agricoles" présentera quelques-uns de ses douze projets de recherche à Expoagricole (Morat) dans le cadre d'une exposition temporaire intitulée "Vivre la recherche sur les plantes".

Trois jours durant, les visiteurs pourront se faire une idée des relations existant entre les plantes et leur environnement. Quatre thèmes offriront un aperçu des activités du PRN, un réseau de scientifiques de différentes universités et instituts de recherche suisses, coordonné par l'Université de Neuchâtel.

Jachères florales

Depuis quelques années, des espaces composés de plantes sauvages ont été aménagés entre les champs. Ces "jachères florales" ont pour rôle de promouvoir et préserver la biodiversité en milieu rural. Mais pour que ces zones de compensation écologique remplissent pleinement leur rôle, il faut que le bouquet de plantes soit choisi de manière à ce que tous les organismes qu'elles hébergent se développent harmonieusement. Un carré de jachères florales permettra au visiteur d'apprécier l'importance de ce sujet de recherche.

Maladies de la vigne

Un autre projet présenté dans le cadre d'Expoagricole concerne des maladies de la vigne ?le mildiou et la pourriture grise? propagées par des champignons. Aujourd'hui, on ne dispose pas de méthodes durables pour s'en protéger. Il faut développer de nouvelles stratégies. Or certaines variétés de vigne résistent à l'une ou l'autre de ces maladies, à travers des mécanismes moléculaires que l'on cherche à comprendre pour pouvoir, à terme, les exploiter. Mais cette résistance peut aussi être induite par des signaux chimiques que produit la plante. L'identification de ces signaux et de leur mode d'action permettrait de stimuler une résistance temporaire et ciblée chez des variétés sensibles aux pathogènes, sans recourir à des pesticides.

Insectes sauveurs de plantes

La complicité qu'entretiennent certains végétaux avec des insectes pour se protéger des ravageurs est le troisième thème présenté par le PRN. C'est par exemple le cas d'une petite guêpe qui vole au secours du maïs lorsque celui-ci est victime d'une chenille mangeuse de feuilles. La guêpe a besoin de la chenille pour y déposer ses oeufs. Résultat? La chenille, parasitée, meurt, ce qui assure la survie du maïs.

Jusqu'au bout des racines

Le dernier sujet se rapporte aux interactions entre le sol et les racines des plantes. C'est par cette voie que passent les nutriments (comme le phosphore), nécessaires au développement et au métabolisme de la plante. En cas de pollution des sols, des substances toxiques (p.ex. le cadmium) pénètrent dans les végétaux. Comment éviter cela? Voilà l'un des défis que tente de relever le PRN "Survie des plantes".

pour plus d'informations

Contact: Dr. Susanne Vogelgsang

Rédacteur: Igor Chlebny