Fermer
_fs_nccr_choix.jpg

"Fête la Terre" accueille la plante dans tous ses états

communiqué de presse du 21 août 2002

Le Pôle de recherche national (PRN) Survie des plantes en milieux naturels et agricoles participera à "Fête la Terre" samedi 24 et dimanche 25 août 2002 à Cernier. Le réseau de compétences coordonné depuis Neuchâtel y exposera cinq thèmes évoquant chacun un aspect particulier des relations que la plante entretient avec son environnement.

Mise en scène de façon amusante et didactique, cette présentation permettra au public de sentir, toucher et manipuler le matériel à disposition. Les biologistes directement impliqués dans ces projets seront présents sur le site pour engager la discussion et répondre aux questions des visiteurs.

La sécrétion de signaux chimiques est fort répandue dans le règne végétal. Elle permet aux plantes de se protéger contre certaines maladies, voire contre des prédateurs. C'est pourquoi l'analyse de ces substances revêt une importance primordiale. Les scientifiques utilisent pour cela des techniques de chimie analytique, comme la chromatographie qui sera exposée à Cernier.

On pourra aussi apprendre comment la plante s'organise pour résister à des toxines, ou encore comment certains végétaux font face à la famine. C'est le cas du lupin blanc, qui, lorsque le phosphate vient à manquer, sécrète des acides organiques qui permettent de déloger dans la roche des molécules nutritives jusque-là inaccessibles.

A "Fête la Terre", les visiteurs découvriront comment les biologistes abordent la délicate question du flux de gènes existant entre certaines espèces cultivées et des plantes sauvages apparentées. Quatre exemples de croisements montreront si des risques existent, et pourquoi.

Les scientifiques du PRN rappelleront en outre à quoi sert l'analyse du code génétique des plantes et comment y parvenir. Ils en profiteront pour montrer une manière à la fois ludique et accessible d'extraire l'ADN de la tomate, selon une technique digne de Harry Potter, avec des ingrédients aussi communs que du sel, du jus de citron, un détergent et de l'alcool. Un spectacle à ne pas manquer!

Enfin, sujet d'actualité à la veille des vendanges: la présentation de variétés résistantes à une maladie de la vigne encore fort répandue, le mildiou. Des échantillons de plants malades et sains permettront aux spectateurs de se faire une idée des ravages provoqués par la maladie... avant de se consoler autour d'un verre de vin!

pour plus d'informations

Contact: Dr. Susanne Vogelgsang

Rédacteur: Igor Chlebny