Fermer
_fs_nccr_choix.jpg

Le PRN survie des plantes s'expose à Changins - vendredi 13 et samedi 14 juin, journées portes ouvertes

communiqué de presse du 11 juin 2003

Neuchâtel, le 11 juin 2003. Institution membre du Pôle de recherche national (PRN) Survie des plantes en milieux naturels et agricoles, la Station fédérale de recherches en production végétale de Changins, près de Nyon (VD), ouvre ses portes les 13 et 14 juin 2003. Les visiteurs sont invités à découvrir les activités des scientifiques, parmi lesquelles figurent des projets du PRN Survie des plantes qui concernent la protection de la vigne.

C'est ainsi que vendredi 13, à 15h30, un exposé évoquera une méthode pour le moins subtile destinée à contrer l'action de deux ravageurs des vignobles: les larves des papillons eudémis et cochylis. Le principe revient à disséminer dans les cultures des émetteurs de phéromones artificielles qui imitent à la perfection des signaux d'attirance sexuelle diffusés par les femelles des insectes ravageurs. Dans une première stratégie, appelée confusion sexuelle et déjà largement appliquée, les diffuseurs brouillent la piste des mâles à la recherche de femelles. Mais une nouvelle technique est en développement, avec la collaboration du PRN Survie des plantes. Elle consiste à attirer les mâles sur des leurres constituant un piège mortel, parce qu'imprégnés d'un insecticide. La mort du papillon survient en une vingtaine de minutes.

A Changins, des membres du PRN Survie des plantes luttent aussi contre des maladies fongiques, comme le mildiou. Des démonstrations, des posters, ainsi qu'un film vidéo aborderont tant la description de ces pathogènes que les mécanismes biochimiques par lesquels ils opèrent. Ces connaissances sont primordiales, car toutes les variétés de vigne ne sont pas égales face au fléau. Depuis plusieurs années, les chercheurs ont identifié des cépages résistants à cette maladie (Regent, Solaris, Bronner) que certains viticulteurs utilisent déjà, avec pour principal avantage une réduction drastique du recours aux fongicides. Les scientifiques cherchent activement les facteurs génétiques et biochimiques de cette résistance, afin de pouvoir un jour les intégrer dans des cépages sensibles à l'affection. Une conférence sera consacrée à ce thème samedi 14 à 10h30.

La manifestation sera aussi l'occasion de parler de prévention, avec l'agro-météorologie qui permet d'identifier, en fonction de critères météorologiques, les périodes les plus favorables pour traiter les plantes contre les maladies fongiques. Cette solution, applicable à toutes les cultures, conduit à une application plus ciblée des fongicides qui épargne à l'environnement le poids de traitements superflus.

Portes ouvertes de Changins, entrée libre
Vendredi 13 juin de 10h à 20h; samedi 14 juin de 9h à 18h

Programme complet