Fermer

Sandrine Fattore

Master en Biogéosciences

Projet de recherche

Mon travail de recherche se focalise sur les interactions plantes-insectes phytophages-prédateurs naturels des insectes ayant lieu sous la surface du sol, plus particulièrement sur les interactions entre maïs, larves d’insectes rhizophages et nématodes entomopathogènes (NEP) antagonistes de ces larves.

Le maïs arbore une stratégie de défense chimique en émettant via ses racines attaquées des composés organiques volatils attirant les ennemis naturels des larves (défense indirecte induite par l’herbivorie). Les NEP constituent d’efficaces agents de lutte biologique contre les insectes ravageurs des cultures.

Mon projet de recherche entend élargir la connaissance de ces interactions tritrophiques en étudiant quelle peut être l’influence des lombrics endogés sur un tel système.

En d’autres termes, comment l’activité des lombrics affecte-t-elle la réponse de défense indirecte du maïs contre ses agresseurs ? Le projet se décline en trois axes de recherche principaux :

1) L’activité des lombrics au niveau de la rhizosphère stimule-t-elle la réaction de défense de la plante contre ses agresseurs ?

2) L’activité de bioturbation du sol par les lombrics affecte-t-elle l’efficacité de transmission du signal chimique émis des racines attaquées par les larves vers les NEP ?

3) L’activité des lombrics et le type de pratique culturale (monoculture ou polyculture) influencent-ils conjointement ces interactions tritrophiques ?

Thématiques

  • Stratégie de défense indirecte des plantes
  • Interactions tritrophiques dans le sol
  • Nématodes entomopathogènes
  • Contrôle biologique des ravageurs des cultures

Illustration TM Sandrine.png

Sandrine Fattore

sandrine.fattore(at)unine.ch

D221

+41 31 910 23 18