Fermer
ISLC5.gif

Linguistique générale-Discours-Pragmatique

 

Recherches actuelles

Les recherches menées dans l'équipe "sémantique et pragmatique" recouvrent actuellement quatre domaines principaux:

 

1. La sémantique et la pragmatique des temps verbaux, de l'aspect, de la modalité et de l'évidentialité.

Le domaine constitué par le temps, l'aspect, la modalité et l'évidentialité, abrégé TAME, est l'un des plus complexes de l'étude du sens. Les interactions complexes entre l'expression du temps, la dimension de l'aspect (qui concerne la structure interne des situations décrites par les prédicats), celle de la modalité (au sens de l'expression du possible et du nécessaire) et le marquage de la source de l'information (l'évidentialité) se situent dans une zone grise qu'on appelle l'interface sémantique - pragmatique, à savoir une combinaison de sources de sens en provenance du code linguistique lui-même et d'inférence pragmatique; la tâche respective de ces deux dimensions dans la construction du sens est dans ce domaine particulièrement délicate à établir. 

De récentes publications sur ce domaine comprennent:

  • de Saussure, L. (éd.) (2018). Deixis et anaphore. Londres : Iste.
  • de Saussure L. & C. Barbet  (éds) (2012), Langue Française 173 – numéro spécial "Modalité et évidentialité".
  • de Saussure, L. (à paraître, 2020), Retour sur le surcomposé "régional": du sporadique à l'évidentiel. Le discours et la langue.
  • de Saussure, L. (2019), L’énigme de devoir au conditionnel passé. Langue française 200:121-133.
  • de Saussure, L. (2018), Anaphore et deixis en analyse du discours. In: de Saussure L. (éd.), Deixis et anaphore, Londres: Iste, 161-182.
  • de Saussure, L. (2017), L’exploitation cognitive du système temporel. Interprétations perspectivales de l’imparfait, du passé composé et du futur. Verbum 39: 113-132.
  • de Saussure, L. & Baranzini L. (2017), Le futur épistémique en italien: de la modalité à l’évidentialité. In: Baranzini L. (éd.), Le futur dans les langues romanes, Berne: Peter Lang, 299-316.
  • de Saussure, L. (2016), Why French modal verbs are not polysemous, and other considerations on conceptual and procedural meanings. In: Blochowiak J., C. Grisot, S. Durrelman-Tame & C. Laenzlinger (Eds), Formal models in the study of language, Berlin: Springer, 281-296.
  • de Saussure, L., Raeber, T. & Sthioul, B. (2016), Aspect sporadique et négation. Syntaxe et sémantique 17: 17-36.
  • Raeber, T. , de Saussure, L. & Sthioul, B. (2015), Sporadique et passé surcomposé: la négation impossible. In: Pitar, M. & J. Goes, La négation: études linguistiques, pragmatiques et didactiques, Arras: Presses Artois Université, 111-128.
  • de Saussure, L. (2014), Future reference and current relevance with the french composed past. In: De Brabanter P., M. Kissine & S. Sharifzadeh (Eds), Future times, Future tenses, Oxford University Press, 247-265.
  • de Saussure, L. (2014), Verbes modaux et enrichissement pragmatique. Langage 193: 113-126.
  • de Saussure, L. (2013), Perspectival interpretations of tenses. In: Jaszczolt K. & L. de Saussure (Eds): Time : Language, cognition and reality. Oxford University Press, 46-69.
  • Barbet, C. & de Saussure, L. (2012), Sporadic aspect as a pragmatic enrichment of root modality. In: Russi C. & Nishida C. (Eds), Building a bridge between communities of the Old and New Worlds : Current research in tense, aspect, mood and modality, New York: Rodopi, Cahiers Chronos, 25-43.
  • de Saussure, L. (2012), Temporal reference in discourse. In: Allan, K. & K. Jaszszolt (Eds), Cambridge handbook of Pragmatics, Cambridge University Press, 423-446.

 

2. La théorie sémantique et pragmatique (présupposition, contenus procéduraux...)

L'interaction entre sémantique et contextualisation pragmatique se manifeste de manière profonde dans le langage, de sorte qu'on peut distinguer des aspects linguistiques à proprement parler d'une part, relatifs à la structure du code linguistique, et ayant pour certains leurs racines dans la syntaxe, et des aspects non-linguistiques, proprement communicationnels, qui font intervenir des processus de haut niveau en relation avec l'intercompréhension des individus dans le monde social. Les approches récentes montrent que, dans un ensemble de cas, la dimension proprement sémantique est plus restreinte qu'il ne semble au premier abord, de sorte que les mécanismes communicatifs semblent se brancher pratiquement directement sur la syntaxe. C'est ce qu'un ensemble de chercheurs postulent notamment au sujet des opérateurs et connecteurs (notamment les conjonctions), dont le sens serait essentiellement une sorte de marche à suivre pour organiser le sens; cette marche à suivre agit souvent directement sur les inférences à tirer. On parle d'expressions procédurales.

Sur un autre thème, nous construisons notre communication en brodant à partir d'éléments déjà réputés partagés qu'on appelle des "présuppositions". Ainsi, si je dis que Pierre a cessé de fumer, je pars du principe que le destinataire non seulement sait de qui il s'agit, mais aussi que Pierre était fumeur, or cette phrase ne semble pas poser ces deux éléments de manière très explicite. Il s'agit d'éléments présupposés connus. Les présuppositions sont traités en dessous du niveau de conscience: elles sont prises pour acquises, ne sont pas réputées pertinentes et ne subissent pas de controle épistémique approfondi. Cela ne pose pas de problème sauf lorsque les présuppositions sont chargées en termes idéologiques voire fallacieuses. Le slogan Make America great again présuppose que l'Amérique fut grande et qu'elle ne l'est plus, sans que ces notions soient présentées clairement à la conscience du destinataire comme des assertions soumises à son jugement.

De récentes publications dans ce domaine comprennent:

  • de Saussure, L. (à paraître, 2020). La notion d’implicature dans la théorie de la pertinence. In: Beyssade C. (éd.), La notion d’implicature. Londres: Iste.
  • de Saussure, L. (2018), Des présuppositions stricto sensu aux présuppositions discursives. In: Biglari A. & M. Bonhomme (éds), La présupposition entre théorisation et mise en discours, Paris: Garnier, 35-56.
  • de Saussure, L. & Drai, N. (2016), Quand l’implicite devient explicite. D’un accident expérimental à une étude pilote. Syntaxe et Sémantique 17: 115-134.
  • de Saussure, L. (2014), Extending presuppositions to discourse. In: Gobber G. & A. Rocci (Eds), Language, reason and education, Berne: Peter Lang, 279-300.
  • de Saussure, L. (2014), Présuppositions discursives, assertion d’arrière-plan et persuasion. In: Herman, T. & S. Oswald, Rhétorique et cognition: perspectives théoriques et stratégies persuasives. Berne: Peter Lang, 279-312.
  • de Saussure, L. (2013), Background relevance. Journal of Pragmatics 59: 178-189.
  • de Saussure, L. (2012), Cognitive pragmatic ways into discourse analysis. The case of discursive presuppositions. Lodz papers in pragmatics 8-1: 37-60.
  • de Saussure, L. (2012), Compétence et contre-performance pragmatiques. Mémoires de la Société de linguistique de Paris 21: 135-159.
  • de Saussure, L. (2011), On some methodological issues in the conceptual / procedural distinction. In: Escandell-Vidal, V., M. Leonetti & A. Ahern (Eds), Procedural Meaning. Problems and Perspectives, Bingley: Emerald (vol. 25 CRISPI series), 55-79.

 

 

3. Discours, biais et influence
 
 
 
4. Expressivité et affects dans le langage

 

 

Biased communication: The Cognitive Pragmatics of Fallacies

Ce projet se concentre principalement sur l’investigation de ce que les théories de l’argumentation et celles de la rhétorique catégorisent comme l’argument fallacieux de l’épouvantail, soit l’attribution au locuteur d’un contenu ne faisant pas partie de celui que le locuteur veut transmettre. La problématique de recherche concerne l’efficacité de persuasion de cet argument fallacieux; cette problématique trouve son point d’ancrage dans les mécanismes pragmatiques de l’inférence ainsi que dans ceux de l’attribution du sens voulu du locuteur ou la reconnaissance de son engagement sur le contenu.

 

Pragmatique procédurale cognitive du temps en italien

Ce projet de recherche a pour objectif d’expliquer les temps verbaux de l’italien, passablement mais incomplètement documenté dans la littérature grammaticale, par l’approche cognitive dite "pragmatique cognitive", qui met au centre de l'explication les procédures suivies par l'esprit pour organiser les représentations sous la pression des indications grammaticales. Outre la contribution de ce projet à la recherche fondamentale sur la langue italienne, ce projet vise à des retombées significatives dans le domaine de la didactique de l’italien L2 et de l’enseignement scolaire.

 

La poésie grecque archaïque et sa préhistoire

L'objectif de ces travaux de recherche est de mieux cerner, dans le domaine de la dialectologie, la genèse des langues poétiques de l'époque archaïque, tout particulièrement celle des langues dialectalement mixtes de l'épopée et de la lyrique chorale. Une attention particulière est donc portée au mycénien et aux dialectes qui apparaissent dans la littérature (ionien, éolien et dorien).

Thèses en linguistique générale, discours, cognition

Nathanaël Drai

Approche cognitivo-pragmatique de l’attribution de contenus lors d’arguments fallacieux

Directeur de thèse : Louis de Saussure

Elise Fenart

How to shape the American mind to go to war : a cognitive-pragmatic analysis of war rhetoric in America post-Vietnam

Directeur de thèse : Louis de Saussure

Nicolas Léwy

Computational psycholinguistics and spoken word recognition in the bilingual and the monolingual

Directeur de thèse : Louis de Saussure

Patrick Morency

When temporal expressions don’t tell time : a pragmatic approach to temporality, argumentation and subjectivity

Directeur de thèse : Louis de Saussure

Thierry Raeber

Acquisition de l’ironie chez les enfants : une approche pragmatique et développementale

Directeur de thèse : Louis de Saussure

Letizia Roellin

Titre à déterminer

Directeur de thèse : Louis de Saussure

Juan Sun

Etude contrastive sur la cohésion textuelle en français et en chinois

co-direction avec l'Université d'études internationales de Shanghai

Thèses terminées

Andriy Sytnyk

Argumentative Euphemisms, Political Correctness and Relevance, (2014)

Cécile Barbet

Sémantique et pragmatique des verbes modaux du français Données synchroniques, diachroniques et expérimentales, (2014)

Alain Rihs

Pragmatique des formes verbales non autonomes : gerondif, participe present et subjonctif en français, (2012)

Steve Oswald

Pragmatics of uncooperative and manipulative communnication, (2010)

Projets terminés

Usages non descriptifs des expressions temporelles