Fermer
ISLC5.gif

Linguistique appliquée

La recherche au Centre de Linguistique Appliquée

L’intérêt scientifique de l’équipe du CLA porte sur les interactions verbales. Nous étudions les pratiques au travers desquelles les acteurs sociaux organisent leurs rapports interpersonnels, construisent leurs savoirs, établissent leurs identités et, en fin de compte, configurent l’ordre social. Nos travaux, menés dans le cadre de l’analyse conversationnelle d’inspiration ethnométhodologique, interrogent la multitude des ressources sémiotiques (langage, gestes, regards, manipulation d’objets, etc.) dont se servent les acteurs pour coordonner leurs activités et les rendre mutuellement reconnaissables – et cela dans des environnements divers (p.ex. contexte scolaire, conversation ordinaire, échanges par SMS) et des contextes linguistiques variés (langue première, langue seconde, interactions plurilingues, français, allemand, langue des signes).

Nos travaux s’articulent autour de trois axes de recherche :
  • Un premier axe de recherche concerne les processus d’acquisition des langues secondes (en particulier le français et la langue des signes suisse allemande) d’apprenants enfants et (jeunes) adultes. Une entreprise clé dans ce cadre consiste à explorer la nature et le développement de la compétence d’interaction.
  • Un deuxième axe a pour objectif d’étudier l’articulation entre la grammaire et l’interaction sociale en s’intéressant à la façon dont les locuteurs se servent de structures linguistiques pour organiser et coordonner leurs activités pratiques.
  • Un troisième axe de recherche, plus récent, s’intéresse à la communication médiatisée par les nouvelles technologies (SMS, réseaux sociaux sur internet, etc.).

Thèses en linguistique appliquée

Adam Jones

L'acquisition d'une langue seconde/compétence d'interaction

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

Klara Skogmyr Marian

The development of interactional competence in a second language: A multimodal analysis of complaining in French interactions

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler​

This project documents how L2 speakers of French develop their interactional procedures for accomplishing a ubiquitous social activity: complaints about non-present third parties or state-of-affairs. Using longitudinal and cross-sectional Conversation Analysis as methodological framework, the study relies on 80 hours of video recordings of university students participating in a conversation circle during approximately 6-12 months. A total of 20 students at elementary to advanced levels of French participated in the research. The analysis adopts a multimodal perspective that examines both the verbal and bodily-visual conduct the speakers deploy to engage in complaining. The dissertation comprises three analytical chapters. The first chapter documents change over time in the overall organization of complaint activities, showing speakers’ progressively diverse practices for initiating complaints and their increased ability over time for co-constructing complaint sequences. The second analytical chapter focuses on two specific resources for constructing complaints – negative assessments and reported speech – and demonstrates a diversification in assessment formats and more target-like and interactionally smooth ways of introducing reported speech over time. The last analytical chapter presents two case studies of two distinct complaint topics, documenting how speakers’ development of practices for complaining interfaces with the development of social relationships. The project contributes to a better understanding of the development of L2 interactional competence.

Sophia Fiedler

linguistique interactionnelle/grammaire-dans-l'interaction

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler, cotutelle avec Wolfgang Imo, Universität Hamburg 

Loanne Janin

Le développement de la compétence d’interaction en classe de français langue seconde : étude longitudinale et multimodale.

Directrice de thèse: Simona Pekarek Doehler

Ce projet de thèse a pour objet l’étude du développement de la compétence d’interaction en classe de français langue seconde (L2), chez un public d’apprenant-e-s adultes migrant-e-s. Cette étude s’inscrit dans le cadre des recherches en analyse conversationnelle dans le domaine de l’acquisition des langues secondes. Les données récoltées se composent d’enregistrements longitudinaux de leçons de français données au sein d’un dispositif de formation pour migrant-e-s. Le focus analytique choisi est celui des séquences d’explications collaboratives, durant lesquelles les apprenant-e-s mobilisent diverses ressources linguistiques et mimo-gestuelles. Il s’agit de pratiques omniprésentes en classe de langue, qui sont susceptibles de favoriser le développement de la compétence d’interaction en L2, car elles demandent une adaptation aux partenaires de l’interaction, au contexte, ainsi que des prises d’initiatives de la part des apprenant-e-s. De plus, ces pratiques sont transférables en dehors de la salle de classe et leur étude ouvre des perspectives d’articulation entre les compétences développées en classe et au dehors. Les différents enjeux potentiels de cette recherche concernent à la fois l’enseignement/ apprentissage des langues secondes, l’évaluation de la compétence d’interaction en L2, ainsi que l’évaluation d’un dispositif d’enseignement à destination d’un public migrant.

Fee Steinbach Kohler

Co-construction(s). Une perspective interationnelle sur les interactions en classe de langue: Activités, Participation & Discours au sein des travaux en groupe

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler (Université de Neuchâtel), cotutelle avec Georges Lüdi, Université Bâle.

Postdoc

Ioana Stoenica

After a thesis on the conversational functioning of the use of relative clauses in French talk-in-interaction, which I examined from a multimodal and interactional linguistic perspective, I have been working as a postdoctoral researcher in the project entitled The Emergent Grammar of Clause-Combining in Social Interaction: A Cross-linguistic Perspective (the French Component)

Within this project, funded by The Swiss National Science Foundation (grant no. 100012_178819), I focus on three lines of research:

  1. The first deals with the multimodal examination of the interactional functions and of the formal properties of because-clauses used in French conversations. 
  2. The second investigates, in collaboration with Sophia Fiedler, the conversational activities (e.g., offering explanations) in which speakers are seen to mobilize discourse markers derived from complement taking predicates (such as ‘tu vois’ you see and ‘tu sais’ you know) and seeks to establish the interactional motivations that account for their distinct conversational uses in identical sequential positions (e.g., turn-final positions). 
  1. The third aims at establishing cross-linguistic comparisons of the use of the above-mentioned grammatical structures in French, Romanian and Hebrew conversations. This is done in order to identify functional converges between the constructions at hand and the way they are related, across the languages examined, to the basic principles of human interaction, such as turn-taking or repair. 

These three research areas fundamentally document the emergence of grammatical patterns in real time, in response to local interactional contingencies, and the routinization of patterns of language use for conversational purposes. They also provide empirical support for a conception of language use as temporal, adaptive, and intimately intertwined with other semiotic resources. 

Thèses soutenues en linguistique appliquée

Marie-Nicole Bossart

Mehrsprachigkeit und Sprachenlernen aus Sicht von Schülerinnen und Schülern und deren Lehrpersonen : eine qualitative Studie zur Situation vor und nach dem Stufenübertritt von der Primar- in die Sekundarstufe

Co-directeurs de thèse : Simona Pekarek Doehler, Franz Schultheis

Date de la soutenance : 16 mars 2011

Virginie Degoumois

Exprimer son opinion dans l'interaction en classe: comment les élèves gèrent-ils leurs positionnements épistémiques entre l'école obligatoire et post-obligatoire

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

Date de la soutenance : 29 juin 2017

Virginie Fasel Lauzon

L’explication dans les interactions en classe de langue : organisation des séquences, mobilisation de ressources, opportunités d’apprentissage

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

Date de la soutenance : 08 septembre 2009

Simone Groeber

Interactional competence of hard-of-hearing adolescents: managing progressivity in integration classroom

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

Date de la soutenance : 04 avril 2014

Anne-Sylvie Horlacher

La dislocation à droite revisitée: une investigation interactionniste

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

Date de la soutenance : 21 mars 2012

Stéphane Jullien

Syntaxe et dialogue : Les configurations syntaxiques impliquant il y a

Co-directrices de thèse : Simona Pekarek Doehler, Anne Salazar Orvig

Date de la soutenance : 16 juin 2014

Clelia König

Le développement de la compétence d’interaction: Une étude longitudinale de la gestion des topics chez des apprenants adolescents du français L2.

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler (Université de Neuchâtel)

Date de la soutenance : 27 septembre 2017 

Etienne Morel

Le bricolage plurilingue dans la communication par texto - interprétations d'une pratique entre affiliation locale et aspiration globale

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

Date de la soutenance : 20 septembre 2016

Cécile Petitjean

Représentations linguistiques et plurilinguisme

Co-directeurs de thèse : Simona Pekarek Doehler, Alain Giacomi

Date de la soutenance : 16 octobre 2009

Evelyne Pochon-Berger

La compétence d’interaction en L2 : Gestion de la cohérence interactive par des apprenants du français

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

Date de la soutenance : 13 septembre 2010

Ioana Stoenica

Le rôle des relatives dans l'organisation séquentielle de l'interaction

Directrice de thèse : Simona Pekarek Doehler

​Date de la soutenance : 18 janvier 2018