Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Sarah Kiani

Je travaille en collaboration avec Prof. Kristina Schulz et Magali Michelet dans le cadre d’un projet FNS qui s’intéresse à l’histoire et aux mobilisations en faveur des « enfants du placard », les enfants des travailleurs saisonniers qui n’ont pas pu bénéficier du regroupement familial et qui de ce fait ont été « cachés » par leurs parents. Je m’occupe de la partie du projet qui s’intéresse aux mobilisations sociales et politiques qui ont pris place en Suisse en faveur de la suppression du statut de saisonnier (en 2002) et pour le regroupement familial. Dans ce cadre, je croise des sources orales avec des archives des différents groupes et associations qui se sont occupés de cette question.

Ma thèse, soutenue en 2014, portait sur les mobilisations du mouvement des femmes des années 1970 en faveur de l’égalité des sexes et en particulier de la mise en place de lois pour la garantir (l’article constitutionnel de 1981 et la « loi sur l’égalité » de 1995). D’une part je me suis intéressée aux liens entre mouvement des femmes, lois et institutions en Suisse et d’autre part aux changements qui se sont opérés au sein du mouvement lui-même dès la seconde moitié des années 1970 jusqu’à la seconde moitié des années 1990. L’ouvrage tiré de ma thèse est paru en 2019 aux éditions Antipodes.

J’ai consacré mon postdoctorat à l’étude des liens entre Etat et homosexualités en RDA et je rédige actuellement un livre basé sur un ensemble de sources de la police politique (Staatsicherheit), qui démontre entre autre que la surveillance des homosexualités en RDA doit être comprise en continuité avec la surveillance et le fichage des homosexualités au moins depuis l’Allemagne impériale et non comme un cas absolument spécifique. Dans le cadre de ce travail, je suis membre associée du Centre Marc Bloch à Berlin.

Je suis également auteure-réalisatrice de films documentaires. En 2014, j’ai réalisé « Entre Simone et Brigitte », film soutenu par le fonds AGORA du FNS, étroitement lié à mon travail de thèse. J’ai également publié des articles sur l’art et le cinéma féministe.

Bibliographie sélective

Kiani, Sarah, « Le Homosexuelle Interessengemeinschaft Berlin (1973-1980) : libération homosexuelle et socialisme réel en République Démocratique Allemande », 20&21 Revue d’histoire (anciennement Vingtième siècle), 2020 (en publication).

Kiani, Sarah, De la révolution féministe à la Constitution. Mouvement des femmes et égalité des sexes en Suisse (1975-1995), Antipodes, Lausanne, printemps 2019.

Schulz, Kristina, Schmitter, Leena, Kiani, Sarah, Frauenbewegung. Die Schweiz nach 1968. Dokumente. Analysen. Archive. Baden, Hier+Jetzt, 2014. 

Kiani Sarah, „Eine Frau, die gezwungenermaßen Hausfrau ist, ist nicht zwangsläufig eine gute Mutter“ Die Gleichberechtigungskampagne in der Schweiz (1975 -1981) und die Frage nach den feministischen Wellen“, ARIADNE. Forum für Frauen – und Geschlechtergeschichte, 75, 2019.

Kiani, Sarah, "How does the 1970s women's movement matter? The impact of feminist epistemologies on three experimental films", FKW//Zeitschrift für Geschlechterforschung und visuelle Kultur 64, 2018: https://www.fkw-journal.de/index.php/fkw/article/view/1458 

Kiani, Sarah, « Chantal Akerman, entre autoethnographie et banal : un féminisme des interstices »,  « Espaces visuels. Production, diffusion et circulation des images du genre et de la sexualité », Genre, Sexualité et Société, Hors-série numéro 3, 2018 : https://journals.openedition.org/gss/4491

Kiani, Sarah, “Women’s Liberation Movement and Professional Equality. The Swiss Case”, in Kristina Schulz (éd.), The outcomes and effects of the 1970s women’s movement, New York, Londres, Berghahn Books, 2017, pp. 19-35.

Collaboratrice scientifique

Domaines de recherche

  • Mouvements sociaux
  • Mouvement des femmes
  • Histoire de la RDA
  • Histoire des homosexualités
  • Etat et mobilisations
  • Cinéma/art féministe