Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Marco Storni

 

storni (1).jpg

Marco Storni

Post-doctorant FNS

Histoire des techniques

Espace Tilo-Frey 1

2000 Neuchâtel

marco.storni@unine.ch

 

Parcours

Après des études en philosophie à l’Université de Milan, j’ai commencé un doctorat (spécialité : « épistémologie, histoire des sciences et des techniques ») en cotutelle entre l’École Normale Supérieure de Paris et l’Université de Bologne. En juin 2018, j’ai soutenu une thèse intitulée Maupertuis et ses critiques : textes et controverses. J’ai ensuite été collaborateur scientifique (overhead) à l’Université de Neuchâtel, Herzog-Ernst-Stipendiat au Forschungszentrum Gotha de l’Université d’Erfurt et chercheur postdoctoral à l’Université Ca’ Foscari de Venise dans le cadre du projet ERC Early Modern Cosmology. Depuis avril 2020, je suis chercheur postdoctoral à l’Université de Neuchâtel, où je collabore au projet FNS Mesure du temps, chimie et cuisine : formalisation des pratiques au XVIIe et au XVIIIe siècle, dirigé par Gianenrico Bernasconi.

Recherche

Ma recherche porte sur l’histoire des sciences et de la philosophie à l’époque moderne (XVIIe-XVIIIe siècle). Je m’intéresse à l’histoire des pratiques scientifiques, ainsi qu’aux débats épistémologiques qui en accompagnent l’évolution. Mes études se concentrent également sur l’histoire des institutions scientifiques, notamment les académies.

J’ai présenté mon travail dans plusieurs universités à l’international (Ann Arbor, Arad, Brisbane, Bologne, Bruxelles, Bucarest, Erfurt/Gotha, Groningen, Leuven, Louvain-la-Neuve, Lyon, Milan, Montréal, Neuchâtel, Paderborn, Paris, Princeton, Sherbrooke, Sydney, Tallinn, Turin, Venise, Zürich) et publié quelques articles (voir la liste ci-dessous). Un livre basé sur les contenus de ma thèse est en cours de préparation.

Publications

Storni, M. (à paraître). “Clocks and Timekeeping in Lavoisier’s Experiments on Animal Respiration: The Chemical Revolution, Its Material Culture and Taken-for-Granted Knowledge,” dans G. Bernasconi and S. Thürigen (éds.), Material Histories of Time. Objects and Practices, 14th-19th centuries. Berlin : De Gruyter.

Storni, M. (à paraître). “Du Châtelet on Newtonian Attraction,” dans R. Hagengruber (éd.), Époque Émilienne. Philosophy and Science 1700-1750. Cham : Springer.

Storni, M. (2019). “Maupertuis’s Principle of Least Action : Epistemology and Metaphysics.” Montesquieu.it 11, p. 1-19.

Storni, M. (2018). “Les preuves de l’existence de Dieu chez Samuel Formey.” Noctua 5, no. 2, p. 161-199.

Storni, M. (2017). “Systematic Thought and the Early French Enlightenment.” Rivista di storia della filosofia 4, p. 629-640.

Storni, M. (2017). “Maupertuis et le mathématisme philosophique.” Noctua 4, no. 1-2, p. 91-123.

Storni, M. (2016). “Maupertuis et la science de la musique.” Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest 123, no. 1, p. 157-178.

Storni, M. (2015). “Scienza della vita e materialismo in Maupertuis (1745-1754).” Quaderni Materialisti, 12, pp. 125-135.

.Site web: Marco Storni