Fermer
_flsh_histoire_choix.jpg

Jérémie Ferrer-Bartomeu

J. Ferrer-Bartomeu est historien, spécialiste des institutions du royaume de France pendant les guerres de Religion. Ses recherches portent sur la manière dont le recours à l'écrit politique modifie les structures administratives de l'État, sa capacité et ses modes d'intervention lors d'une guerre civile. Il observe, dans une documentation essentiellement manuscrite composée de papiers d'État, comment les secrétaires nomment, corrigent et agencent une réalité continûment oppositionnelle, des années 1560 aux années 1620

Historien du politique, il s'engage désormais dans l'étude de l'iconographie de la Renaissance et du début de l'ère baroque, et spécialement celle qui mobilise et manifeste les activités d'écriture et les administrateurs de l'écrit au travail. 

Co-responsable de deux séminaires de recherche (« La République européenne des bureaux. Une histoire documentaire des pouvoirs politiques, XVIe-XVIIIe s. », École nationale des chartes-PSL ; « Les Savants et les Politiques », Centre européen des études républicaines-PSL), il anime une émission de radio consacrée à l'actualité de la recherche en histoire sur Radio Campus Tours.

Il est docteur en histoire moderne de l'École nationale des chartes (2017), ancien membre scientifique de la Casa de Velázquez (2016-2017), ancien étudiant normalien de l'ENS de la rue d'Ulm (Diplôme 2011).

Bibliographie sélective

« Exceptions à la règle, autonomie des acteurs. Le pouvoir des bureaux de la monarchie française en période de dissensus politique (vers 1585 - vers 1595) », dans J. Foa et Q. Deluermoz (dir.),  Les épreuves de la guerre civile (XVIe- XXIe siècle), Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, sous presse, printemps 2019.

« Allusions, silences et ellipses. Le secret des correspondances politiques de Nicolas de Neufville, seigneur de Villeroy, secrétaire d’État (royaume de France - vers 1570 - vers 1595) », dans S. André, Ph. Castejon et S. Malaprade (éds), Arcana Imperii. Gouverner par le secret dans l’Espagne moderne, Paris, Les Indes savantes, 2019. 

« Le tremblé des correspondances. Information, préparation et projection des décisions  politiques dans les “bureaux” des secrétaires d’État sous le règne de Henri III », dans T. Bru et S. de la Forest d’Armaillé (éds), Matière à écrire. Les échanges de correspondances du XVIe au  XIXe siècle, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 2017, p. 17-52.

« L’État à la lettre. La mise en circulation de l’information politique et administrative dans les arcanes du pouvoir (Royaume de France, 1570-1610) », dans Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 134, 2017, p. 41-63, [en ligne : https://chrhc.revues.org/5736].

« Conserver, trier, persévérer », dans Versus art. Controverse et pratiques artistiques. Revue de Paris, Sciences et Lettres, 2, janvier 2016, p. 3-10.

« Stasis. Rupture de l’unité confessionnelle, émeutes urbaines et reconfigurations politiques (France, Saint-Empire, Italie – vers 1500-1650) », dans Urbanités, 2, novembre 2013, [en ligne : www.revue-urbanites.fr/stasis-rupture-de-lunite-confessionnelle-emeutes-urbaines-et-reconfigurations-politiques-france-saint-empire-italie-vers-1500-1650-2/].

Post-doctorant

Contact

Espace Tilo Frey 1
CH-2000 Neuchâtel
Bureau B.1.N.06
jeremias.ferrer-bartomeu@unine.ch

https://pouvoirs.hypotheses.org/