Fermer
UNINE_DD_banner_2.jpg

Partir ou rester? Quelques arguments

Le saviez-vous?

Le transport aérien émet 20 fois plus de CO2 que le train par kilomètre parcouru et personne transportée.

Cliquer sur l'image pour l'afficher en grand format

EAA_Signals_2016.png

Source: Towards clean and smart mobility, Transport and environment in Europe, EEA Signals, 2016 (p.29)

Un vol aller-retour Genève – New York en classe économique représente 2.3 tonnes de CO2 par personne. Ces émissions sont équivalentes à 10'000 km en voiture (essence) avec une consommation moyenne de 5 l / 100 km. En un seul vol, on émet autant de CO2 que la moyenne de kilomètres parcourus par une voiture à faible consommation pendant une année.

Oui mais moi...

  • ... mon temps est précieux, et l'avion va plus vite !

    L’avion est dans l'absolu plus rapide que le train. Cependant, il faut prendre en considération le trajet du domicile à l’aéroport de départ et de l’aéroport d’arrivée à la destination. Pour les trajets de moins de 800 km, le train peut permettre un gain de temps par rapport à l’avion.

    Le côté pratique de l’avion est contrebalancé par des risques de désagréments, comme la perte de bagages, les retards ou annulations de vol, le temps d’attente à la douane et aux contrôles de sécurité

  • ... j'ai besoin d'aller à ce congrès, pour mon CV !

    Dans la plupart des disciplines, les commissions de nomination valorisent davantage les publications que les participations à des congrès, même prestigieux (à moins que ce ne soit pour donner une conférence plénière).

    Dans certains cas, la participation à des congrès donne l'opportunité de publier un article en lien avec sa présentation. Avant de prendre la décision de participer, il est néanmoins judicieux de s’assurer que l'article sera publié dans une revue à comité de lecture qui constitue une référence dans le domaine, la simple publication d'actes de colloque étant moins valorisable.

     

  • ... je veux me rendre sur place pour réseauter !

    Participer à des conférences permet de rencontrer des chercheuses et chercheurs de tous horizons et de développer des réseaux professionnels précieux. Pour cette raison l'UniNE encourage les membres de sa communauté à continuer de se rendre à des conférences. Néanmoins, développer son réseau ne nécessite pas de se déplacer à l'autre bout du monde: de nombreux congrès ont lieu chaque année dans un lieu du monde différent, plus ou moins proche de la Suisse, de sorte que même en choisissant de ne participer qu'à des congrès ayant lieu en Europe, il est tout à fait possible de se rendre à des congrès où l’on pourra rencontrer des gens importants dans son domaine de recherche

  • ... ça ne va pas changer grand chose au climat si je renonce à 1 ou 2 vol(s) par an...

    Il est rare qu'une recherche scientifique isolée ait un impact déterminant sur un domaine de recherche. En revanche, quand plusieurs recherches menées de manière indépendantes corroborent les mêmes résultats, l'impact grandit rapidement ! Pour les voyages, c'est la même chose: si l'ensemble des scientifiques renonçaient à un ou deux voyages professionnels en avion par an, imaginez la quantité de carburant économisée!

Liens utiles