Fermer

Session d'examens

Session d’examens de janvier 2021

La session d’examens de janvier 2021 aura lieu à distance, sauf pour de rares exceptions telles que la médecine ou la pratique du sport. Le rectorat a pris cette décision, en concertation avec plusieurs hautes écoles partenaires, pour les raisons suivantes :

1. Protection de la santé des étudiant-e-s et du personnel. Lors de la session de juin 2020, près de 11'000 examens ont été organisés. Si elle n’avait pas eu lieu à distance, elle aurait impliqué une présence quotidienne sur le campus comprise entre près de 500 et plus de 1000 étudiant-e-s. Or la session de janvier est traditionnellement la plus chargée de l’année et elle générerait de trop nombreux contacts interpersonnels.

2. Sécurité de la planification et égalité de traitement. Quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, nous pouvons garantir que la session pourra avoir lieu pour tout le monde dans les mêmes conditions, y compris les personnes qui devraient être en quarantaine ou en isolement au moment des examens. Des mesures seront prises pour soutenir les étudiant-e-s qui ont des problèmes avec leur matériel informatique (voir ci-dessous).

3. Maîtrise des outils informatiques et assurance qualité. Depuis la rentrée, la généralisation de l’enseignement hybride puis à distance via Webex a permis aux membres de la communauté universitaire d’acquérir un niveau de maîtrise des outils d’études et de travail à distance bien supérieur à ce qu’il était en juin. De plus, le temps qui reste à disposition entre l’annonce faite aujourd’hui et le début de la session permet d’exercer sa pratique, tant du côté estudiantin que des enseignant-e-s. Un guide pratique avec des conseils pédagogiques sera édité. Le niveau de qualité des évaluations pourra ainsi être assuré.

Conditions de la session

La session comptera comme une session normale et les dispositions usuelles pour la comptabilisation des résultats, les retraits après inscription ou les sanctions en cas de fraude seront appliquées conformément aux règlements facultaires d’étude et d’examens. Le rectorat doit encore analyser si certaines dispositions spécifiques devront faire l’objet d’une directive ad hoc.

Deux autres différences par rapport à la session de juin seront introduites.

Premièrement, les examens écrits auront lieu dans une version sécurisée de Moodle: cela ne changera rien à l’environnement dans lequel les étudiant-e-s ont l’habitude de travailler mais durant le temps de l’examen, le système ne permettra pas d’accéder à d’autres applications sur l’ordinateur.

Deuxièmement, Webex devra être enclenché et la webcam allumée pendant l’examen. Ceci afin d’améliorer la communication entre l’étudiant-e et l’enseignant-e via le chat si quelque chose n’est pas clair (simplification par rapport au système de hotline mis en place en juin dernier, qui s’est révélé insatisfaisant) ainsi que de permettre la surveillance comme si les gens étaient dans une salle en présentiel.

Le rectorat renonce par contre à introduire un processus d’identification des personnes par des moyens biométriques, estimant que les systèmes actuels ne sont pas satisfaisants au regard de la protection des données. La surveillance via la webcam sera en outre effectuée par du personnel de l’UniNE, c’est-à-dire les mêmes personnes qui seraient engagées pour la surveillance d’un examen en présentiel. Les sessions ne seront pas non plus enregistrées ni les images conservées.

Soutien technique

Les étudiant-e-s qui ne disposent pas d’un matériel ou d’un environnement adéquats pour passer leurs examens depuis l’extérieur auront la possibilité de venir dans les locaux universitaires pour passer l’examen sur un ordinateur mis à disposition par l’UniNE, selon une pratique qui avait fait ses preuves en juin dernier.

Si un-e étudiant-e est en quarantaine au moment de son examen et ne possède pas d’un matériel informatique adapté, il sera possible de faire appel au SITEL pour un prêt à brève échéance. Idem si un-e étudiant-e a été diagnostiqué malade et se trouve en isolement, mais se sent suffisamment bien pour décider de passer l’examen. Pour le reste, en cas de maladie les certificats médicaux feront foi.

Modalités d’évaluation et délais d’inscription

Les enseignant-e-s sont invité-e-s à prévoir des modalités qui sont au plus près de ce qui figure dans les plans d’études. Si la modalité est adaptée sans changement fondamental (exemple: un oral avec préparation devient un oral sans préparation), elle doit être validée par les décanats. Si la modalité connaît un changement fondamental (exemple : un examen écrit est remplacé par un oral), elle doit être validée par le rectorat. Les décanats ont la possibilité d’édicter des standards pour harmoniser les modalités au sein de leurs facultés.

Afin que les modifications éventuelles puissent être communiquées par les facultés avant l’expiration du délai pour les inscriptions, celui-ci est étendu jusqu’au dimanche 29 novembre. Les facultés peuvent au besoin reporter de quelques jours la publication des horaires des examens afin de tenir compte de ce nouveau délai d’inscription.

Lire-cette-page-anglais.png

Délai d'inscription

Le délai d'inscription aux examens est étendu au

Dimanche 29 novembre 2020
 

Support informatique

Assistance informatique SITEL 
Assistance-Etudiants.sitel@unine.ch

 

Contenu mis à jour le 18.11.2020