Fermer

Café scientifique

Des villes plus engagées pour la santé mentale

Mercredi 21 avril 2021

personnage regardant un cerveau géant

Depuis quelques années, des villes s’engagent à soutenir les personnes atteintes dans leur santé mentale. Le réseau Thrive («prospérer» en anglais), qui vise à impliquer les services, le personnel des municipalités, de même que leur population en faveur de la santé mentale, s’est ainsi étendu à plus de 200 villes de par le monde. Créée en 2015, Thrive New York a par exemple permis en deux ans d’impliquer 40’000 citoyennes et citoyens dans un programme qui leur donne des clés pour agir de façon adéquate face à des personnes en détresse psychologique. En Suisse, Lausanne a innové en matière de logements destinés aux personnes souffrant de troubles psychiques. À l’heure où la pandémie a des impacts sur notre santé mentale (anxiété, dépression) et fragilise davantage celles et ceux souffrant déjà de difficultés psychiques, il est important de ne pas laisser les services spécialisés seuls avec cette problématique et de s’interroger sur ce que peuvent faire les villes, les communes, ainsi que leurs habitantes et habitants.

Avec

  • Philippe Conus, professeur, Service de psychiatrie générale, CHUV
  • Christophe Konyevits, pair praticien en santé mentale, Centre neuchâtelois de psychiatrie
  • Ola Söderström, professeur de géographie sociale et culturelle, Université de Neuchâtel
  • Maude Zolliker, psychologue, Association neuchâteloise d'accueil et d'action psychiatrique (ANAAP)
     

Modération: Aleksandra Planinic, journaliste, RTS La Première

(Ré)écouter

Podcast

Réalisation: Bernard Léchot, UniNE

Débat public

Mercredi 21 avril 2021
De 18h à 19h30
 

Visioconférence interactive ouverte à toute personne intéressée

Contact :

Bureau presse et promotion
Tél. 032 718 10 40
bureau.presse@unine.ch