Fermer

Programme des cafés scientifiques 2017

Des singes à la lisière de l'humanité

Mercredi 25 janvier 2017

Cris d’alertes spécifiques, utilisation d’outils, transmission de savoirs entre congénères : les singes en milieu sauvage révèlent des capacités toujours plus étonnantes que rapporte régulièrement le Laboratoire de cognition comparée de l’Université de Neuchâtel. A leurs façons de communiquer, se toucher, se défendre, se nourrir, se reproduire, les primates ne cessent de nous surprendre tant leurs pratiques semblent proches des bases des sociétés humaines. Les cris des singes constituent-ils les prémisses du langage ? Et que dire du recours à des outils pour accéder à de la nourriture et de la transmission de cette capacité aux plus jeunes ? De quoi nous interroger sur ce qui distingue aujourd’hui l’être humain de l’animal…

Intervenants :

  • Klaus Zuberbühler, professeur au Laboratoire de cognition comparée, UniNE
  • Adrian Bangerter, professeur à l’Institut de psychologie du travail et des organisations, UniNE
  • Fabrice Clément, professeur au Centre de sciences cognitives, UniNE

Modération : Igor Chlebny, Bureau presse et promotion, UniNE

(Ré)écouter le débat (mp3)

Migration: l'intégration par la culture

Mercredi 22 février 2017

Choc des cultures ? Cohésion multiculturelle ? Quel scénario pour l’avenir des migrants ? A l’occasion de son 125e anniversaire, l’Institut de langue et civilisation françaises (ILCF) de l’Université de Neuchâtel débat sur la place de la culture dans le processus d’intégration. Pour les enseignants de l’ILCF, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, l’histoire du christianisme et de la Réforme, ou celle de la Suisse primitive aident à établir un dialogue entre les cultures. Faut-il respecter les identités culturelles des arrivants dans le souci d’un enrichissement mutuel ? Ou, au contraire, est-ce au migrant d’adopter non seulement la langue de sa région d’accueil, mais aussi sa culture, sa manière de vivre ? Ce café scientifique se tiendra au Péristyle de l’Hôtel-de-Ville de Neuchâtel, lieu de célébration de l’anniversaire de l’ILCF.

Intervenants :

  • Zahra Banisadr, Graine de génie, Graine de citoyen, Printemps culturel,  Neuchâtel
  • Xavier Challandes, Député UDC, Président du Grand Conseil NE
  • Gianni D’Amato, Professeur, Forum suisse des migrations, UniNE
  • Thomas Facchinetti, Conseiller communal, Culture et intégration, Neuchâtel
  • Carine Skupien Dekens, Professeure, Institut de langue et civilisation françaises, UniNE

(Ré)écouter le débat (mp3)

Les drones : amis ou ennemis ?

Mercredi 22 mars 2017

En Suisse, on estime à 22’000 le nombre de drones civils susceptibles de voler au-dessus de nos têtes. Si la plupart de ces engins sont destinés à des usages récréatifs, de nombreux professionnels tirent également profit de la perspective aérienne qu’offrent les drones, de la police aux agriculteurs. Les différentes manières d’utiliser cette technologie soulèvent des questions cruciales liées à une certaine banalisation et démocratisation du regard aérien sur nos espaces quotidiens. Quels sont les chances et les risques liés à l’utilisation des drones civils en Suisse ? Quels enjeux en termes de sécurité et de surveillance ? Qu’en pense la population suisse ?

Intervenants :

  • Georges Fischer, Commissaire principal, Police judiciaire neuchâteloise
  • Frédéric Hemmeler, Directeur général, Fly & Film SA, Sierre
  • Silvana Pedrozo, Doctorante, Institut de géographie, Université de Neuchâtel
  • Francine Zimmermann, Safety coordinator, Office fédéral de l’aviation civile

Modérateur :

  • Francisco Klauser, Professeur, Institut de géographie, Université de Neuchâtel

(Ré)écouter le débat (mp3)

 

Justice internationale : la leçon des Balkans

Mercredi 26 avril 2017

La justice pénale internationale est née dans les Balkans il y a une vingtaine d’années. Elle devait à la fois prévenir de nouvelles exactions, sanctionner les criminels de guerre et contribuer au rétablissement de la paix et de l’Etat de droit. A-t-elle tenu ses promesses ? Quels ont été ses acquis, mais aussi ses limites ? A-t-elle perdu sa crédibilité ou simplement la naïve virginité de ses débuts ? Faut-il la voir comme un long et chaotique processus de création d’une nouvelle norme internationale ? En marge du deuxième Printemps culturel neuchâtelois intitulé «Carrefour Sarajevo», ce débat est organisé en partenariat avec UniNExt, l’association des Alumni de la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel et la Fondation Hirondelle.

Intervenants :

  • Dick Marty, docteur en droit de l'Université de Neuchâtel, auteur notamment du célèbre rapport de 2011 du Conseil de l'Europe sur le traitement inhumain de personnes et le trafic illicite d'organes humains au Kosovo.
  • Stéphanie Maupas, correspondante de Justiceinfo.net et du Monde auprès des tribunaux pénaux internationaux à La Haye.

Modération: Pierre Hazan, professeur associé à l'Académie du journalisme et des médias (UniNE), auteur de plusieurs ouvrages sur la justice internationale.

(Ré)écouter le débat (mp3)

Mineurs délinquants : répression majeure ?

Mercredi 17 mai 2017

Depuis les années 1990, les conventions internationales et les législations nationales accordent une place grandissante à la protection des droits des mineurs délinquants. Parallèlement, ceux-ci font l’objet d’un traitement toujours plus répressif. Le seuil de majorité pénale a été ainsi rabaissé dans certains pays. L’enfant n’est plus uniquement un être vulnérable et en développement, mais aussi un citoyen responsable de ses actes. Alors que le juge appliquait auparavant le droit avec souplesse, en fonction du «meilleur intérêt de l’enfant», avocats et procureurs deviennent désormais des acteurs centraux et le délit devient prépondérant dans la décision judiciaire. Peut-on en déduire que le renforcement des droits de l’enfant a participé au durcissement du traitement des mineurs ?

Intervenants :

  • Géraldine Bugnon : Docteure en sociologie, Haute école de travail social (Genève) et Centre romand de recherche en criminologie (UniNE)
  • Mireille Reymond : Juge des mineurs, Lausanne
  • Alain Ribaux : Conseiller d’Etat, ancien juge des mineurs, Neuchâtel
  • Jean Zermatten : ancien Président du Comité des droits de l'enfant de l’ONU, Sion

Modération: André Kuhn, Professeur de droit pénal et de criminologie, UniNE

(Ré)écouter le débat (mp3)

Religions : le salut de la reconnaissance

Mercredi 21 juin 2017

En plus de reconnaître les Églises réformée évangélique, catholique chrétienne et catholique romaine, l’article 99 de la Constitution neuchâteloise de 2000 prévoit qu’une loi fixe les conditions et la procédure de reconnaissance des autres communautés religieuses. On dénombre en effet sur le sol cantonal près de 30 autres communautés religieuses : quelque 12 autres communautés chrétiennes, neuf communautés musulmanes, quatre communautés bouddhistes, une communauté israélite et une communauté bahá'íe. Un projet de loi ayant fait l’objet d’une large consultation devrait être débattu au Grand Conseil en 2017. Par ailleurs, le Pôle de recherche national sur les migrations et la mobilité (NCCR On the move), basé à l’UniNE, étudie lui aussi le sujet. La reconnaissance des communautés religieuses qui entraîne des droits, mais aussi des obligations, est-elle un facteur favorisant l’intégration ?

Intervenants :

  • Jamel Cherif, vice-président et porte-parole de l'Union neuchâteloise des organisations musulmanes (UNOM)
  • Olivier Favre, docteur en sciences sociales, collaborateur scientifique à l'Université de Lausanne, membre du bureau de la Fédération évangélique neuchâteloise
  • Stefanie Kurt, docteure en droit, post-doctorante, nccr-on the move, UniNE
  • Bertrand Leitenberg, président de la Communauté israélite du canton de Neuchâtel
  • Judith Taïku Morales, moine zen soto

(Ré)écouter le débat (mp3)

Jardins de villes pour saveurs des champs

Mercredi 20 septembre 2017

Tomates insipides, fruits et légumes emballés dans du plastique, denrées parcourant des milliers de kilomètres avant d’atterrir au supermarché… Et si, pour favoriser une alimentation plus saine, locale et écologique, nous produisions ensemble nos fruits et légumes, dans une approche conciliant retour à la terre et vie urbaine ? Né à New York dans les années 70, le jardin potager urbain gagne de plus en plus la Suisse romande. Basé sur une gestion commune, le concept donne aussi l’occasion à des  voisins d’apprendre à se connaître. Sera-t-il l’une des clés du «vivre-ensemble-et-avec-la-planète» ? Une question d’actualité pour Neuchâtel qui, en 2017, est estampillée «Ville du goût». Des activités en lien avec l’alimentation s’y déroulent tout au long de l’année, dont l’exposition «Manger, la mécanique du ventre», à découvrir au Muséum d’histoire naturelle.

  • Vincent Desprez, chef du Service des parcs et promenades de la Ville de Neuchâtel
  • Jérémie Forney, professeur à l’Institut d’ethnologie, Université de Neuchâtel
  • Yann Huguelit, directeur de la Chambre neuchâteloise d’agriculture et de viticulture

Modération : Emmanuel Gehrig, journaliste

(Ré)écouter le débat (mp3)

Hydroélectricité : attention aux turbulences !

Mercredi 18 octobre 2017

Par sa topographie et son excellent niveau de précipitations, la Suisse rassemble les conditions idéales pour exploiter la force hydraulique. Les barrages hydroélectriques assurent aujourd’hui un peu plus de la moitié de la production d’électricité du pays. Mais quel sera leur avenir au vu des défis qui attendent le secteur ? Retrait du nucléaire, impact des changements climatiques sur les réserves en eau, ou encore ouverture aux marchés extérieurs : tels sont quelques-uns des facteurs susceptibles de favoriser ou menacer la source hydraulique d’électricité. Comment garantir la sécurité et l’indépendance de cet approvisionnement, l’équilibre des régions, la structure et l’organisation du marché ? Que demander aux autorités politiques, notamment dans le cadre de la stratégie énergétique à l’horizon 2050 ?

Intervenants:

  • Franco Romerio, Groupe Energy, policy and economics, Institut des sciences  de l’environnement, Université de Genève
  • Mauro Salvadori, Head Public Affairs, Alpiq SA, Lausanne
  • Alain Schönenberger, professeur d’économie et de finances publiques, Université de Neuchâtel

Modération : Luc-Olivier Erard, journaliste, Neuchâtel

(Ré)écouter le débat (mp3)

Déclin des abeilles : quelles conséquences ?

Mercredi 15 novembre 2017

En 2016, une vaste étude rassemblant dix-huit ans de données récoltées en Angleterre démontrait un lien indiscutable entre les néonicotinoïdes, une catégorie de pesticides utilisée depuis les années 1990, et le déclin vertigineux des populations d’abeilles. Comment agissent ces produits ? Sont-ils les seules causes de ce phénomène ? Sachant le rôle central des abeilles dans la pollinisation des fleurs à travers le monde, quelles sont les conséquences de ce déclin pour l’environnement ? Comment peut-on y remédier ? Quels autres organismes sont touchés par les néonicotinoïdes ? Ces substances cachent-elles d’autres effets indésirables, notamment pour la santé humaine ?

Intervenants:

  • Alexandre Aebi, chercheur en agroécologie à l’UniNE et apiculteur
  • Jean-Daniel Charrière, groupe de recherche Abeilles, Agroscope
  • Basile Cornamusaz, responsable Suisse romande, Centre betteravier suisse
  • Christophe Praz, maître-assistant, spécialiste des abeilles sauvages, UniNE
  • Richard Rimle, responsable technique, Crop Science Division, Bayer (Suisse) SA

Modération : Igor Chlebny, Bureau presse et promotion, UniNE

(Ré)écouter le débat (mp3)