Deux travaux de master récompensés par le prix du développement durable

16.11.2021 | Vie sur le campus | Alice Schneider

 

UNINE_BLOG-prix_UniD.pngChaque année, l’Université de Neuchâtel décerne un prix aux deux meilleurs travaux de master traitant d’une thématique liée au développement durable. Ce prix récompense des travaux qui intègrent les différentes dimensions du développement durable – économique, sociale, et environnementale – dans une démarche critique et pluridisciplinaire.

 


Cette année, la Commission UniD a l’honneur de récompenser Mme Camille Rieder (FS) et M. Nicola Francescutto (FSE) pour leurs travaux qui mettent en lumière avec finesse des enjeux importants pour notre planète et les générations futures.

 

Comprendre le potentiel d’une forêt endémique indienne comme puit de carbone

Alors que les activités humaines génèrent une quantité croissante de gaz à effet de serre faisant pression sur le climat, de nombreuses recherches tentent de trouver des solutions pour stocker le carbone. Le travail de Camille Rieder, étudiante de Master en biogéosciences, se penche justement sur l’une de ces solutions : la voie oxalate-carbonate. Ce processus consiste au stockage du carbone sous forme inorganique dans le sol et prend place chez les arbres dits oxalogènes.

Sur le terrain, Mme Rieder a mis à l’épreuve ses compétences scientifiques pour trouver des preuves de la voie oxalate-carbonate chez quatre espèces d’une forêt tropicale endémique au sud de l’Inde. En collaboration avec une ONG locale active pour la reforestation et l’inclusion des populations locales, Mme Rieder a observé une accumulation de carbonates et des quantités non-négligeables d’oxalate dans les arbres étudiés. Ces résultats confirment l’importance de cette forêt comme puit de carbone inorganique et organique et donnent donc des arguments supplémentaires en faveur de la reforestation.

Alors que la forêt où la recherche a été conduite risque de disparaître dans les 10 ans à venir, trouver des solutions pour la conserver tout en permettant aux populations locales de se nourrir et se chauffer est essentiel. Les enjeux du travail de Mme Rieder ne s’arrêtent donc pas à des processus biologiques et au changement climatique. Cette dernière conclut : « si ma contribution individuelle n'est que modeste, j'espère foncièrement que l'accumulation de connaissances scientifiques permettra de faire progresser cette importante cause et soutiendra le partenaire de ma recherche, l'ONG Sadhana Forest ».

Camille Rieder.jpg

Camille Rieder, lauréate du prix UniD 2021, teste la présente de carbonates sur un spécimen d’ébène indien dans la forêt tropicale indienne.

 

Explorer l’impact de la taxe CO2 sur les combustibles de chauffage en Suisse

Depuis 2008, les combustibles fossiles pour le chauffage en Suisse sont soumis à une taxe sur le carbone, dont le but est de favoriser la transition vers des sources d’énergie plus renouvelables. Alors que la taxe va être relevée de 96 CHF à 120 CHF par tonne de CO2 en 2022, on peut justement se questionner sur l’efficacité de la taxe. C’est exactement sur cette question que porte le travail de Nicola Francescutto, étudiant à la Faculté des sciences économiques et deuxième lauréat du prix du développement durable.

Par une analyse basée sur les données de l’enquête sur le budget des ménages de l’Office fédéral de la statistique, le travail de M. Francescutto met en avant l’impact de la taxe sur la demande de combustibles de chauffage des propriétaires de maison. Bien que l’impact soit négligeable dans les premières années de la taxe, où elle se situait en dessous de 60 CHF/tCO2, il devient significatif par la suite. Ses résultats démontrent également que les propriétaires sont bien plus sensibles à l’augmentation de la taxe qu’aux fluctuations des prix des combustibles.

Par ce travail, « j’ai appris que les instruments de marché peuvent être une arme redoutable et efficace de la politique climatique à condition d'être assez visibles et à des niveaux suffisants pour induire des réactions comportementales significatives », explique M. Francescutto. Réaliser son travail de Master en lien avec le réchauffement climatique était pour lui une évidence face au « tic-tac de l'horloge climatique [qui] se fait de plus en plus menaçant ».

Nicola Francescutto.jpg

Nicola Francescutto, lauréat au prix UniD 2021

 

Le prochain lauréat, serait-ce toi ?

Les enjeux de développement durable te tiennent aussi à cœur ? La réalisation de ton travail de Master est une opportunité idéale pour approfondir des connaissances dans le domaine et explorer des solutions pour une société plus durable sur les plans environnemental, économique et social.

Le prix UniD est ouvert aux candidatures chaque année au mois de septembre, avec un prix de 2500.- CHF à la clé. Découvre le palmarès des lauréat-e-s pour t’inspirer et plus d’informations sur www.unine.ch/durable/prix

 


Avez-vous trouvé cet article utile ? Merci de nous faire part de vos commentaires !
Nous cherchons également des étudiantes et étudiants pour contribuer au blog.
Ecrivez-nous ! contact.sep@unine.ch

Biographie

default_icon_teaser.jpg

Alice Schneider
Cheffe de projet junior
Développement durable
 

https://www.unine.ch/durable

 

Posts en relation

UNINE_BLOG_mobilite.jpg

| 06.10.2020 | Infos pratiques

La mobilité durable à l'UniNE - Lire le post >