Test de français

Candidats concernés

Les candidats non francophones titulaires d'un diplôme étranger et qui ne sont pas contraints de passer l'examen ECUS devront généralement se soumettre au test de français (voir Conditions d'admission) .

Est dispensé de ce test le candidat :

  • qui a passé avec succès l'examen ECUS
  • qui veut suivre les cours de l'Institut de langue et civilisation français (ILCF)
  • qui possède certains diplômes de français
  • qui vient dans le cadre d'un programme d'échange ou de mobilité
  • qui a réussi le test de français d'une autre université romande

Procédure

  1. le candidat fait parvenir son dossier de candidature au Service d'immatriculation et mobilité (SIM)
  2. à réception du dossier, le SIM envoie une information aux candidats qui sont soumis au test
  3. au début du semestre, l'Institut de langue et civilisation françaises (ILCF) convoque les candidats concernés

L'examen

Ce test n’est pas éliminatoire. Il permet au candidat de vérifier s’il possède une connaissance suffisante en français pour suivre avec profit les cours et séminaires de l’Université. En cas d’échec, un cours de langue obligatoire doit être suivi pendant la première année de bachelor afin d’acquérir les connaissances en français indispensables à la poursuite de leurs études à l’Université de Neuchâtel.

Le test consiste en une série d'épreuves d'environ 1h30 portant sur la compréhension orale et écrite. Le niveau de ce test correspond à un niveau moyen de connaissance du français.